ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Succession de Karl Lagerfeld : peut-on faire hériter son animal ?

| Publié le 20-02-2019 17:07 | Mise à jour le 07-06-2019 09:33
🏠 Accueil   ➤    Quotidien
Succession de Karl Lagerfeld : peut-on faire hériter son animal ?
Crédit photo : © Shutterstock  

Karl Lagerfeld, le grand couturier allemand de renommée internationale, est décédé ce 19 février 2019 à l'âge de 85 ans. Inconditionnel fan de sa chatte Choupette, Karl Lagerfeld avait plusieurs fois évoqué le fait de léguer sa fortune à son animal de compagnie. Mais est-ce réellement possible ?

Un animal peut-il hériter ?

Karl Lagerfeld avait fait de son chat sa muse et l'a fait connaître. Vouant une véritable passion pour Choupette, l'immense directeur artistique de la maison Chanel annonçait en 2015 : « S'il m'arrive quelque chose, Choupette est mon héritière ». Malgré son souhait, la loi française ne le permet pas. Même si le créateur est de nationalité allemande, il résidait en France depuis 1952. Or cas exceptionnel, c'est la loi en vigueur dans le pays de résidence qui s'applique. Quoiqu'il en soit, ni la loi allemande, ni la loi française n'accorde la succession à un animal.

Bien que Choupette possède déjà un compte en banque rempli grâce à ses contrats publicitaires, la chatte ne pourra pas directement toucher la fortune de son propriétaire. Bien qu'un animal soit considéré comme « un être vivant doué de sensibilité » dans le Code Civil, sa personnalité juridique n'est pas reconnue et il est soumis au régime des biens.

Sur le même thème : Mariage, PACS, concubinage : quel effet sur le budget de la famille ?

Les options pour transmettre indirectement un héritage à son animal

Une option est possible pour que Choupette bénéficie de l'argent de son maître : désigner une personne physique ou morale (une association ou une fondation) pour recevoir l'argent à destination de la chatte.

Karl Lagerfeld a peut-être désigné le futur propriétaire de sa chatte dans son testament. Cette personne pourrait alors toucher l'argent destiné à Choupette mais, devrait suivre les volontés du défunt. Cette hypothèse est assez probable car Karl Lagerfeld avait déclaré : « La personne qui s'en occupera ne sera pas dans la misère ».

L'héritage peut également être destiné à une fondation ou une association pour la protection et le bien-être des animaux. Dans ce cas, le testament pourrait prévoir qu'une partie de la somme soit à destination d'un animal précis tel que Choupette (nourriture, soins, bien-être…). La fondation ou l'association est dans l'obligation de respecter les souhaits évoqués.

L'héritage des animaux est possible dans certains pays

Bien qu'impossible en France, un legs destiné à des animaux est possible dans certains pays. C'est une tendance de plus en plus courante, notamment aux États-Unis. La plus grosse fortune animale actuelle est celle de Gunther IV, un berger allemand. La comtesse d'Allemagne Karlotta Liebenstein a désigné pour seul héritier son berger allemand Gunther III et lui a donc légué un héritage de 106 millions d'euros. Suite au décès de son père, Gunther IV a récupéré 372 millions d'euros grâce aux investissements de leurs courtiers. Le chien le plus riche du monde vit dans une villa avec majordome, chauffeur et une personne qui le promène quotidiennement.

Lors du décès d'un chien riche et sans héritier, la loi n'est pas clairement définie. Quand le chien Trouble, héritier de 2 millions de dollars de Leona Helmsley, est décédé, la question s'est posée. Sa fortune a alors été léguée à l'organisation caritative Leona et Harry Helmsley.

A lire également : Succession de Johnny Hallyday : peut-on légalement déshériter ses enfants ?


Article noté  4.7/5 (6 avis) -
 
Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site