ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Prix de l'immobilier : le neuf est parfois devenu moins cher que l'ancien

| Publié le 23-06-2020 18:38 | Mise à jour le 23-06-2020 18:50
Prix de l'immobilier : le neuf est parfois devenu moins cher que l'ancien
Crédit(s) photo(s) : Shutterstock  

Et si le neuf vous coûtait moins cher que l'ancien ? C'est avec cette promesse que certains promoteurs valorisent leurs programmes de résidences de standing et autres grands ensembles et tentent de convaincre les indécis. Simple argument commercial ? Pas totalement. Le neuf est en effet plus attractif financièrement dans certaines communes, et notamment en Île-de-France. Plus attractif à l'achat et même pendant les premières années de détention. Explications.

Un prix au m² plus élevé dans le neuf, mais un écart qui se resserre avec l'ancien

De manière générale, s'il faut établir une hiérarchie, le prix au mètre carré pour un bien neuf est plus élevé que celui pour un bien ancien. Dans les grandes villes de métropole comme dans des communes plus modestes, le prix moyen du mètre carré ancien est plus « abordable ». Mais la tendance est au rapprochement.

Le marché de l'ancien (qui représente la grande majorité des biens sur le marché) affiche des prix qui sont sur le point de rejoindre ceux du neuf dans certaines villes. Parfois même, le neuf est plus abordable ! Les ventes de logements neufs ne représentent que 125 000 à 130 000 logements par an, soit une fraction du total des transactions immobilières, dont le nombre dépasse le million. Le prix de vente moyen des logements neufs a progressé en 2019 pour les logements collectifs (+4,4%) comme pour les maisons individuelles (+3,2%). Sur un an, les prix des appartements anciens ont augmenté eux de +4 %, ceux des maisons anciennes entre +2 et +3%. L'écart est faible à l'échelle nationale. Localement, il est favorable au neuf.

A lire : Crédit immobilier : pourquoi devient-il plus compliqué d'obtenir un prêt ?


NEWSLETTER ideal-investisseur.fr :
Abonnez-vous ici !


Ces villes dans lesquelles le neuf est moins cher

Mais alors, où acheter un bien neuf à un prix plus bas qu'un bien ancien ? En Île-de-France, c'est possible à Asnières-sur-Seine ou à Créteil selon le Baromètre LPI-SeLoger. Un phénomène isolé ? Pas exactement. L'écart de prix se comble dans de nombreuses communes. Le rythme d'évolution inégal des prix du neuf et de l'ancien amène à un rapprochement ailleurs à proximité de Paris. Il suffit pour cela de regarder le cas de la ville de Bondy où le marché de l'immobilier ancien est en pleine explosion (4 059 € du m² / + 21 % sur 1 an). Le marché de l'immobilier neuf, lui, progresse mais à un rythme deux fois moins rapide sur une année (4 141 € / + 9 %).

A Lyon, l'écart entre le neuf et l'ancien n'est que de 8%. Il tombe à 7% à Bordeaux et 4% à Paris ! Le neuf reste plus cher mais d'une courte tête. Avec un écart moyen parfois inférieur à une centaine d'euros, choisir le neuf devient parfois très intéressant. D'autant qu'au-delà du prix d'achat affiché, un achat neuf possède de nombreux atouts.

A lire : Immobilier : les évolutions inévitables du marché après la pandémie



Acheter neuf, des avantages à ne pas négliger !

Dans les villes ou le neuf coûte moins cher que l'ancien, basculer sur du neuf permet de s'offrir des mètres carrés supplémentaires. Un vrai luxe ! Il existe dans les logements collectifs une grande variété de configurations, du studio au grand T4/T5. Dans le neuf, on trouve bien plus souvent des appartements avec balcon ou terrasse que dans l'ancien. Puisqu'il s'agit d'un élément qui attire de nombreux candidats à l'achat, le neuf peut être la solution. En profitant de cet écart de prix favorable au neuf (ou voisin de l'ancien), vous pouvez acquérir un logement plus spacieux, moderne, et qui répond aux dernières normes.

Car c'est aussi là un atout du neuf, le respect des exigences en matière de construction. Les bâtiments achevés actuellement sont peu énergivores, dotés parfois d'équipements modernes et connectés, et sont surtout couverts par une garantie décennale. Pas besoin d'ailleurs de se préoccuper des « grosses » dépenses qui peuvent parfois faire peur dans l'ancien comme le ravalement de façade, l'entretien de la toiture ou la rénovation des parties communes.

Cerise sur le gâteau, le neuf permet de bénéficier de frais d'acte réduits. Selon votre situation financière et personnelle, vous pouvez en plus bénéficier d'aides à l'accession. Le neuf, la nouvelle idée pour investir malin et se loger moins cher ?

Pour retrouver le baromètre SeLoger, c'est ici.

A lire : Le top des placements immobiliers


Soutenez notre indépendance !

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire ideal-investisseur.fr et nous vous remercions. Pour nous aider à vous offrir un contenu gratuit tout en conservant notre indépendance, vous soutien est précieux. Vous pouvez désormais nous soutenir en faisant un don défiscalisé. Cela ne prend qu’une minute !



Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à commenter :


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site