Appelez nos conseillers en immobilier - 01 85 09 81 30

La défiscalisation est loin d'être la motivation principale de l'investissement immobilier

Publié le 03-07-2017 16:06 -
Rubrique : MARCHE - Crédit photo : (c)Fotolia

Article noté  5/5 (3 avis)    
Evaluez cet article  

 

Avec l'arrêt de la loi Pinel prévu en fin d'année, ideal-investisseur.fr analyse les motivations des Français concernant l'investissement immobilier à la lumière d'un sondage réalisé en partenariat avec l'Ifop. Si les investisseurs représentent plus de 50% des acheteurs de logements neufs1, seuls 12% des Français évoquent la défiscalisation comme principal moteur de leur investissement locatif.

L'immobilier, un placement pour percevoir un revenu complémentaire avant tout

Pour 50% des Français, l'objectif principal de l'achat d'un logement destiné à la location est l'obtention d'un revenu complémentaire. 29% y voient un moyen de bénéficier d'une rente immédiatement, et 21% la possibilité d'améliorer leur retraite. L'immobilier est en effet un placement que les particuliers perçoivent comme sécurisant et pérenne : en achetant de la pierre, ils acquièrent un actif durable, tangible, et transmissible à leurs héritiers.

Les bénéfices de l'immobilier locatif semblent donc très concrets aux Français. Prévoyants, ils le considèrent avant tout pour son aspect patrimonial sur le long terme. A l'heure de la complexité et de la volatilité des marchés financiers, l'immobilier conserve donc ses galons de valeur refuge dans l'opinion publique.

La défiscalisation : un argument pour décider quoi et quand acheter

Acheter un logement neuf dans le cadre de la loi Pinel ouvre droit à une réduction d'impôts pouvant aller jusqu'à 63.000 euros. Ce dispositif de défiscalisation rencontre un large succès : d'après la Fédération des Promoteurs Immobiliers, plus de 50% des logements neufs sont actuellement vendus à des particuliers dans le cadre d'un investissement locatif.

Cependant, le sondage montre que la défiscalisation est loin d'être le principal motif de l'investissement immobilier, puisqu'elle n'est citée que par 12% des personnes interrogées. L'avantage fiscal est donc un des arguments qui fait basculer la décision d'achat, ou qui incite les acheteurs à préférer un logement neuf à un logement ancien.

Intéressé par l'investissement immobilier ?
Contactez-nous !

Pour les Français, il faut un salaire de 2500 € nets pour investir

Interrogés sur le salaire net nécessaire pour acheter un logement destiné à la location, les Français considèrent qu'il faut percevoir au minimum 2500 € net par mois (revenu médian indiqué par les interviewés). Mais concrètement, quel bien peut-on acheter en Ile de France avec ce salaire mensuel et un crédit sur 20 ans ?

Afin d'y voir plus clair, nous avons simulé 3 exemples sur les derniers programmes neufs sélectionnés par notre service de chasseur immobilier (exemples donnés à titre indicatif, chaque situation étant particulière, ils n'ont valeur que d'illustration)2.

- Un célibataire logé à titre gratuit dispose d'une capacité d'emprunt de 188 000 euros, ce qui lui permet par exemple d'acheter un studio neuf de 24,5 m2 à Asnières sur Seine
- Un couple dont chacun gagne 2500 euros par mois et qui rembourse déjà 950 euros par mois pour sa résidence principale dispose d'une capacité d'emprunt de 150 000 €, ce qui lui permet d'acquérir par exemple un studio neuf de 31m2 à Poissy pour 155.000 euros
- Un célibataire payant 550 euros de loyer par mois a une capacité d'emprunt de 76.000 euros : il pourrait se porter acquéreur d'un studio neuf de 31 m2 à Evry pour 110 000 €, moyennant un apport de 38000 euros.

1Fédération des Promoteurs Immobiliers, Les chiffres du logement neuf – 1er Trimestre 2017 – Part des investisseurs dans les réservations : 53% en 2016 et 51% au 1er Trimestre 2017
2Logements sélectionnés dans la base de ideal-investisseur.fr au 30 juin 2017, simulation de crédits effectués sur meilleurstaux.com le 30 juin 2017, loyer brut mensuel estimé : 450 euros, frais de notaire à 3% du prix d'acquisition.

L’enquête a été menée par l'IFOP auprès d’un échantillon de 1008 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 7 au 9 juin 2017.

Où souhaitez-vous investir ?

Autres articles

- Loi Malraux : les garanties apportées par la VIR
- Loi Pinel : une loi incitative pour l'investissement locatif
- Crowdfunding immobilier : de nouvelles perspectives d'investissement
- Monuments Historiques : le privilège d'un investissement d'exception
- Quelle fiscalité pour un investissement locatif ?
- SCPI : l'autre solution pour investir dans l'immobilier