ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Bourse : les marchés financiers en pleine euphorie

| Publié le 17-12-2019 11:10 | Mise à jour le 17-12-2019 11:22
🏠 Accueil   ➤    Economie
Bourse : les marchés financiers en pleine euphorie
Crédit(s) photo(s) :  

Après une fin d'année 2018 morose à -11%, le CAC 40 flirte à nouveau avec les sommets. Le 16 décembre, l'indice vedette a dépassé le seuil des 6.000 points, un évènement qui n'était pas arrivé depuis juillet 2007. Les principaux indices boursiers européens et américains suivent cette même tendance.

Des indices boursiers qui s'envolent

Les investisseurs reprennent confiance, et cela se traduit sur les marchés financiers.
Ce lundi 16 décembre à 16h30, le CAC 40 a franchi la barre symbolique des 6.000 points (6002,02 points précisément). Un évènement qui n'était pas arrivé depuis juillet 2007, période durant laquelle l'indice vedette avait atteint son 2ème niveau le plus haut, à 6.168 points.

Même si le CAC 40 était redescendu à 5.995 points à la clôture, cette tendance à la progression continue sur 2019 pourrait l'amener, dans les mois qui viennent, à un niveau proche du record absolu atteint en l'an 2000 (6553 points). Les valeurs en nette progression sont notamment celles des groupes de luxe LVMH et surtout Kering, qui atteint son record absolu sur cette séance. La valorisation boursière de Airbus a quant à elle franchi le cap des 100 milliards d'euros, profitant probablement des difficultés de Boeing, englué dans les problèmes de son 737 Max.

Les indices américains ne sont cependant pas en reste. A Wall Street, la bourse continue son ascension vers des sommets historiques. Le Dow Jones (30 plus grandes entreprises) et le Nasdaq (valeurs technologiques) poursuivent leur envolée, tout comme le S&P 500 (500 plus grandes entreprises américaines).

Attention à la « journée des 4 sorcières »
Les indices pourraient encore progresser jusqu'à la « journée des 4 sorcières » du trimestre. Ces journées ont lieu le 3ème vendredi des mois de mars, juin, septembre et décembre.
Ces jours sont spéciaux sur les marchés financiers, puisqu'il s'agit du moment où 4 produits dérivés arrivent à échéance : les options et les contrats à terme (les « futures ») sur les indices et les actions. Les investisseurs débouclent alors leurs positions de façon massive, tentant d'agir sur les cours finaux des produits. La volatilité peut donc être forte.




De bonnes nouvelles économiques détendent les investisseurs

Alors les indices boursiers s'orientent-ils vers des records ? Les investisseurs semblent en tous cas plus détendus dans cette dernière ligne droite avant la « trêve des confiseurs », accalmie traditionnellement observée en fin d'année. Cette relative euphorie prend notamment sa source dans deux évènements tendant à dissiper les incertitudes qui plombaient les marchés depuis plusieurs mois.

D'une part, la détente dans les relations commerciales entre les États-Unis et la Chine. Les deux géants se livraient une guerre commerciale depuis 18 mois sur fonds de menaces et de protectionnisme accru. Leurs relations se sont très récemment détendues : avançant vers un accord pré-commercial, ils ont renoncé à mettre en place un certain nombre de barrières douanières.

La victoire des conservateurs de Boris Johnson aux élections législatives en Grande-Bretagne est l'autre nouvelle qui vient dissiper les inquiétudes des investisseurs, après des mois de flottement autour du Brexit. Cet évènement tend à confirmer la sortie de l'Union Européenne au 31 janvier 2020, sur les bases de l'accord précédemment négocié. Le spectre du « no-deal » et de ses conséquences potentiellement désastreuses s'amenuise.

Ces deux évènements contribuent à détendre les investisseurs et pourraient laisser envisager le maintien d'une croissance économique en 2020 ainsi que l'éloignement du risque de récession. Il faut néanmoins rester prudent, le climat international ayant démontré que les choses pouvaient rapidement basculer dans le positif comme le négatif. Or, l'incertitude reste l'ennemi numéro un des investisseurs.

A lire également : Brexit : des opportunités d'investissement ?



NEWSLETTER ideal-investisseur.fr :
Abonnez-vous ici !

Soutenez notre indépendance !

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire ideal-investisseur.fr et nous vous remercions. Pour nous aider à vous offrir un contenu gratuit tout en conservant notre indépendance, vous soutien est précieux. Vous pouvez désormais nous soutenir en faisant un don défiscalisé. Cela ne prend qu’une minute !



Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site




Mieux comprendre l’article

Les mots soulignés dans l'article sont brièvement définis ici.

CAC40 :
Le CAC 40 est un indice boursier qui regroupe les 40 entreprises françaises cotées en bourse ayant la plus grande capitalisation. « CAC » signifie « Cotation Assistée en Continu ». L'indice est aussi un indicateur de l'évolution économique des grandes entreprises françaises.