Disponible sur Google Play
Download on the App Store 
ideal investisseur
ideal investisseur
Annonce




🏠 Accueil   ➤    Bourse & Cryptomonnaies


Bourse : les ETF, grands favoris des jeunes investisseurs particuliers



Au premier trimestre, près de 25% des nouveaux investisseurs ont choisi un ETF pour leur première transaction en bourse. Leur âge moyen a aussi beaucoup baissé.

Temps de lecture : 2 minute(s) - | Mis à jour le 29-04-2024 18:05 | Publié le 29-04-2024 17:23  Photo : Shutterstock  
Bourse : les ETF, grands favoris des jeunes investisseurs particuliers

Des fonds passifs qui reproduisent les performances d'un panier de titres

Selon le "Tableau de bord des investisseurs particuliers actifs en Bourse" publié en avril par l'Autorité des Marchés Financiers (AMF), le nombre de particuliers actifs sur les ETF a augmenté de 36% en un an. Entre janvier et mars, 216.000 particuliers ont ainsi acheté ou vendu ces fonds d'investissement, contre 737.000 pour les actions. Leur percée est d'autant plus notable que le nombre global d'investisseurs actifs en bourse a légèrement régressé (-1,2%), indiquant une redistribution des préférences vers les fonds indiciels.

Un ETF, aussi nommé tracker ou fonds indiciel coté, est un type de fonds d'investissement qui se négocie sur les marchés boursiers de la même manière qu'une action classique. Son objectif principal est de répliquer la performance d'un indice de référence, comme le CAC 40 ou le S&P 500, permettant ainsi aux investisseurs d'obtenir une exposition diversifiée à un panier d'actions ou d'autres actifs sans avoir à les acheter individuellement.

Ces fonds offrent une flexibilité accrue et des coûts généralement inférieurs aux supports gérés activement, ce qui les rend particulièrement attrayants pour les particuliers cherchant à optimiser leurs investissements tout en minimisant les frais. Le risque de perte reste toujours présent.
Annonce
Assurance Vie

Les néo-investisseurs, de plus en plus jeunes, arrivent en bourse pour les ETF

L'âge moyen des investisseurs a également nettement baissé selon le rapport, passant de plus de 60 ans avant le covid à 48 ans en 2023. Cette baisse d'âge peut être interprétée comme un signe que les plus jeunes générations sont plus enclines à adopter des instruments financiers dans leur épargne.

Plus marquant encore, 53 000 particuliers ont choisi un ETF pour leur toute première opération d'investissement en Bourse. Plusieurs phénomènes peuvent expliquer ces données : les conseillers en gestion de patrimoine 3.0 sont particulièrement actifs en matière d'informations sur les fonds indiciels et l'introduction des ETF sur Bitcoin en début d'année a mis ces supports dans la lumière. D'autre part, ils sont particulièrement adaptés pour les particuliers qui cherchent à investir à long terme sans avoir à suivre l'actualité économique ou celle d'une société.

Récemment, l'introduction des ETF actifs a ajouté une nouvelle dimension à l'attractivité de ces instruments. Contrairement aux fonds indiciels traditionnels, ils visent à surpasser les performances de l'indice sous-jacent, offrant ainsi un potentiel de rendement amélioré. Cette nouvelle option semble susceptible de capter l'intérêt des particuliers soucieux d'optimiser leurs rendements tout en maintenant une gestion du risque.



Pour la première fois, plus d'un million de transactions ont été effectuées sur les fonds indiciels en un trimestre. Cette statistique illustre clairement la popularité grandissante de ces supports, non seulement parmi les investisseurs aguerris mais aussi les novices en bourse. Face à cet intérêt inédit, l'AMF a annoncé qu'elle "présentera dans le courant de l’année les résultats d’une étude consacrée aux investisseurs en ETF".



Annonce Trading

Votre avis, vos débats, vos questions

* Information obligatoire
10000

Commentaires (1)

Ah bon, les jeunes plongent dans les ETF comme des petits fous ? Moi je me demande quand même si ces néo-investisseurs savent vraiment sur quoi ils mettent les pieds. C'est bien facile de suivre la foule, mais comprendre les mécanismes derrière c'est autre chose...