Disponible sur Google Play
Download on the App Store 
ideal investisseur
ideal investisseur
Annonce




Annonce WLF
🏠 Accueil   ➤    Bourse & Cryptomonnaies


Eric Demuth : « L'adoption massive des cryptos ne peut se faire sans régulation »



INTERVIEW. - 4 millions d'utilisateurs dans une quarantaine de pays, une valorisation de plus de 4 milliards d'euros qui l'a fait entrer au panthéon des licornes européennes et le champion de tennis Stan Wawrinka comme ambassadeur... Bitpanda, plateforme de trading sur actifs numériques et ETFs notamment, poursuit son développement en se concentrant sur le marché européen. Rencontre avec Éric Demuth, son fondateur et CEO.

Temps de lecture : 2 minute(s) - Par | Mis à jour le 02-06-2024 11:01 | Publié le 30-05-2024 15:23  Photo : Shutterstock  
Eric Demuth : « L'adoption massive des cryptos ne peut se faire sans régulation »

Caroline Courvoisier. - Vous menez beaucoup d'actions pour démocratiser les cryptomonnaies, comme des partenariats avec des banques, la création d’outils pour les family offices ou l’annonce d’ambassadeurs comme le Bayern Munich ou Stan Wawrinka aujourd’hui. Pensez-vous que les cryptomonnaies puissent être mises dans tous les portefeuilles d’investissement ?

Éric Demuth. - On peut se poser la même question sur les actions. Est-ce que cela peut convenir à tout le monde ? Je ne sais pas. Mais à mon avis, les cryptos sont devenues un investissement intéressant pour un grand nombre de personnes, à condition bien diversifier son portefeuille. Dans tous les cas, la philosophie reste la même : ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Ainsi, si quelqu’un veut se lancer dans les cryptos, mieux vaut qu’il essaye en allouant au maximum 2 à 3% de son portefeuille. Il est très important de ne pas être dépendant financièrement de leurs évolutions.
Annonce
Assurance Vie
Que pensez-vous des ETFs basés sur les cryptos, comme les récents ETFs Bitcoin spot et les ETFs Ethereum qui devraient être bientôt disponibles ?

C'est l’un des éléments qui aide beaucoup à l'adoption de l'industrie : les ETFs ouvrent une nouvelle classe d’actifs à des investisseurs qui ne pouvaient pas avoir un accès aux crytpos jusque-là. Certains fonds d’investissement et institutionnels voulaient acheter du Bitcoin, mais n’étaient pas en mesure de le faire hors d’un cadre financier traditionnel. Avec les ETFs Bitcoin spot, ils peuvent désormais investir. Ce sera pareil avec Ethereum. Quand ces ETFs seront approuvés, tôt ou tard, d’autres investisseurs seront intéressés. On a vu des milliards être investis dans des Bitcoins par ce biais. Je ne sais pas à l’avance quelles sommes vont drainer les ETFs sur Ethereum, mais il va probablement aussi y avoir un effet. Ce qui est aussi important, c’est que le cadre légal s’adapte à l’univers crypto. On le voit en Europe avec la réglementation MiCA.



Est-ce que toutes ces évolutions sont susceptibles de changer complètement la physionomie du marché selon vous ?

L’évolution, c’est quelque chose qui arrive constamment. Une nouvelle technologie émerge et la société, les politiques et les lois s’adaptent. Il y a 10 ans, dans la crypto, personne ne parlait de réglementation. C’était un marché trop confidentiel, ce n’était pas nécessaire. Aujourd’hui, ce secteur pèse lourd et l’adoption des cryptos est de plus en plus large. Donc oui, le marché évolue beaucoup, c’est dans la logique des choses.


Vous avez créé Bitpanda dès 2014, ce qui en fait l’une des plateformes pionnières en Europe. Pour vous qui étiez très tôt dans ce milieu, la connexion entre la finance traditionnelle et le secteur des cryptos est-elle une bonne chose ? Car la promesse initiale du Bitcoin était de créer une monnaie décentralisée permettant justement de s’affranchir du système traditionnel ?

Oui, c’est absolument une bonne chose, parce que l’adoption en masse ne peut se faire sans le monde financier. Sinon, il s’agit de rester dans une niche. C’est illusoire de penser que lorsqu’un secteur devient si important, il ne sera pas régulé...
Quand on voit des problèmes comme celui rencontré par Binance, les particuliers peuvent-ils toujours faire confiance aux plateformes ?

C’est précisément pour cette question que la régulation est importante. Dans le cas dont vous parlez, le problème soulevé est celui de la conformité aux réglementations locales. Bitpanda est une plateforme européenne qui dispose d’un agrément de prestataire de services de paiement DSP2 et du statut de PSAN [Prestataire de Services sur Actifs Numériques, ndlr]. Nous avons presque 700 salariés, dont une grande partie sont dédiés à la sécurité, à l’engineering et à la compliance. Par exemple, chaque pays européen a transcrit différemment l’obligation des « contrôles AML » (Anti-Money Laundering, ou Lutte contre le blanchiment d’argent, NDLR), imposées par une directive. En tant que plateforme locale, nous nous adaptons spécifiquement à chacun des pays dans lesquels nous sommes implantés.

Au-delà de ces aspects réglementaires, notre implantation locale signifie aussi que nous proposons une plateforme et un service clients en français. C’est ce genre de signaux qui devraient contribuer à rassurer.

Stan Wawrinka, nouvel ambassadeur de Bitpanda

Après le Bayern de Munich, Bitpanda noue un partenariat avec le champion de tennis Stan Wawrinka. Vainqueur de la Coupe Davis en 2014 avec l’équipe suisse, de Roland Garros en 2015 et de l’US Open en 2016, il est également médaillé d’or en double aux JO de 2008 et cumule 16 titres en simple et 2 titres en double. Pourquoi ce partenariat avec Bitpanda ? « J'ai un réel intérêt pour la cryptographie et ce, depuis un certain nombre d'années », explique-t-il. « Je crois en la crypto, je crois en la technologie sur laquelle elle repose et en la promesse qu’elle offre [...]. J’y consacre du temps en dehors du court de tennis ». « Stan the man » reste cependant discret sur ses stratégies : nous n’en saurons pas plus sur ses investissements...

La rédaction vous suggère :

-> Vanguard va-t-elle s'ouvrir aux cryptomonnaies avec l'arrivée de Salim Ramji ?

-> Jonathan Anguelov / Harold Parisot : « La force du réseau, c'est sa diversité »


Annonce WLF

Votre avis, vos débats, vos questions

* Information obligatoire
10000

Commentaires (39)

Ça pourrait protéger les petits investisseurs des scams et des pratiques douteuses.

Encore un discours sur la réglementation des cryptos... C’est vrai que sans cadre clair, c’est difficile d’avoir la confiance des gros investisseurs.

Je me demande comment pourra se faire cette régulation au niveau mondial alors que chaque pays a ses propres règles. C'est un sacré défi !

Enfin un peu de bon sens dans ce monde de cryptos !

Mais à quoi ça sert de réguler les cryptos si leur essence même est d'être décentralisées ? ???? Le système ne risque-t-il pas de perdre tout son intérêt ?