ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Bourse : 10 indicateurs à connaître pour réussir ses placements

| Publié le 27-11-2019 14:37 | Mise à jour le 27-11-2019 17:00
Bourse : 10 indicateurs à connaître pour réussir ses placements
Crédit(s) photo(s) :  

Investir en bourse ne s'improvise pas. Pour réussir ses placements, il est nécessaire de connaître quelques fondamentaux d'analyse technique. Ceux-ci aident à déterminer les opportunités d'achat et de vente de titres, et parfois à anticiper les retournements de tendance.

La nécessité d'un peu de technique en bourse

La gestion collective permet à un néophyte de faire fructifier son épargne sur les marchés financiers. Nul besoin de s'impliquer, de procéder à des arbitrages et d'être constamment en veille sur les fluctuations boursières puisque d'autres s'en chargent à votre place.

Gérer soi-même son portefeuille et procéder à ses propres choix d'investissement sur des titres vifs (actions) est pour beaucoup une tentation. L'exercice est intéressant et offre des perspectives de gains qui dépassent celles d'un OPCVM. Le corollaire en est bien sûr la possibilité de pertes importantes dont vous préserve un peu plus la gestion collective. Celle-ci a en effet pour vertu de diluer le risque en optimisant la diversification de vos actifs.

Beaucoup considèrent également qu'investir en bourse est réservé à un public d'initiés. Les termes techniques de l'univers de la finance suffisent à opacifier cette discipline, ce qui lui vaut la réputation d'être confidentielle. Ce caractère plaide pour que l'on laisse définitivement la bourse à ceux qui savent. D'autant que selon l'adage un bon placement est celui que l'on comprend bien.

Investir en bourse n'est pourtant pas inaccessible, mais nécessite de bien connaître la mécanique des marchés. La maîtrise de quelques fondamentaux qui s'apparentent à autant d'indicateurs sur la volatilité ou le potentiel de rendement d'un titre sera une bonne entrée en matière.

NEWSLETTER ideal-investisseur.fr :
Abonnez-vous ici !


La capitalisation boursière d'une entreprise

Notion fondamentale, la capitalisation boursière correspond à sa valeur en bourse. Elle s'obtient en multipliant le nombre d'actions présentes sur le marché avec le cours de l'action. Schématiquement, il s'agit de la somme que devrait payer un investisseur s'il devait acquérir l'intégralité des titres de l'entreprise. Par définition, la capitalisation varie en permanence si le cours de l'action évolue en temps réel.

Cette notion diverge de la valeur de l'entreprise, qui intègre d'autres éléments comptables.

Le Bénéfice Net par Action (BPA)

Le bénéfice net par action est un indice de rentabilité économique. Ce ratio exprime la fraction du résultat net d'une entreprise (c'est-à-dire son bénéfice) rapporté à une action. Plus exactement, il correspond au résultat corrigé des éléments exceptionnels puis divisé par le nombre total d'actions. Le BPA ne doit pas être confondu avec le dividende, qui est la fraction du bénéfice dont la distribution aux actionnaires a été décidée en assemblée générale. Le dividende est par conséquent un indicateur purement financier.

Le PER ou « Price Earning Ratio »

Le PER est un indicateur qui permet de comparer les actions de différentes entreprises entre elles, par exemple lorsque l'on souhaite savoir s'il opportun d'acheter ou de vendre. Il se calcule en divisant la capitalisation boursière d'une société par son résultat net. Ce résultat s'obtient également en divisant le cours d'une action par le BPA.

Ce ratio permet de mesurer la valeur d'un titre et d'apprécier sa cherté, auquel cas il peut être considéré comme un signal de vente. Il peut aussi mettre en lumière l'éventuelle sous-évaluation du titre par le marché, ce qui peut faire partie des signaux d'achat. L'appréciation du niveau de valeur d'une action à partir du PER s'effectue en comparaison des PER affichés par d'autres titres côtés de société similaires, évoluant sur le même secteur d'activité.

Les moyennes mobiles

Les moyennes mobiles sont des outils statistiques et prédictifs. Il s'agit des courbes représentant l'évolution du cours d'un titre financier dans le temps. Elles sont censées permettre l'anticipation des variations de cours et la détection de signaux d'achat ou de vente.

Les moyennes mobiles simples sont calculées en continu sur des périodes qui peuvent être par exemple de 20 ou 50 jours. Elles permettent de lisser dans le temps le cours d'une action et de gommer les aberrations que peuvent constituer de fortes variations de cours à la hausse ou à la baisse sur une seule journée. L'observation des moyennes mobiles permet de déceler une tendance haussière ou une tendance baissière d'un cours de bourse.

Les bandes de Bollinger

Parfois, les moyennes mobiles sont accompagnées de bandes de Bollinger. Il s'agit de deux lignes placées à distance fixe haut dessus et en dessous de la moyenne mobile. Elles font office d'indicateurs de tendance. Elles permettent de voir d'un coup d'oeil les moments où la valeur de l'action s'écarte de sa tendance moyenne.

Le taux de rendement

Le taux de rendement d'un placement, qu'il s'agisse ou non d'un actif financier, est exprimé en pourcentage. Il permet de mesurer le gain obtenu ou la perte constatée à la suite d'un investissement, ramené à une période donnée et annualisée. Ce taux se calcul en intégrant la plus-value (ou moins-value) extériorisée par ce placement, additionné à tous les dividendes perçus pendant toute la durée de détention de l'actif.

A découvrir également : Les dessous du métier de trader

La prime de risque

Brièvement résumée, la prime de risque est un supplément de rémunération qu'un investisseur espère obtenir en contrepartie du risque de perte potentiel qu'il accepte d'assumer. Cette notion peut être utilisée pour tous les placements : plus un investissement est risqué, plus la rentabilité potentielle demandée par un investisseur est élevée.

La Valeur Nette Comptable (VNC)

La valeur nette comptable d'une entreprise ou d'un actif correspond à la valeur brute de ses actifs réduite du montant des amortissements et des provisions. Le résultat obtenu est souvent comparé à ce que l'on appelle la valeur de marché. La différence entre la valeur nette comptable et la valeur de marché sera une plus-value ou moins-value.

Le Price to Book Ratio ou PBR

Le ratio « price to book » s'entend comme le rapport entre la capitalisation boursière d'une société et sa valeur nette comptable, soit la valeur de ses actifs. Le PBR permet de savoir dans quelle proportion le marché valorise une entreprise.

Le retour sur capitaux propres

Le retour sur capitaux propres est le plus souvent désigné comme le ROE ou « return on equity ». Ce ratio permet de mesurer la rentabilité des capitaux propres de l'entreprise, c'est-à-dire la somme des fonds mobilisés par les actionnaires pour le résultat obtenu. Il s'exprime en divisant le montant des capitaux propres par le résultat net. Cet indicateur est financier, mais également révélateur de la performance économique d'une entreprise.

Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site




Mieux comprendre l’article

Les mots soulignés dans l'article sont brièvement définis ici.

Capitaliser / Capitalisation :
Mettre de l’argent de côté pour le faire fructifier.
Parlant des retraites, la capitalisation consiste à épargner de façon individuelle et volontaire pour se créer une future pension.


Titre vif :
Un titre vif désigne un actif financier qui est détenu en direct par une personne physique ou morale (une entreprise, un fonds...). Il peut être négocié sur les marchés ou de gré à gré. L’expression désigne le plus souvent une action. Par opposition, les fonds ou OPCVM ne sont pas des titres vifs.