ideal investisseur
Le magazine qui donne du sens à votre argent
ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

🏠 Accueil   ➤    Économie

Crise : le Prêt Garanti par l'État élargi et prolongé

Les entreprises pourront bénéficier du Prêt Garanti par l'État (PGE) jusqu'au 31 décembre. L'objectif est d'éviter une vague de faillite en coupant brutalement les aides. Le dispositif pourra désormais servir au paiement des dettes fournisseurs.

Temps de lecture : 1 minute(s) - Par | Publié le 22-04-2021 19:52, Mis à jour le 22-04-2021 20:04
Photo :  

Partager

Le PGE, dispositif de Prêt Garanti par l'État, a été mis en place au début de la pandémie pour aider les entreprises à faire face à la crise. Initialement, il devait prendre fin le 30 juin prochain. Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, a annoncé qu'il serait finalement prolongé jusqu'à la fin de l'année.

Les restrictions liées à la pandémie ont provoqué une perte de chiffre d'affaires pour de nombreuses entreprises, l'activité économique ayant ralenti bien au-delà des secteurs subissant des fermetures administratives. Lorsque le montant de leurs charges finit par dépasser celui de leurs recettes, elles commencent par puiser dans leur trésorerie, c'est-à-dire l'argent disponible sur leurs comptes bancaires. Une fois vidés, elles ne peuvent plus faire face à toutes leurs factures et au paiement de leurs salariés.

Pour financer le manque de trésorerie engendré par la crise, les entreprises faisant face à des difficultés peuvent, depuis le début de la pandémie, demander un crédit à leur établissement bancaire. Celui-ci peut être garanti par l'État à hauteur de 90%.
Concrètement, l'argent est prêté par la banque comme lors de tout crédit bancaire. Seule différence : l'État se porte garant du remboursement d'une grande partie de cette dette. Autrement dit, si l'entreprise fait faillite, la banque pourra récupérer 90% du montant prêté auprès de lui.

Le dispositif de Prêt Garanti par l'État (PGE) est destiné à faciliter le recours au crédit bancaire puisque le risque de non-remboursement est très réduit. Il a déjà permis de financer 675.000 entreprises.

>> A LIRE : Prêt Garanti par l'État (PGE) : 300 milliards pour sauver les entreprises



Le PGE est élargi au paiement des dettes accumulées auprès des fournisseurs

L'annonce de la prolongation du PGE est assortie d'une nouveauté. Les entreprises pourront désormais se servir de leur prêt garanti par l'État pour payer les dettes qu'elles ont accumulées auprès de leurs fournisseurs. Avant, il n'était destiné qu'à combler le manque de trésorerie.

Lorsque les entreprises sont en difficulté, elles peinent à régler leurs factures, ce qui génère des dettes auprès de leurs fournisseurs ou sous-traitants. Le problème peut alors se répercuter en cascade, privant également ces acteurs de chiffre d'affaires, puis de trésorerie, eux-mêmes pouvant accumuler les dettes auprès de leurs propres fournisseurs... Le tout peut aller jusqu'à plonger toute la filière dans des problèmes financiers. La possibilité de financer ces dettes avec le PGE vient donc en soutien du tissu économique. Mais si le nombre de demandes de PGE avait baissé depuis les premiers mois de la crise, cette nouvelle mesure pourrait provoquer un rebond.

>> A LIRE : Le crédit-bail, solution pour financer son entreprise en France et à l'international



Cet article vous a été utile ?

      
  Dîtes-nous en plus dans les commentaires !



Partager


A propos de l'auteur
Caroline Courvoisier est titulaire d’un master de Gestion de patrimoine et a suivi des formations économiques et financières spécialisées dispensées par l’université de New York (Real Estate Finance) et l’INSEAD (spécialisation « blockchain revolution in financial services »). Elle a travaillé 10 ans dans l’univers du financement et de la gestion de projets immobiliers avant de se consacrer au journalisme économique.
Linkedin Caroline Courvoisier



Envie d'ajouter un commentaire ? De poser une question ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !