ideal investisseur

Le magazine qui donne du sens à votre argent

twitter @idealinves twitter @idealinves twitter @idealinves twitter @idealinves
ideal-investisseur.fr
Menu ideal-investisseur.fr

Comment traiter avec les locataires difficiles ?



La location d'un bien immobilier implique un contrat entre le loueur ou propriétaire, et le locataire. Le respect des termes de contrat est gage d'une relation correcte entre les deux parties. Pour des raisons diverses, il arrive parfois que le propriétaire et le locataire ne s'entendent pas sur certains points. Dans bien des cas, le loueur se retrouve avec des locataires qui se montrent difficiles à gérer. Ceux-ci n'assument pas leurs responsabilités, créent des conflits dans le voisinage ou relèvent des problèmes qui n'existent pas. Face à de tels locataires, le propriétaire doit s'investir davantage dans sa relation avec eux. Quels sont les conseils pour gérer des locataires difficiles ?

Temps de lecture : 3 minute(s) - | Mis à jour le 24-07-2022 10:35 | Publié le 24-07-2022 10:32

Vous lisez cet article sur
logo ideal investisseur

Demander une aide juridique pour résoudre la situation

Annonce

Les situations litigieuses pouvant apparaître entre un bailleur et son locataire sont de diverses natures. Elles peuvent être dues au bail, à l'ameublement, au caractère décent du logement, au dépôt de garantie, à la réévaluation des charges locatives, etc. Généralement, lorsque les deux parties sont bien informées des textes de loi et de la réglementation, le conflit se gère assez facilement.

Un propriétaire peut avoir du mal à faire entendre raison à un locataire si celui-ci est de mauvaise foi ou ignore les règles. En pareilles circonstances, une aide juridique s'avère essentielle. Grâce à ses compétences, un professionnel du droit peut fournir au locataire les informations nécessaires pour mieux comprendre la situation. Il jouera le rôle d'intermédiaire entre les deux parties. À travers internet, il est possible de trouver un huissier proche de chez soi pour la résolution d'un confit en marge de la location d'un logement.

Des portails juridiques sont disponibles et permettent d'entrer rapidement en contact avec des professionnels du droit (huissiers, avocats, notaires). Des comptables sont aussi référencés sur ces plateformes. Ils sont utiles pour la gestion financière des baux. Il faut noter par ailleurs que le propriétaire, comme le locataire, peut faire appel à un conciliateur de justice. Cet auxiliaire de justice exerce ses fonctions de façon bénévole. Contrairement au médiateur qui est neutre dans le cadre de la gestion d'une crise, le conciliateur propose des solutions.

>> A LIRE : Groupe immobilier Duval, Pichet, Galia... ces géants qui sont restés familiaux



Établir au début des règles et attentes claires pour les locataires

Pour s'entendre avec ses locataires, le loueur doit définir dès le départ de leur relation, les obligations à respecter et les règles à suivre. C'est à cela que sert, entre autres, le contrat de bail. La rédaction de ce document est à prendre au sérieux. L'accompagnement d'un professionnel du droit est alors utile.

Parce qu'il maîtrise le cadre légal de l'immobilier locatif, un huissier saura rédiger des clauses respectueuses de la réglementation. Lorsque les règles sont claires pour tout le monde, les litiges dus à la mauvaise compréhension peuvent être réduits. Beaucoup de locataires deviennent difficiles à gérer lorsqu'ils estiment que les propriétaires ne font pas preuve de transparence. L'établissement de règles claires dès le début permet d'éviter les hésitations.

En effet, le locataire aura du mal à remettre en cause la légitimité de ce qui est attendu de lui. S'il s'agit de la location dans une copropriété, il est indispensable d'élaborer un règlement pour une cohabitation paisible entre les locataires. Le propriétaire doit notamment s'assurer que toutes les parties comprennent les règles mises en place.

>> A LIRE : Revenus locatifs : faut-il choisir le microfoncier ou régime réel ?


Documenter les actions et événements

La gestion de l'immobilier locatif implique bien des contraintes pour le bailleur. Celui-ci doit faire preuve de rigueur afin d'éviter des erreurs qui lui seront préjudiciables. L'une des précautions à prendre est de documenter toutes les actions et tous les faits concernant la location. Cela permet de produire des preuves, et de les fournir au moment opportun. Il faut donc consigner, dans un document en bonne et due forme, les règles relatives à la location.

Lorsqu'un locataire pose un problème concernant son logement ou le voisinage, le propriétaire doit aussi le documenter. Il en va de même lorsque des réparations sont effectuées sur le bien immobilier loué. La documentation permet de laisser des traces sur la nature de la relation entre les deux parties. Le bailleur peut arriver à gérer des locataires difficiles en montrant des documents qui prouvent qu'ils ont tort. Grâce à la documentation, il peut également avoir gain de cause au cas où le conflit serait porté devant la justice.

>> A LIRE : Hausse des taux : le crédit encore abordable, mais des conditions plus dures



Maintenir la communication ouverte

Le propriétaire qui met en location des logements a tout intérêt à entretenir une relation paisible avec ses locataires. Il doit donc être disposé à recevoir des plaintes, et à travailler pour leur résolution. Autrement dit, la communication doit être fluide entre ses locataires et lui. Le bailleur a un important rôle à jouer pour éviter au maximum les conflits relatifs au logement ou au voisinage.

Pour rappel, tout loueur a l'obligation de proposer un logement décent au locataire, et de régler les litiges de voisinage. Si un locataire soulève un problème ayant trait aux obligations du propriétaire, celui-ci doit les aborder en même temps. Il limitera ainsi les frustrations chez l'autre. En maintenant la communication ouverte, le bailleur donne l'opportunité au locataire de discuter de ses préoccupations en temps réel.

Lorsque la responsabilité du propriétaire est engagée, il devra procéder à la résolution du problème dans les meilleurs délais. Il aura à communiquer avec le locataire sur les modalités du règlement du litige. Grâce à la communication, un locataire difficile peut aussi se rendre compte de ses erreurs ou manquements.




Rester professionnel et calme

Lorsqu'un conflit éclate, il n'est souvent pas évident de garder son calme et de faire face à la situation. Or, c'est surtout à ce moment que l'on a le plus besoin de faire preuve de calme. Pour traiter avec des locataires difficiles, il faut rester professionnel et éviter de se laisser aller à la colère. Quelle que soit la situation, le bailleur doit dégager une certaine sérénité. Ainsi évitera-t-il de tenir de mauvais propos, ou de commettre des actes qui le compromettraient devant un tribunal.

Le professionnalisme peut consister à faire appel à des spécialistes du droit pour régler un litige. Ainsi, le propriétaire s'assure que la situation sera traitée conformément à la réglementation en vigueur. En exemple, les conseils d'un huissier seront les bienvenus pour régler à l'amiable des situations compliquées dans le cadre de la location.

Annonce


Partagez sur les réseaux sociaux !


merci magazine ideal investisseur


Envie de donner votre avis, de poser une question ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !




Corum