ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

5 raisons de souscrire une assurance pour son chien

| Publié le 01-11-2019 15:50 | Mise à jour le 01-11-2019 15:50
🏠 Accueil   ➤    Quotidien
5 raisons de souscrire une assurance pour son chien
Crédit(s) photo(s) : Shutterstock  

Les propriétaires d'un chien peuvent rapidement être dépassés par les frais de vétérinaire à débourser en cas de maladie ou d'accident. Fonctionnant comme les mutuelles santé, les assurances pour chien peuvent rembourser tout ou partie des soins. Tout dépend de la formule choisie.

7,3 millions de chiens en France

En France, plus de 30 millions de personnes possèdent un animal de compagnie. Le pays compte 7,3 millions de chiens et 13,5 millions de chats, selon une enquête menée par Facco/Kantar TNS. Seulement 6% sont couverts par une assurance.

Pourtant, lorsque leur compagnon à quatre pattes est malade ou subit un accident, les frais de vétérinaire et de médicaments peuvent rapidement être très onéreux. Ne pouvant faire face, certains propriétaires se voient même contraints de renoncer à traiter leur chien ou leur chat, faute de pouvoir financer les soins. Seule issue : l'euthanasie. Un crève-cœur pour beaucoup.

S'il est courant d'assurer son logement, sa voiture, sa santé et celle de sa famille, certains assureurs proposent également des assurances spéciales pour couvrir les frais de santé de nos amis à quatre pattes.

A lire également : Peut-on désigner son animal de compagnie comme héritier ?


NEWSLETTER ideal-investisseur.fr :
Abonnez-vous ici !


Réduire les frais de santé des chiens

L'assurance de santé pour chien fonctionne sur le même modèle que la mutuelle santé des humains. Selon la formule choisie, elle couvre plus ou moins de prestations et rembourse plus ou moins bien les soins.

S'il n'est évidemment pas obligatoire de souscrire une « mutuelle chien », cette option peut séduire certains propriétaires de canidés. Selon le site toutoupourlechien.com, ceux-ci dépensent en moyenne entre 225 et 500 euros par an chez le vétérinaire. Avec une assurance, les propriétaires de chiens peuvent prétendre à un remboursement des soins compris entre 50% et 100%, dans la limite d'un plafond annuel.

A lire également : Assurance : votre carte bancaire vous couvre pendant vos voyages !

La possibilité d'une couverture étendue

L'assurance peut d'abord prévoir le remboursement des dépenses liées à la prise en charge des frais courants de santé du chien, mais aussi à une maladie ou à une intervention chirurgicale. Un point positif, lorsque l'on sait qu'une visite chez le vétérinaire peut être facturée plus de 50 €, et une opération parfois dépasser les 2000 €.

Quel que soit le type des soins vétérinaires, la formule peut par exemple rembourser les consultations, les examens nécessaires à l'établissement d'un diagnostic (biologie, radiologie, IRM, scanner...), les frais d'opération, d'hospitalisation, d'anesthésie, ainsi que les médicaments.

Dans certains cas comme par exemple les accidents, la rééducation fonctionnelle peut être prise en charge. Certains contrats prévoient en outre le déplacement d'un vétérinaire ainsi que le transport en ambulance en cas d'urgence.

Les garanties santé peuvent être étendues à la prévention des maladies. Ainsi certaines assurances permettent d'obtenir un remboursement des vaccins, produits de vermifuge ou produits anti-parasitaires. Les frais de stérilisation ou de castration peuvent aussi faire l'objet d'une prise en charge.

Enfin, les dépenses liées à l'euthanasie et l'inhumation du chien peuvent aussi faire l'objet d'un remboursement si le contrat le prévoit.

Assurer contre les dommages causés par le chien aux tiers : l'option responsabilité civile
Les chiens peuvent parfois échapper au contrôle de leur maître et provoquer un accident dont d'autres sont les victimes. Dans ce cas, la responsabilité du propriétaire de l'animal sera mise en cause. Certaines assurances pour chien peuvent couvrir ces incidents sur option, comme par exemple en cas de morsures ou de dégâts matériels. Ces garanties peuvent aussi être souscrites dans le cadre d'une assurance habitation, attention toutefois à ne pas faire doublon.

Des formules modulables

Chaque assureur propose plusieurs formules, dont le tarif augmente avec l'étendue des prises en charge. De même, plus le prix est élevé, plus la franchise est réduite et le plafond des dépenses annuelles élevé. Les cotisations peuvent être payées mensuellement ou annuellement.

Les assurances de base démarrent à partir de 9 € par mois : le taux de remboursement varie alors entre 50% et 80% selon les assureurs et le type de soin. Si vous choisissez d'opter pour une assurance d'entrée de gamme, faîte bien attention à la couverture qui est proposée. Par exemple, certains assureurs ne prennent en charge que le risque d'accident et pas le risque de maladie.
Pour ces formules basiques, les franchises peuvent être dissuasives et le plafond annuel des remboursements est réduit : entre 750 et 1300 euros par an selon le contrat. Elles peuvent cependant correspondre à un besoin spécifique et réduire les frais en cas de coup dur.

Les formules standards sont généralement d'un bon rapport qualité/prix. Pour 30 euros à 40 euros par mois, elles couvrent la plupart des aléas, la plupart du temps jusqu'à 80% des frais et bénéficient d'un plafond annuel raisonnable.

Les formules premium, dont le tarif dépasse souvent 60 euros par mois, proposent la couverture maximale. Elles peuvent prendre en charge jusqu'à 100% des dépenses dans la limite du plafond annuel de 1800 à 2500 euros selon l'assureur. C'est par exemple l'une des options les plus intéressantes pour ceux qui pratiquent les concours canins.

Les garanties sont modulables en fonction de l'âge du chien ou des risques que vous décidez d'assurer (l'assurance ne sera pas la même pour un petit chien qui ne sort jamais ou pour un chien de chasse par exemple). De même, l'âge et la race du chien entrent dans le calcul du montant de la cotisation.

Ci-dessous, comparatif de 4 assurances chiens moyen de gamme :


Des formules modulables

A lire également : Épargne enfant : livret jeune, assurance-vie… les placements du bébé à l'ado

Un traitement des remboursements qui peut être rapide

Les assurances pour chien ne pratiquent pas le « tiers-payant ». Les propriétaires devront dans tous les cas avancer les frais et procéder ensuite à une demande de remboursement. Certaines sont cependant rapides et proposent un remboursement en moins de 48 heures, dans le cas où le dossier ne présente pas de difficulté particulière. Le délai peut être plus important en fonction du contrat souscrit. C'est donc un point important à évaluer avant souscription en lisant les conditions du contrat.

Pour prétendre au remboursement, les propriétaires devront fournir au vétérinaire une « feuille de soin », qu'il remplira de la même manière qu'un médecin le fait pour ses patients. Cette feuille est fournie au propriétaire du chien par l'assurance et peut généralement être téléchargée sur son site Internet. Il faut ensuite l'envoyer à l'assureur en y joignant la facture correspondant aux soins.

Attention, de nombreux assureurs imposent un délai de carence entre la souscription du contrat et la première prise en charge des soins. Celui-ci pouvant être assez important (jusqu'à plusieurs mois), prenez garde à ce détail lorsque vous comparez les contrats.

Une assistance téléphonique

L'assurance santé pour chien peut être accompagnée d'un service d'aide téléphonique, joignable 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 chez certains assureurs. Il a pour objectif d'aider les propriétaires d'animaux domestiques en cas de problème, que ce soit lors d'une maladie ou d'un accident. Les personnes en ligne donnent alors des conseils sur les soins à apporter et la conduite à tenir.

Attention aux contraintes et clauses du contrat

Quel que soit le type d'assurance, toutes les situations ne sont pas forcément couvertes. Ainsi, les contrats listent les exclusions de garantie. Ces éléments sont à prendre en compte lors du choix de votre contrat, en fonction des risques que vous voulez assurer. Par exemple, certaines races de chiens connues pour avoir des problèmes de santé peuvent subir certaines exclusions, comme la dysplasie de la hanche par exemple chez le berger allemand.

De même, certains chiens peuvent se voir refuser l'assurance au moment de la souscription, notamment en raison de leur âge. Beaucoup d'assureurs refuseront par exemple de garantir les soins d'un chiot de moins de 6 mois ou d'ouvrir un nouveau contrat pour un chien de plus de 10 ans. Il vaut donc mieux assurer votre animal de compagnie dès son adoption ou avant un âge avancé, afin que l'assurance puisse le suivre quelques années.

Enfin, dans la plupart des cas, il sera exigé que le chien soit tatoué ou porteur d'une puce électronique. De même, bien que les vaccins ne soient pas obligatoires, l'assureur les exigera pour assurer l'animal. Il vous faudra alors fournir son carnet de santé, qui fera foi.

Beaucoup de compagnie d'assurance proposent d'assurer les chiens. Le plus difficile reste de comparer les contrats. Plusieurs sites Internet spécialisés pourront vous aider dans ce domaine. Le mieux est d'abord d'établir un budget, puis de regarder quelle assurance offre les meilleures garanties en fonction de votre compagnon.

L'assurance santé animale existe aussi pour d'autres animaux de compagnie, comme les chats, les lapins, les furets et les « nouveaux animaux de compagnie » (NAC).


Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site