ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Salariés : ce que les « ordonnances coronavirus » changent pour vous

| Publié le 30-03-2020 13:59 | Mise à jour le 01-04-2020 12:56
🏠 Accueil   ➤    Politique
Salariés : ce que les « ordonnances coronavirus » changent pour vous
Crédit(s) photo(s) : © Shutterstock  

Le gouvernement a adopté 25 ordonnances le 25 mars dernier pour faire face aux conséquences économiques de la pandémie de la Covid-19. Dans le cadre de l'urgence sanitaire, un certain nombre de points de la législation du droit du travail ont été adaptés : refonte du système de chômage partiel, durées maximales de travail, pose des congés payés. Ces nouvelles dispositions sont bornées dans le temps, et ne devraient pouvoir s'appliquer que jusqu'au 31 décembre.

Dérogations à la durée maximale de travail

Dans certains secteurs d'activités « particulièrement nécessaires à la sécurité de la Nation et à la continuité de la vie économique et sociale », la durée maximale du travail pourra être portée à :
• 12 heures journalières (contre 10 heures)
• 60 heures hebdomadaires (contre 48 heures).

Par ailleurs, le recours au travail du dimanche est facilité.

La liste des secteurs concernés sera dressée par décret (énergie, télécommunications, alimentation...).
Lorsqu'une entreprise a recours à ces dérogations, elle doit en informer le CSE et la Direccte (direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi). Ces dérogations ne pourront être mises en œuvre au-delà du 31 décembre 2020.

Sur le même thème : Coronavirus : les mesures pour soutenir les entreprises et les entrepreneurs individuels




L'employeur peut imposer des congés

Sous réserve de la conclusion d'un accord collectif ou de branche, l'employeur est autorisé à imposer la prise de congés payés, dans la limite de 6 jours ouvrables et d'un délai de prévenance d'un jour. Il pourra également unilatéralement modifier les dates de prise de ces congés payés et n'est pas tenu d'accorder un congé simultané aux conjoints mariés ou partenaires liés par un PACS travaillant dans l'entreprise. Cette mesure ne pourra s'appliquer que jusqu'au 31 décembre 2020.

L'employeur peut également, en respectant un délai de prévenance d'un jour :
• Imposer la prise de jours de repos et RTT acquis par le salarié
• Modifier unilatéralement les dates de prise de ces jours de repos

Ces dispositions peuvent s'appliquer sans qu'un accord collectif ne soit conclu, mais l'entreprise doit en justifier l'application par des difficultés économiques liées à la propagation du coronavirus. Elles ne sont applicables que jusqu'au 31 décembre 2020.

L'employeur peut également imposer aux salariés de poser les jours placés sur un CET (Compte épargne temps).

Le délai de prévenance est d'un jour et l'employeur fixe les dates des jours de repos. Cette mesure est applicable jusqu'au 31 décembre 2020.

Le nombre total de jours de repos (RTT et jours au CET) pouvant vous être imposés par votre employeur est limité à 10.

A découvrir : Coronavirus & placements financiers : comment adapter sa stratégie ?



NEWSLETTER ideal-investisseur.fr :
Abonnez-vous ici !

Intéressement et participation

Les ordonnances prévoient également de repousser la date limite de versement de l'intéressement et de la participation au 31 décembre 2020.

Indemnités chômage

Le bénéfice de l'allocation chômage et de l‘allocation solidarité spécifique (ASS) sont prolongés pour les demandeurs d'emploi en fin de droits. De plus la réforme de l'assurance chômage qui devait entrer en vigueur au 1er avril est repoussée.

Refonte du système de chômage partiel

Le bénéfice du dispositif de chômage partiel est étendu à des salariés qui en étaient jusque-là exclus comme les salariés employés à domicile par des particuliers, les assistants maternels ou encore certains saisonniers.
Les règles d'indemnisation sont aménagées : le salarié est désormais indemnisé à hauteur de 84% de son salaire net (contre 70% de son salaire brut).

Outre ces dispositions affectant le droit du travail, le gouvernement a adopté d'autres décrets en vue de soutenir la vie économique du pays ainsi que des mesures sociales (réductions de peine pour les détenus, prorogation de la trêve hivernale jusqu'au 31 mai etc).

Soutenez notre indépendance !

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire ideal-investisseur.fr et nous vous remercions. Pour nous aider à vous offrir un contenu gratuit tout en conservant notre indépendance, vous soutien est précieux. Vous pouvez désormais nous soutenir en faisant un don défiscalisé. Cela ne prend qu’une minute !



Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site