ideal investisseur
ideal-investisseur.fr  
Menu ideal-investisseur.fr

Le gouvernement lance une consultation citoyenne sur la réforme des retraites

Publié le 31-05-2018 16:13 - Mise à jour le 02-06-2018 23:07 -
- Crédit photo : (c)Shutterstock
Article noté  4.8/5 (4 avis)    
Evaluez cet article  


Le gouvernement lance une consultation citoyenne sur la réforme des retraites

Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire à la réforme des retraites auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn, lance le 31 mai une grande consultation citoyenne en vue de la réforme des retraites. Le calendrier prévoit une présentation des grandes orientations à la fin d'année.

Un dispositif de participation citoyenne autour de la réforme des retraites

Le gouvernement lance une consultation citoyenne sur la réforme des retraites

Un peu plus d'un mois après l'ouverture des discussions avec les syndicats, les français sont invités à contribuer à une grande consultation sur la réforme des retraites. Le gouvernement propose en effet de participer en donnant idées et avis depuis le site https://participez.reforme-retraite.gouv.fr, ainsi que dans des ateliers participatifs organisés en région. Une réflexion collective organisée jusqu'au 25 octobre prochain, avec pour objectif d'aboutir à un "choc de lisibilité et de simplification".

Le lancement de cette consultation est accompagné d'un premier "atelier de prospective collaborative" organisé aujourd'hui au ministère de la Santé. "20 femmes et hommes, d’horizons et de profils variés, choisis parmi la communauté de la plateforme www.change.org ont été invités [...] à se projeter en 2040 pour évaluer collectivement les impacts des décisions qui pourraient être prises en 2019 à l’occasion de la réforme des retraites." Les conclusions de cette journée seront restituées sous forme de bandes dessinées, utilisées sur la plateforme de participation citoyenne et lors des ateliers.

Des contributions sur Internet et des ateliers en région

Jusqu'à fin octobre, ceux qui souhaitent participer peuvent s'inscrire sur le site Internet. Celui-ci propose de débattre sur 11 thématiques, parmi lesquels on retrouve des questions sur l'âge et le système des retraites, le droit des conjoints et des enfants, l'amélioration de l'acquisition des droits ou la correction des inégalités entre les hommes et les femmes. Il est possible d'y faire des propositions, ainsi que de commenter et voter pour celles d'autres contributeurs.

En parallèle, des ateliers participatifs seront organisés en région. A chaque session, une centaine de citoyens pourront réfléchir à une ou deux thématiques, et leurs contributions viendront alimenter la plateforme. Des ateliers sont déjà organisés dans 9 villes (Paris le 2 juillet, Montreuil le 6 septembre, Lorient le 18 septembre, Arras le 20 septembre, Strasbourg le 2 octobre, Toulon le 5 octobre, Angoulême le 17 octobre, Dijon le 19 octobre et Toulouse le 23 octobre). Les citoyens sont également invités à organiser leur propre atelier et ajouter leur contribution à la plateforme.

Courant novembre 2018, une synthèse sera réalisée et les derniers "ateliers citoyens" organisés. C'est également durant cette période que devraient se conclure les discussions entre le ministère et les syndicats. Enfin, les résultats du dispositif seront rendus publics par le Haut-Commissariat. Dans son communiqué celui-ci précise qu'il « indiquera clairement dans ses préconisations celles qui auront largement été portées par les citoyens et suivra leur mise en œuvre tout au long du processus de réforme ».

Simplifier et uniformiser le système des retraites

La grande orientation que veut donner le gouvernement à la réforme est l'uniformisation et de la simplification du système actuel. "La réforme à laquelle nous travaillons vise à créer un système universel dans lequel un euro cotisé donne les mêmes droits, quel que soit le moment où il a été versé et quel que soit le statut de celui qui a cotisé. Ce système de retraite, nous le voulons plus simple, plus juste, pour tous" indique dans son communiqué Jean-Paul Delevoye. Dans son interview au Parisien le 30 mai, il avait déjà précisé que l'objectif de la réforme était d'arriver à une uniformisation des systèmes de retraite. "Qu’il s’agisse d’un fonctionnaire, d’un salarié du privé ou d’un indépendant, s’ils gagnent la même somme d’argent pendant quarante ans, l’un et l’autre auront la même retraite".

Le haut-commissariat mentionne que certains principes ne seront pas modifiés par la réforme, comme l'âge de départ à la retraite (62 ans actuellement), le système par répartition (les actifs cotisent pour payer les retraites des retraités), et le principe de cotisation obligatoire. De même, certaines spécificités seront conservées, pour prendre compte de particularités des métiers et activités.

Découvrir les placements

Vous débutez dans en matière de placements ou souhaitez suivre les évolutions des différents supports ? Cette rubrique vous donne accès aux informations nécessaires à une compréhension des bases de chaque placement ou produit d'investissement.

Livrets et comptes d'épargne


Livret A
LDDS
épargne logement - PEL

La pierre-papier


SCPI



L'épargne retraite


PEE
PERP




Dictionnaire
de l'épargne
et des placements