ideal investisseur
Le magazine qui donne du sens à votre argent
twitter @idealinves instagram Facebook @idealinves
SOUTENIR LE MAGAZINE
(don défiscalisé)
ideal-investisseur.fr
Le magazine qui donne du sens à votre argent
Menu ideal-investisseur.fr

🏠 Accueil   ➤    Entreprendre

Dirigeants : ne négligez pas la RC pro spéciale Mandataire Sociaux

La RC pro dirigeants protège les responsables d'entreprises contre les conséquences financières d'éventuelles poursuites à leur encontre.

Temps de lecture : 2 minute(s) - | Mis à jour le 25-11-2021 09:03 | Publié le 25-11-2021 08:53
Photo : Shutterstock  

Vous lisez cet article sur
logo ideal investisseur

La RCMS : dans quels cas ?

L'assurance responsabilité civile des dirigeants, ou RCMS (responsabilité civile des mandataires sociaux), couvre les responsables d'entreprises en tant que personnes physiques dans le cadre de leurs fonctions. Elle intervient par exemple en cas de faute, de mauvaise interprétation de textes juridiques ou lorsque d'éventuelles réclamations sont formulées par les tiers sur des sujets qui touchent à leur responsabilité au sein de la société : choix stratégique, mauvaise gestion...

Les actions des tiers contre le dirigeant peuvent l'engager à titre personnel. Elles peuvent par exemple provenir d'employés, de clients, de fournisseurs ou de l'administration. Les frais de procédure et, lorsqu'un réel préjudice est déterminé, les éventuels dommages et intérêts à verser peuvent mettre le patrimoine personnel du dirigeant à risque. Or, ce risque n'est en général pas couvert par l'assurance responsabilité civile professionnelle (RC Pro) de base souscrite par la société dont il est mandataire.

>> A LIRE : Travailler au Canada : ai-je besoin d'une AVE ou d'un permis de travail ?





RC pro et RC dirigeant : quelle différence ?

« L'assurance responsabilité civile des dirigeants » n'est pas la même que « l'assurance responsabilité civile professionnelle ». Il s'agit de deux assurances distinctes, qui ne couvrent ni les mêmes personnes ni les mêmes risques.

L'assurance responsabilité civile des dirigeants couvre les dirigeants à titre personnel si ceux-ci sont mis en cause pour des actes relatifs à leurs fonctions. L'assurance responsabilité civile professionnelle, ou RC pro, intervient quant à elle lorsque c'est l'entreprise qui est mise en cause dans le cadre de ses activités.

Ainsi, la RC dirigeant vient compléter la RC pro, en couvrant les mandataires sociaux et, selon les options, leur conjoint et/ou héritiers et leurs employés.

>> A LIRE : Placements : un conseiller en gestion de patrimoine peut vous aider


Une RC dirigeant spécifique aux sociétés d'investissement

Une assurance RC dirigeant peut couvrir les mandataires sociaux dans leurs fonctions d'investissement, par exemple dans le cadre de société de capital investissement.

L'activité d'investissement est en effet risquée pour les investisseurs comme pour les dirigeants qui portent les décisions stratégiques. Elle consiste à placer dans des entreprises ou d'autres fonds d'investissement de l'argent collecté auprès de tiers. Ces derniers ne participent pas au choix des supports dans lesquels leur épargne va être investie. Ils délèguent ces choix à la société de capital investissement, et donc à ses dirigeants.

Les sociétés de gestion prennent ainsi des risques avec l'argent qui leur a été confié. Elles sont soumises à la réglementation européenne (AIFM pour fonds d'investissement alternatif), ce qui implique notamment qu'elles doivent clairement informer les investisseurs au sujet du risque de perte totale ou partielle du capital investi.

Les personnes qui choisissent de placer de l'argent en private equity sont donc conscientes qu'elles peuvent éventuellement perdre l'intégralité de leur mise. Il n'empêche que certains peuvent parfois formuler des réclamations quant au choix des supports d'investissement. Si les dirigeants viennent à être mis en cause pour une faute ou omission, l'assurance responsabilité civile professionnelle dirigeants peut les protéger contre les impacts financiers d'éventuelles poursuites.

Certaines RCMS peuvent aussi proposer des garanties complémentaires en option, telles que les risques liés aux fraudes. Elles peuvent alors prendre en charge les pertes financières provoquées par un tiers ou un employé lorsqu'elles résultent d'un vol, d'un abus de confiance, d'un faux ou d'une atteinte aux données.

>> A LIRE : Épargne : les clients du livret Swoon vont-ils tout perdre ?





Partagez sur les réseaux sociaux !


merci magazine ideal investisseur
merci magazine ideal investisseur

   


Envie de donner votre avis, de poser une question ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !




ideal investisseur magazine banniere