ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Prêt à Taux Zéro : tout comprendre pour acheter dans le neuf

| Publié le 12-03-2020 09:27 | Mise à jour le 13-03-2020 15:07
Prêt à Taux Zéro : tout comprendre pour acheter dans le neuf
Crédit(s) photo(s) : ©  

Le PTZ ou Prêt à Taux Zéro est une aide financière qui facilite l'accession à la propriété des ménages à revenus modestes et moyens. Souvent réaménagé depuis sa création, il est conservé à ce jour et la loi de finances 2018 l'a d'ailleurs prolongé jusqu'au 31 décembre 2021. Peut-on cumuler prêt à taux zéro et loi Pinel ? Quelles sont les conditions pour bénéficier du PTZ ? Quels en sont les avantages ? Retrouvez toutes les réponses, dans la suite.

PTZ et loi Pinel : peut-on les cumuler ?

Le prêt à taux zéro est un crédit gratuit, c'est-à-dire sans taux d'intérêt qui permet aux primo-accédants d'acheter leur résidence principale. Comme la loi Pinel, il s'agit d'un dispositif mis en place par l'État et qui vise à favoriser l'accès au logement en France. Il est donc légitime de se poser la question de savoir s'il est envisageable d'utiliser le PTZ pour financer son investissement Pinel. Est-il possible de cumuler prêt à taux zéro et loi Pinel pour bénéficier de leurs avantages ?

En effet, grâce au dispositif Pinel, il est possible d'acheter un appartement neuf et de le louer en profitant de la défiscalisation. Il s'agit d'un avantage fiscal en faveur de l'investisseur locatif dans le neuf qui permet de bénéficier d'un taux conséquent de réduction d'impôt, notamment l'impôt sur le revenu. Il nécessite donc de mettre en location un bien immobilier, ce qui n'est pas le cas pour le PTZ qui concerne plutôt les personnes souhaitant acquérir leur résidence principale. Il est donc évident que recourir aux deux dispositifs en même temps annulerait leurs bénéfices respectifs.

Mais, même s'il est impossible de cumuler prêt à taux zéro et loi Pinel, il est néanmoins envisageable de bénéficier de leurs avantages respectifs en différant la mise en location du logement. Les économies réalisées avec le PTZ peuvent donc contribuer au financement d'un investissement Pinel effectué à posteriori.

A lire : Comment fonctionne le Projet de Loi de Finances ?


NEWSLETTER ideal-investisseur.fr :
Abonnez-vous ici !


Comment bénéficier du Prêt à Taux Zéro ?

Le Prêt à Taux Zéro est destiné aux primo-accédants. Ainsi, pour y être éligible, il faut effectuer son premier achat immobilier en résidence principale, ou ne plus être propriétaire d'une résidence principale depuis au moins deux ans. On voit clairement ici, la différence entre prêt à taux zéro et loi Pinel.

Il faut rappeler que le PTZ est octroyé pour l'achat d'un bien neuf ou d'un logement ancien, sous condition de rénovation. Dans les secteurs à forte demande en logements (zone A bis, A et B1), le PTZ finance uniquement les logements neufs à hauteur de 40 % du coût du projet. Dans les autres secteurs (zone B2 et C), il représente 20 % du projet pour le neuf et la construction de maison et 40 % si l'achat se fait dans l'ancien avec travaux (plus de détails sur Immoz).

Par ailleurs, seuls les ménages aux revenus modestes et intermédiaires peuvent bénéficier d'un PTZ. Prêt à taux zéro et loi Pinel se rejoignent aussi sur le point des conditions de ressources. En effet, pour obtenir un PTZ, il faut respecter des plafonds de revenu, selon la zone géographique (jusqu'à environ 3.300 € par mois pour un célibataire et 6.600 € pour un couple avec deux enfants en zone A).



Pourquoi opter pour un Prêt à Taux Zéro ?

De nombreux particuliers ont réussi à acheter un logement depuis l'introduction des aides d'accès à l'immobilier, initiées par les gouvernements successifs. Parmi ces dernières, prêt à taux zéro et loi Pinel constituent une grande part. En ce qui concerne plus particulièrement le PTZ, il induit des avantages financiers non-négligeables qui se présentent comme suit :

• pas d'intérêts ni de frais : le bénéficiaire ne rembourse que le capital emprunté ;
• écoulement de 5 ans minimum suivant l'octroi du prêt avant le remboursement : le propriétaire économise le remboursement des intérêts liés à un prêt bancaire classique ;
• facilités de paiement en fonction des revenus ;
• financement de l'achat immobilier jusqu'à 40% ;
• augmentation de la capacité d'emprunt (une différence majeure entre prêt à taux zéro et loi Pinel) ;
• possibilité d'obtenir un différé de remboursement de 5, 10 ou 15 ans, pendant lequel le bénéficiaire ne remboursera que l'emprunt principal ;
• possibilité d'étendre la durée du prêt de 20 à 25 ans afin de réduire les mensualités.

Cet article est sponsorisé.


Soutenez notre indépendance !

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire ideal-investisseur.fr et nous vous remercions. Pour nous aider à vous offrir un contenu gratuit tout en conservant notre indépendance, vous soutien est précieux. Vous pouvez désormais nous soutenir en faisant un don défiscalisé. Cela ne prend qu’une minute !



Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à commenter :


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site