Idéal Investisseur
Idéal Investisseur
Assurance Vie



Annonce Assurance Vie

ABEILLE RETRAITE PLURIELLE (ex-AVIVA) : avis, frais, rendement

Score Idéal Investisseur :

Notre avis : Abeille Retraite Plurielle (ex-AVIVA) est un plan d'épargne retraite de l'assureur Abeille Assurances. Avec un versement minimum à l'ouverture de 750 €, il donne accès à plus d'une centaine d'unités de compte.

Points forts :
- Diversité des unités de compte
- 3 modes de gestion disponibles
-Taux de rente garanti dès l'adhésion
- Garantie plancher décès incluse couvrant jusqu'à 75 ans.
- Possibilité de cumuler les 3 modes de gestion proposés.
Points faibles :
- Des frais plus élevés que la moyenne sur presque tous les items
- Le cumul des frais sur versement et de frais sur rente élevés
Fiche mise à jour le 10/11/2023

Avis et analyse de ABEILLE RETRAITE PLURIELLE (ex-AVIVA)


Abeille Retraite Plurielle est le nouveau nom de Aviva Retraite Plurielle Il s'agit d'un plan d'épargne retraite de l'assureur Abeille Assurances anciennement connu sous le nom d'Aviva
Avec un versement minimum à l ouverture de il donne accès à plus d'une centaine d'unités de compte actions obligations fonds diversifiés support immobilier et un fonds en euro Abeille RP Sécurité Retraite



Ce PER individuel d'Abeille Assurances propose modes de gestion une Gestion Évolutive une gestion libre et une gestion sous mandat Il est possible de combiner les sur un même contrat

Abeille Retraite Plurielle est le nouveau nom de Aviva Retraite Plurielle. Il s'agit d'un plan d'épargne retraite de l'assureur Abeille Assurances, anciennement connu sous le nom d'Aviva.
Avec un versement minimum à l ouverture de 750 €, il donne accès à plus d'une centaine d'unités de compte (actions, obligations, fonds diversifiés, support immobilier...) et un fonds en euro (Abeille RP Sécurité Retraite).



Ce PER individuel d'Abeille Assurances propose 3 modes de gestion : une « Gestion Évolutive », une gestion libre et une gestion sous mandat. Il est possible de combiner les 3 sur un même contrat.

Dans le cadre de la « Gestion Évolutive », vous sélectionnez l'un des 3 profils d investissement, qui détermine le niveau d exposition de votre épargne aux risques financiers et l'espérance de rendement (profil prudent, équilibre ou dynamique). L épargne est ensuite investie par un professionnel.

En gestion libre, vous choisissez vous-même vos actifs.

Dans la gestion sous mandat, vous confiez la gestion de vos investissements à Aviva Investors France ou de Rothschild & Co Asset Management Europe, qui gérera le capital présent sur votre PER en fonction des grandes orientations choisies. Les fonds sont alors investis conformément à votre profil d'investisseur. Le mandat prudent souscrit par exemple au maximum 30% d'actions, le mandat équilibré 60% d'actions et le mandat dynamique peut y investir jusqu'à 100% de l'épargne.

Pour les particuliers qui optent pour la gestion libre comme pour la gestion sous mandat, le site Internet d'Abeille Assurance propose de suivre les performances passées des unités de compte sélectionnées, ce qui facilite le choix (même si les performances passées ne sont pas une garantie des performances futures).

Un des points forts du PER Abeille Retraite Plurielle est son accessibilité : les versements à effectuer sont modérés. Mais il a surtout l'avantage, pour les personnes qui envisagent de sortir en rente, de fixer le taux de rente dès l'adhésion. Les contrats qui ne proposent pas cette option figent le taux de rente au moment de la retraite sur la base de l'espérance de vie : si celle-ci augmente, la rente versée peut diminuer à épargne égale. Ici, quelle que soit l'évolution de l'espérance de vie, le taux de rente versé à l'épargnant ne bougera pas dans le temps.

Malheureusement, les frais divers et variés viennent dégrader l'intérêt du contrat. Si ceux qui concernent les versements sont parfois négociables (5% maximum prévus), l'addition des différents frais peut vite alourdir la facture et plomber le rendement. Une partie des frais plus élevés que la moyenne peut toutefois s'expliquer par les garanties incluses, à savoir le taux de rente dont nous avons déjà parlé et la garantie plancher-décès. En cas de décès, celle-ci prévoit le versement d'un capital équivalent à la somme des versements effectués moins les frais, même en cas de moins-value.

Garanties et options principales

La garantie principale du contrat est le versement d’un capital et/ou d’une rente viagère à l’adhérent à compter au plus tôt, de la date de liquidation de sa retraite, ou le versement d’un capital ou d’une rente au(x) bénéficiaire(s) désigné(s) par l’adhérent en cas de décès de celui-ci.

Pour les sommes investies sur le fonds en euros, le contrat comporte une garantie du capital au moins égale aux sommes versées, nettes de toute sortie et de frais sur versement. Pour les unités de compte, les montants investis ne sont pas garantis. Leur valeur dépendra de leurs variations à la hausse ou à la baisse et de l’évolution des marchés financiers. Ils comportent donc une part de risque.


Le contrat comporte également une garantie complémentaire en cas de décès de l’adhérent avant l’âge de 75 ans.

Le taux de rente est garanti à la souscription.

Frais du PER « ABEILLE RETRAITE PLURIELLE (ex-AVIVA) »

Liste des frais maximum non exhaustive et pouvant être modifiée. Pour tout complément d'information reportez vous au tableau des frais publié par l'organisme.

FRAIS PONCTUELS
Frais maximum sur versements : 5% Droits d'adhésion: 20€
Frais d'arbitrage (ventes / achats) : 0% Frais de transfert externe : 1% maximum dans les 5 ans Frais sur rente viagère: 3%
Frais de sortie : 0%

FRAIS ANNUELS SUR LE CONTRAT

Frais des supports (par rapport à la moyenne du marché en 2021) :
Frais de gestion du fonds euros : 1%(vs 0,95%)
Frais de gestion des UC : 1%(vs 0,85%)


Frais de gestion des fonds :
Les frais suivants représentent la moyenne des frais prélevés par les sociétés financières qui émettent les unités de compte disponibles dans le contrat. L'impact de ces frais sur le placement doit être mis en comparaison avec le rendement de chacune.

En gestion libre :
Actions : 2.05% (vs 1,94%)
Obligations : 1.18% (vs 1,17%)
Immobilier : 1.62% (vs 1,90%)
Diversifiés : 1.98% (vs 1,86%) Monétaire : 0.32%

En gestion pilotée :
Frais sur la gestion par horizon PRUDENT : 1.97% (vs 1,67%) Frais sur la gestion par horizon EQUILIBRE : 2.19% (vs 1,80%) Frais sur la gestion par horizon DYNAMIQUE : 2.22% (vs 1,97%)Les frais à l’entrée sont de 5% maximum de chaque versement. Attention, les supports immobiliers peuvent supporter des frais complémentaires. Le PER Abeille Retraite Plurielle (ex-Aviva Retraite Plurielle) prévoit néanmoins le plafonnement des frais sur versement à 5% du montant total des primes versées dans l’année.


En cours de vie du contrat, les frais de gestion annuels dépendent du mode de gestion choisi. Ils sont de 1% maximum du montant de l’épargne constituée pour la gestion libre.
En gestion sous mandat, les frais de gestion liés aux unités de compte sont de 1,50% maximum de l’épargne constituée.

En cas de transfert de l’épargne vers un autre PER dans les 5 premières années, les frais sont de 1% maximum de la somme transférée.


Si l’adhérent décide de sortir en rente, les frais sont fixés à 3% du montant des arrérages (les sommes versées périodiquement).


Il n’y a ni frais d’arbitrage, ni frais de changement de mode de gestion.


Attention, comme pour tous les PER, des frais supplémentaires versés aux différentes sociétés de gestion sont supportés par les unités de compte. Tous les détails sont indiqués dans le tableau des frais édité par l'assureur.

Vous devez être connecté pour continuer la lecture.
(GRATUIT)

Apple sign-in

Continuer avec Apple



OU

S'inscrire par email



Annonce sponsorisée

Où placer sa trésorerie d’entreprise ?

L’excédent de trésorerie d’une société devient parfois un véritable enjeu. Avec le retour de l’inflation, il est déconseillé de laisser de l’argent sur des comptes non rémunérés. C’est par exemple le cas des comptes courants d’entreprises ou des comptes professionnels. Aujourd’hui, le simple fait de ne pas faire travailler cet argent fait perdre du pouvoir d’achat à de nombreuses TPE ou PME. Cela peut être particulièrement dommageable si certains investissements sont prévus à moyen ou long terme.

Il n’est cependant pas simple, en tant que chef d'entreprise, de prendre la décision de placer sa trésorerie. Une partie de celle-ci doit rester mobilisable en cas d’imprévu, pour faire face à un impayé, pour un recrutement, ou pour lancer une procédure contentieuse. Il n’en reste pas moins que dans un certain nombre de cas, une partie de cet argent ne sera pas utilisée dans les 12 à 24 mois qui viennent, alors qu’elle pourrait être placée à bon escient, a minima pour compenser l’inflation.

Placer la trésorerie d’une entreprise, ce n’est pas la même chose qu’investir ou qu’épargner. L’objectif est ici de conserver la possibilité de dégager rapidement ses fonds si besoin, et donc de ne pas s’engager sur le long terme. Pour cela, un certain nombre de placements spécifiques existent. Comme dans la sphère privée, les rendements sont plus ou moins intéressants en fonction du support choisi, tout comme le risque de perte en capital. Mais rien n’empêche le chef d’entreprise ou le directeur financier d’en sélectionner plusieurs avec des horizons et un niveau de risque complémentaires.

Parmi ces placements, on trouve par exemple les contrats de capitalisation spécifiquement construits pour les personnes morales, ou des produits financiers structurés. D’autres placements dérivés de l’immobilier sont aussi à étudier. On trouve ainsi l’acquisition d’usufruit de SCPI dans le cadre d’un démembrement de parts, l’investissement en OPCI, ou encore le placement en crowdfunding immobilier. Ce dernier a l’avantage de permettre de prêter des sommes plus ou moins importantes sous forme d’obligations, pour une durée de 18 à 24 mois, avec à la clé un potentiel de rentabilité supérieur à 7 % par an. Il n’en reste pas moins que ce type de projet est risqué, et peut amener à perdre toute ou partie de son capital.

Enfin, il ne faut pas oublier le classique compte à terme. Si le taux de rémunération est relativement bas, souvent inférieur à l’inflation, cette solution reste préférable au fait de laisser dormir de l’argent sur un compte d’entreprise.

Comparer les meilleurs placements de trésorerie


Votre avis, vos débats, vos questions

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !