ideal investisseur
Magazine économie et finances personnelles accessible à tous
ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

🏠 Accueil   ➤    Politique

Prélèvement à la source : « un succès technique et politique », selon Gérald Darmanin

Lors de son déplacement du 5 septembre à la mairie du 16ème arrondissement de Paris, le ministre de l'Action et des Comptes Publics s'est félicité du bilan du prélèvement à la source, 9 mois après sa mise en place.

Temps de lecture : 1 minute(s) - Par | Publié le 06-09-2019 15:21, Mis à jour le 01-01-1970
Photo : Gérald Darmanin et Danièle Giazzi, Maire du 16ème arrondissement  

Partager

Près de 20 millions de Français vont voir leur taux évoluer en septembre

Pour Gérald Darmanin, la mise en place du prélèvement à la source est « une réussite technique de l'administration fiscale, mais aussi une réussite politique : c'est la réforme préférée des Français, 77% de nos compatriotes y sont favorables ». Les chiffres sont tirés d'un sondage BVA pour La Tribune datant de février dernier.

L'instantanéité de l'impôt a permis à 2 millions de Français de moduler leur taux de prélèvement grâce à l'outil « gérer mon prélèvement à la source », dont plus de la moitié à la baisse. Il s'agit dans la plupart des cas d'une mise à jour suite à une modification de salaire. Par ailleurs, l'actualisation automatique des taux en septembre devrait permettre à près de 10 millions de foyers de voir leur impôt baisser suite à leur déclaration de revenus 2019. Mais dans le même temps, ils seront presque autant à voir leur taux augmenter.

A lire également : Avantages fiscaux : le fisc a commencé les remboursements aux contribuables



Un gain de trésorerie pour l'État

Le prélèvement à la source permet aussi à l'État de recouvrer l'impôt rapidement et plus facilement. Ainsi, les services de Bercy annoncent un taux de recouvrement de 98,5%, contre 97% avec l'ancienne formule. Une progression que le ministre du Budget explique par une réduction mécanique de la fraude fiscale, rendant automatique le prélèvement pour « ceux qui, par fraude ou par une certaine phobie administrative, ne s'acquittaient pas de l'impôt ». Un point positif pour les finances de l'État, puisque « 1 point de plus, c'est 1 milliard d'euros de recettes supplémentaires, sans augmenter les impôts ».

Enfin, Gérald Darmanin estime que le prélèvement à la source est un gage de stabilité de l'impôt pour les Français : « il empêchera les gouvernements futurs d'augmenter l'impôt sur le revenu, puisque l'effet serait immédiat sur les fiches de paie », a-t-il indiqué.

A lire également : Crédit d'impôt : vers un gain instantané grâce au CESU+



Cet article vous a été utile ?

      
  Dîtes-nous en plus dans les commentaires !



Partager


A propos de l'auteur
Caroline Courvoisier est titulaire d’un master de Gestion de patrimoine et a suivi des formations économiques et financières spécialisées dispensées par l’université de New York (Real Estate Finance) et l’INSEAD (spécialisation « blockchain revolution in financial services »). Elle a travaillé 10 ans dans l’univers du financement et de la gestion de projets immobiliers avant de se consacrer au journalisme économique.
Linkedin Caroline Courvoisier



Envie d'ajouter un commentaire ? De poser une question ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !