ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Épargne : les Français plus « fourmis » que « cigales »

| Publié le 31-10-2019 06:46 | Mise à jour le 31-10-2019 09:46
🏠 Accueil   ➤    Economie
Épargne : les Français plus « fourmis » que « cigales »
Crédit(s) photo(s) : © Shutterstock  

À l'occasion de la journée mondiale de l'épargne, l'Ifop a interrogé les Français sur la gestion de leur argent. D'après ce sondage réalisé pour portail-scpi.fr, deux tiers des Français s'identifient à la "fourmi" de la fable de la Fontaine : ils épargnent surtout en prévision des coups durs, préférant l'absence de risque à la rentabilité.

Des Français très économes... quand ils le peuvent

S'il est de notoriété publique que les Français n'aiment pas le risque, ce sondage nous apprend qu'ils sont aussi très économes. Ceux qui se révèlent être le plus « fourmis » sont les plus aisés (52%), les CSP+ (soit les cadres et équivalents avec 41%) et les couples (39%). A l'inverse, ce sont majoritairement des jeunes et des célibataires qui se considèrent comme des « cigales » (34%), souhaitant profiter de leur argent au maximum.

Environ un tiers des personnes interrogées indiquent mettre de l'argent de côté tous les mois. A l'opposé, 1 Français sur 5 indique qu'il n'est jamais en mesure d'épargner. Un constat qui se reflète également dans les 20% qui déclarent n'avoir aucune épargne devant eux.

Les hommes auraient plus tendance à économiser : ils sont 36% à déclarer mettre de l'argent de côté chaque mois, contre 28% des femmes. Attention cependant aux conclusions hâtives, l'étude n'indique pas si des écarts de salaires pourraient justifier cette variation de façon « logique ».

NEWSLETTER ideal-investisseur.fr :
Abonnez-vous ici !


Une épargne de précaution avant une épargne de loisirs ou de projet

Pour près de 6 Français sur 10, épargner rime avec sécurité. Il s'agit de pouvoir palier aux imprévus et aux coups durs.
Sujet d'inquiétude majeur, le financement de la retraite est l'une des raisons principales qui pousse les particuliers à épargner (31% des personnes sondées), devant les projets de vacances (30%). Enfin, 21% des hommes déclarent que l'acquisition d'un bien immobilier est déterminante dans leur choix d'épargner, contre 29% des femmes. Un avis partagé par 1 Français sur 2 âgé de 25 à 34 ans.

Une épargne sécurisée, même si elle ne rapporte rien

La grande majorité des Français (90%) souhaite une épargne sécurisée même si celle-ci rapporte peu, du moment qu'elle ne présente aucun risque de perte. Ce plébiscite illustre parfaitement l'engouement pour les fonds en euros des assurances-vie et les livrets d'épargne comme le livret A, bien que leur taux de rémunération ne cesse de s'éroder. Le sondage souligne d'ailleurs que près de 6 personnes sur 10 qualifient leur épargne « d'argent qui dort », bien loin de produire des intérêts.

L'immobilier a également de beaux jours devant lui : avec les taux d'intérêt très bas, près de 4 Français sur 10 se déclarent disposés à acheter. Une tendance beaucoup plus franche chez les 25-34 ans, les deux-tiers d'entre eux se disant prêts à sauter le pas.
Un investissement qui pourrait passer par la pierre-papier : deux tiers des personnes interrogées considèrent les SCPI comme un bon placement, les jeunes actifs étant les plus conquis par ces produits de placement.

A lire également : Quelle alternative à la baisse des fonds en euros ?


Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site