ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Crédit renouvelable : attention aux pièges !

| Publié le 04-03-2020 12:08 | Mise à jour le 04-03-2020 12:58
🏠 Accueil   ➤    Quotidien
Crédit renouvelable : attention aux pièges !
Crédit(s) photo(s) : © Pixabay  

Vous disposez d'une carte de crédit liée à une enseigne, qui vous permet de régler vos achats et peut-être de gagner des points de fidélité ? Il s'agit sûrement d'une carte liée à un crédit renouvelable. Attention alors à bien gérer vos dépenses : le taux d'intérêt peut être élevé et le coût total du crédit exorbitant.

Petit rappel sur le principe de fonctionnement du crédit

Faire crédit consiste à mettre à disposition d'un emprunteur une somme d'argent que celui-ci s'engage à rembourser ultérieurement. Cette opération repose sur la confiance qu'un créancier, le prêteur, accorde à celui auquel il consent cette avance. Le mot crédit vient d'ailleurs du latin « credere » qui veut dire croire.

Le crédit joue un rôle essentiel dans le fonctionnement de l'économie. Il favorise l'investissement productif des entreprises. Il permet aux particuliers de se créer un patrimoine lorsqu'il sert leurs acquisitions immobilières. Il apparaît dans ces 2 cas de figure comme un levier d'endettement susceptible d'accélérer la création de richesse à l'occasion d'opérations de long terme.

Mais le crédit est également un moteur de la consommation. Sous cet angle, il existe diverses formes de crédits à la consommation. Leur montant est compris entre 200 € et 75 000 € et la durée d'emprunt oscille de 4 à 84 mois, même si elle n'excède pas dans la plupart des cas 36 mois, voire 48 (soit 3 ou 4 ans).

Le crédit à la consommation peut être affecté à l'acquisition d'un bien comme une voiture. Mais il peut également ne s'agir que d'une avance de trésorerie dont l'emprunteur peut disposer à sa guise. Ce concept est celui du crédit renouvelable qui s'apparente à un prêt permanent.

L'actualité à propos des taux de crédit : Les taux sont intéressants mais attention


NEWSLETTER ideal-investisseur.fr :
Abonnez-vous ici !


Qu'est-ce que le crédit renouvelable ?

Un crédit renouvelable est une réserve d'argent mise à votre disposition par un organisme financier. Il s'agit d'un prêt que vous pouvez utiliser quand bon vous semble et qui n'est pas affecté. Cela signifie qu'il ne vous est pas imposé de fournir des justificatifs de l'utilisation que vous faites de cet argent et que vous pouvez utiliser le montant disponible comme vous le souhaitez.

Un crédit renouvelable peut donc s'analyser comme un crédit de trésorerie. Cette formule de prêt à la consommation est également connue sous le nom de crédit revolving. Il nécessite la signature d'un contrat de crédit, dans lequel est notamment mentionné l'obligation ou non de souscrire à l'assurance emprunteur (assurance facultative dans le cas des crédits à la consommation).



Le crédit renouvelable : un prêt personnel souvent corrélé à une carte de crédit

La plupart du temps, le crédit renouvelable est associé à une « carte de crédit ». La carte à laquelle il est adossé peut être délivrée par un organisme bancaire ou par une enseigne qui propose à ses clients des cartes de fidélité qui font également office de cartes de paiement. Nombreuses sont d'ailleurs les marques qui en proposent, en partenariat avec des établissements de crédit : Printemps, La Redoute, Fnac avec Sofinco ou But, Conforama et Ikea avec Cetelem.

Ces cartes s'utilisent comme celles délivrées par les banques traditionnelles (Visa, Mastercard). Elles sont cryptées et nécessitent la composition d'un code à 4 chiffres pour valider un achat. À chaque utilisation, le porteur de ce type de carte peut choisir d'effectuer un paiement comptant. Dans ce cas, le montant de son achat lui sera débité sur son compte bancaire en une seule fois, comme avec une carte classique.

L'autre option consiste à mentionner, lors de l'achat, le nombre d'échéances choisies pour régler en totalité le bien que l'on veut acquérir. Il s'agit ainsi d'utiliser le crédit renouvelable attaché à la carte de paiement. L'achat se fait alors bien à crédit, et dans ce cas il déclenche le paiement d'intérêts qui peuvent dans certains cas être conséquents.

La carte American Express est une carte à débit différé et non une carte de crédit. La carte « Amex » sert à régler ses achats courants. L'intégralité de la somme dépensée est prélevée en une seule fois sur le compte bancaire du débiteur à la fin du mois.

Comment se rembourse un crédit renouvelable ?

Le principe de fonctionnement d'un crédit renouvelable est très simple. Dès que vous commencez à puiser tout ou partie de votre réserve d'argent, vous commencez à rembourser des mensualités qui s'ajustent en fonction des montants que vous avez utilisés. Ces mensualités sont composées d'une fraction du capital emprunté et des intérêts au taux défini en amont par le fournisseur de la carte de crédit.

Le paiement de vos échéances vous permet ensuite de reconstituer au fur et à mesure votre réserve.

Attention, le crédit renouvelable est risqué !

La facilité d'utilisation du crédit renouvelable a pour corollaire d'inciter un emprunteur à en faire une utilisation permanente. Or, le taux annuel effectif global (TAEG) de ce type de prêt est généralement élevé et assez proche du taux de l'usure*. En 2019, cet indice usuraire était par exemple de 21,2 %. De surcroît, ce taux est révisable et des frais annexes comme une commission annuelle peuvent vous être facturés même si vous n'utilisez pas votre crédit.

Le crédit revolving peut ainsi se révéler très vite très cher. D'abord parce que le taux d'intérêt est exorbitant. Ensuite parce que celui-ci est appliqué sur des petites sommes prélevées chaque mois sur le compte bancaire du client, ce qui peut le faire passer inaperçu. Le nombre de mensualités peut aussi masquer le coût total du crédit : plus le montant remboursé va être réduit, plus la durée du crédit va être longue et plus le montant total payé va être élevé. Le crédit renouvelable souffre ainsi de l'absence de visibilité sur l'échéancier des prélèvements.

Le piège consiste donc bien en la facilité d'accès au crédit. Et pour cause : il suffit d'appuyer sur un bouton à la caisse pour enclencher le processus. En l'utilisant souvent, les remboursements mensuels peuvent vite grimper sans que le porteur de la carte ne s'en rende compte. Il est donc indispensable de bien surveiller ses dépenses pour ne pas se retrouver en situation de surendettement.

Autre piège important : les consommateurs peuvent être fortement incités à se servir de leur carte de crédit pour obtenir des points de fidélité, des bons d'achat ou des réductions de prix (par exemple, 1 point gagné pour 1 euro dépensé). Si ce système peut être avantageux lorsqu'il est bien géré par le client, le piège peut rapidement se refermer. Une vigilance accrue est indispensable.

*Le taux d'usure est le taux légal maximum auquel il est possible de prêt de l'argent en France. Il est défini par l'État et publié chaque trimestre au journal officiel. Il dépend du type de crédit et de la somme empruntée. Par exemple, au 1er janvier 2020, le taux maximum pour un crédit de trésorerie de moins de 3 000 euros était de 21,07 % par an, celui d'un crédit immobilier sur 20 ans de 2,61 % et celui d'un prêt relais de 2,92 %.
Voir les taux d'usure en vigueur sur le site de la Banque de France.

Comment résilier son crédit renouvelable ?

La résiliation d'un crédit renouvelable nécessitera un envoi en recommandé auprès de l'organisme gestionnaire, qui aura alors un délai d'un mois pour mettre fin à votre contrat. Dans le même temps, votre carte de paiement sera également résiliée.

Il est cependant conseillé d'indiquer dans votre courrier que vous renoncez à l'utilisation de votre carte et que vous avez pris soin de la détruire. Celle-ci pourra d'ailleurs être jointe à votre envoi en recommandé après avoir été, au préalable, découpée en plusieurs morceaux.

Une résiliation automatique de votre contrat peut également se produire si vous n'utilisez ni votre crédit renouvelable ni votre carte. En effet après une année de non-utilisation, votre crédit sera suspendu. L'organisme de financement vous interrogera alors par écrit pour savoir si vous souhaitez le maintien de votre contrat. Sans réponse de votre part après une période de 20 jours calendaires, celui-ci sera automatiquement résilié.

A lire également :
Une assurance emprunteur ouverte aux personnes à la santé fragile
L'offre 100% digitale de la Banque Postale


Soutenez notre indépendance !

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire ideal-investisseur.fr et nous vous remercions. Pour nous aider à vous offrir un contenu gratuit tout en conservant notre indépendance, vous soutien est précieux. Vous pouvez désormais nous soutenir en faisant un don défiscalisé. Cela ne prend qu’une minute !



Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à commenter :


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site