ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Bourse : quelles actions choisir en 2020 ?

| Publié le 07-01-2020 14:23 | Mise à jour le 12-03-2020 15:26
🏠 Accueil   ➤    Bourse
Bourse : quelles actions choisir en 2020 ?
Crédit(s) photo(s) :  

L'année boursière 2019 a été aussi faste que 2018 avait été terne. Le CAC 40 a progressé de 26,37%, sa meilleure performance en 10 ans. Ce contraste souligne la grande volatilité dont peuvent faire preuve les marchés financiers. Dans ce contexte d'incertitudes croissantes, il convient de sélectionner au mieux les titres financiers dans lesquels on investit. D'autant que la plupart des analystes doutent qu'il soit possible d'atteindre les mêmes performances en 2020 qu'en 2019. Voici 12 valeurs qui, selon nous, disposent d'atouts pour mériter d'intégrer un portefeuille boursier.

1/ Agro-alimentaire : les actions Danone comme valeurs défensives

Malgré une baisse du cours de l'action au troisième trimestre 2019, Danone conserve une rentabilité élevée. Le géant de l'agroalimentaire dispose de marges de manœuvre pour conserver et améliorer cette tendance, notamment grâce à son plan d'économies et sa stratégie d'adaptation aux nouveaux modes de consommation. Les secteurs qui devraient progresser sont les produits laitiers, l'eau, la nutrition infantile et la nutrition médicale. Selon les analystes, l'action présente peu de risque à moyen terme et reste une bonne valeur défensive.

A lire : Jeudi noir à la bourse : que faire de ses actions ?


NEWSLETTER ideal-investisseur.fr :
Abonnez-vous ici !


2/ Résidences séniors : les actions Orpéa offrent une visibilité à moyen terme

Les marchés des séniors et de la dépendance font partie de ceux dont la progression est structurelle. Gérant plus de 80.000 lits en établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) et un patrimoine de près de 6 milliards d'euros détenu à près de 50%, Orpéa est l'un des principaux acteurs français du secteur.
Avec un chiffre d'affaires 2019 estimé à 3,735 milliards d'euros, le groupe affiche une croissance de 9,2% en un an. La tendance devrait être la même en 2020, notamment grâce au déploiement de près de 17 000 nouveaux lits.

Choisir des valeurs « défensives », déconnectées des cycles économiques
Il s'agit de valeur dont la progression repose sur une évolution structurelle de marché, et qui sont donc relativement déconnectées des cycles économiques. Le chiffre d'affaires de ces entreprises dépend ici plus de la réponse qu'apporte l'entreprise à la demande du marché, de son positionnement, de sa stratégie à l'international et du niveau de la concurrence.

3/ Assurances : Coface gagne des parts de marché dans un environnement mouvant

Coface est spécialiste de l'assurance des crédits des PME et grands groupes. Bien que la conjoncture se dégrade, le groupe fait preuve de compétitivité en réussissant à gagner de nouveaux contrats. Il a aussi amélioré son ratio entre les sommes décaissées et les primes encaissées. Par conséquent, le bénéfice net par action progresse, et le rendement attendu pour 2020 pourrait s'approcher les 5%. L'action reste par ailleurs peu onéreuse à ce stade, et une majorité des analystes s'accordent sur le fait que son cours devrait rester stable dans les mois à venir.

Les valeurs cycliques
Les sociétés sensibles à la conjoncture économique mondiales sont considérées comme des valeurs cycliques. Elles dépendent notamment des décisions politiques prises à l'échelle internationale. Leurs performances peuvent être irrégulières, mais leurs actions peuvent aussi être peu chères par rapport au bénéfice distribuable.

4/ Loterie : la Française des Jeux dispose de fondamentaux solides

L'entrée en bourse de la Française des Jeux (FDJ) à l'automne 2019 a été un véritable succès. Il faut dire que l'entreprise est prometteuse. Détenant 51% de part de marché sur le secteur des jeux d'argent en France, elle affiche depuis 25 ans une progression de son chiffre d'affaires de plus de 5% par an.

Pour 2020, la FDJ ambitionne une bonne rentabilité (19% de marge brute d'exploitation) et une politique de distribution de dividende attractive pour les investisseurs (80% du résultat net). Les projets de développement sont nombreux, avec une accélération dans le domaine des mises numérisées et des paris sportifs à l'international.

Les actions de rendement
Alors que les taux d'intérêt des obligations d'État sont bas (voire négatifs), il s'agit de titres financiers susceptibles de distribuer un bon niveau de dividende. Les investisseurs doivent toutefois rester vigilants quant à la viabilité de ces politiques de distribution sur plusieurs années.

5/ Ingénierie / Énergie : Gaztransport & Technigaz (GTT) pour miser sur un marché de niche

Spécialiste de l'ingénierie des systèmes de stockage du gaz en situation de quasi-monopole, GTT dispose d'un beau carnet de commandes dans le marché particulièrement porteur de la conception des cuves de méthaniers. Si l'année 2019 a pu en décevoir quelques-uns, les analystes s'accordent sur le fait que 2020 devrait être une année d'embellie. Le chiffre d'affaires devrait considérablement augmenter, entraînant avec lui le bénéfice par action.

La société bénéficie aussi des retombées de sa stratégie de diversification sur le Gaz Naturel Liquéfié (GNL) comme carburant, permettant aux armateurs de réduire leurs émissions polluantes et se conformer aux nouvelles réglementations environnementales. La société offre donc une belle visibilité sur les années qui viennent, ainsi qu'un bon niveau de rentabilité et une politique de distribution des dividendes généreuse de l'ordre des 80% du bénéfice.

A lire également : Bourse : découvrir les ETF ou trackers

6/ Matériaux : le titre Saint-Gobain reste sus-valorisé

Le leader mondial des matériaux et solutions pour l'habitat a récemment engagé des efforts pour améliorer sa rentabilité. La vente d'une partie de ses activités pour se recentrer sur les secteurs les plus porteurs et la mise en place un plan d'économies ont permis au cours de ses actions de renouer avec la progression après une perte de vitesse en 2018.

En plus d'un rendement proche de 4%, le titre reste à ce jour peu onéreux : la capitalisation boursière de l'entreprise est à peine plus élevée que le montant de ses fonds propres. Un fait qui laisse entrevoir une perspective de rattrapage potentiellement intéressante pour les investisseurs.

A lire également : 3 valeurs refuge par temps de crise

7/ Industrie pharmaceutique : l'action Sanofi devrait rebondir après le recentrage de l'entreprise

Le secteur de la santé reste profitable. En 2019, Sanofi a cependant subi un ralentissement en raison de l'arrivée sur le marché de génériques face à son médicament antidiabétique star. Pour renouer avec la performance, la société pharmaceutique a annoncé recentrer ses activités sur ses médicaments les plus rentables, notamment les vaccins et le Dupixent qui lutte contre l'eczéma. Dans un marché européen en progression, le cours de l'action Sanofi, qui apparaît légèrement décoté, devrait progresser dans les mois à venir.

Sur le même thème : Bourse : 10 indicateurs à connaître pour sélectionner ses actions

8/ BTP & infrastructures : l'action Vinci profite des activités de concession d'autoroutes

Vinci est le premier concessionnaire d'autoroutes en Europe. Cela assure au groupe des revenus réguliers, assoit sa rentabilité et offre aux investisseurs une belle visibilité sur les années à venir. Ainsi les performances de 2019 ont été bonnes, et celles de 2020 devraient se situer dans le même sillage grâce à la solidité du modèle économique. Ce qui fait de Vinci une belle valeur défensive pour 2020, voire les années suivantes.

9/ Jeux vidéo : les actions Ubisoft devraient progresser

Le retard dans la production de certains jeux vidéo ont fait chuter le cours du titre Ubisoft à l'automne dernier. Néanmoins, les jeux concernés devraient bel et bien être commercialisés dans les mois qui viennent, et les analystes financiers leur prédisent un certain succès. Morgan Stanley estime que l'entreprise pourrait enregistrer un bénéfice opérationnel de 600 millions d'euros en 2020-2021.

Reste que le cours de l'action n'a pas encore retrouvé un niveau de valorisation cohérent. Il existe donc une marge de progression dont pourraient profiter les investisseurs.

10/ Industrie des loisirs : l'action Xilam pourrait s'envoler grâce aux plateformes de streaming

Xilam est un producteur français dont les dessins animés (Oggy et les cafards, Paprika, les Zinzins de l'espace…) trouvent le succès à la fois à la télévision, au cinéma et sur Netflix. Or, le marché des plateformes « OTT » est en pleine croissance (HBO, Apple, Disney, Amazon...), ce qui laisse entrevoir un bon potentiel de vente pour ses programmes. La multiplication des canaux de diffusion pourrait ainsi permettre d'augmenter directement les bénéfices de l'entreprise, puisqu'aucun investissement supplémentaire n'est nécessaire pour un même dessin animé.

11/ Habitat connecté : l'action Somfy pourrait profiter de ses brevets et de bons partenariats

Les marchés de l'habitat connecté et de la domotique progressent rapidement en Europe et en Amérique du Nord. En tant que leader mondial, Somfy pourrait bénéficier de cette croissance structurelle. En plus d'être bien positionnée sur ces zones géographiques, la société dispose de nombreux brevets qui devraient contribuer à la hausse de son chiffre d'affaires.

Par ailleurs, Somfy a signé des partenariats solides notamment avec les promoteurs Nexity, Bouygues Immobilier et Promogim, ce qui devrait lui permettre d'équiper plus de 30.000 logements par an. Un beau carnet de commande et une belle visibilité sur l'activité.

12/ Industrie : l'action Lisi pourrait être boostée par les innovations liées à la transition écologique

Lisi est spécialiste de la fabrication de solutions d'assemblage et pièces techniques notamment destinées à l'aéronautique et l'automobile. La société fournit des entreprises de premier plan (Airbus, Boeing, PSA, Renault, BMW, mais aussi Striker dans le médical...).

Bien qu'impactée par le ralentissement de l'automobile et de l'aéronautique en 2018, l'entreprise a connu une belle croissance de son chiffre d'affaires en 2019. En 2020, cette tendance devrait se poursuivre. L'entreprise devrait également trouver de nouveaux relais de croissance grâce à des innovations recherchées par ses clients dans le cadre de la transition écologique et des économies de carburant (pièces plus légères pour l'aéronautique, pièces pour véhicules électriques...).

Dans tous les cas, souvenez-vous qu'investir en bourse comporte un risque de perte partielle ou total de votre capital. Ne misez que des sommes dont vous n'avez pas besoin. Gardez aussi en mémoire qu'il s'agit d'un placement de long terme. N'hésitez pas à vous faire accompagner par un professionnel.

Soutenez notre indépendance !

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire ideal-investisseur.fr et nous vous remercions. Pour nous aider à vous offrir un contenu gratuit tout en conservant notre indépendance, vous soutien est précieux. Vous pouvez désormais nous soutenir en faisant un don défiscalisé. Cela ne prend qu’une minute !



Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site




Mieux comprendre l’article

Les mots soulignés dans l'article sont brièvement définis ici.

CAC40 :
Le CAC 40 est un indice boursier qui regroupe les 40 entreprises françaises cotées en bourse ayant la plus grande capitalisation. « CAC » signifie « Cotation Assistée en Continu ». L'indice est aussi un indicateur de l'évolution économique des grandes entreprises françaises.

Titre vif :
Un titre vif désigne un actif financier qui est détenu en direct par une personne physique ou morale (une entreprise, un fonds...). Il peut être négocié sur les marchés ou de gré à gré. L’expression désigne le plus souvent une action. Par opposition, les fonds ou OPCVM ne sont pas des titres vifs.