ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Prêt étudiant : l'État peut garantir le crédit

| Publié le 08-08-2019 10:57 | Mise à jour le 08-08-2019 11:08
🏠 Accueil   ➤    Quotidien
Prêt étudiant : l'État peut garantir le crédit
Crédit photo : (c)Shutterstock  

L'État a mis en place un système pour garantir le prêt des étudiants ne bénéficiant pas de caution familiale. Pouvant aller jusqu'à 15.000 euros, il peut être remboursé une fois que l'étudiant entre dans la vie active.

Un fonds de garantie mis en place par BPIFrance

Les études supérieures peuvent coûter très cher. Prix de la scolarité, des livres et du matériel, mais surtout coût du logement, des transports, de la nourriture... Les établissements bancaires proposent des prêts étudiants, mais la plupart du temps l'octroi du crédit est conditionné à l'apport d'une caution, le plus souvent parentale. Lorsque le dossier est fragile, il n'est pas rare que des étudiants doivent abandonner leurs études faute de pouvoir les financer.

Pour pallier cette difficulté, l'État a mis en place un système de garantie géré par la Banque Publique d'Investissement (BPIFrance). Celle-ci dispose d'un fonds destiné à garantir les prêts contractés par les étudiants pour financer leurs études.

Le fonds de garantie proposé par BPIFrance peut ainsi garantir 70% du montant total du crédit (uniquement le capital, pas les intérêts), sans caution personnelle ni condition de ressources. La banque chez qui le crédit est souscrit prend en charge les 30% restants.

Concrètement, en cas de problème dans le remboursement des échéances du crédit, c'est BPIFrance qui débloque des fonds pour rembourser la banque.

Sur le même thème : Faut-il louer le logement d'un enfant étudiant ou l'acheter ?

Jusqu'à 15.000 euros de crédit avec différé de remboursement

Le fonds de garantie de BPIFrance est ouvert à tous les étudiants de nationalité française ou européenne. Ceux-ci doivent avoir moins de 28 ans et être inscrits dans un cursus d'études qui doit s'achever par la délivrance d'un diplôme de l'enseignement supérieur français. Attention donc aux écoles privées dont les diplômes ne sont pas reconnus par l'État.

Les étudiants peuvent emprunter jusqu'à 15.000 € pour financer leurs études, sur une période minimum de 2 ans. L'avantage est que le remboursement du capital peut être différé. En d'autres termes, l'étudiant peut commencer à rembourser son prêt une fois entré dans la vie active. La durée maximale de ce décalage dans le temps est plutôt longue, puisqu'elle peut aller jusqu'à 10 ans. De quoi achever un doctorat. Attention néanmoins, les intérêts annuels courent pendant toute cette période. Ainsi plus le crédit est remboursé tôt, moins il coûtera cher.

A lire également : La Banque Centrale Européenne lance une bourse pour les femmes étudiantes en économie

Un prêt soumis à conditions

Attention, tous les crédits étudiants ne sont pas éligibles au fonds de garantie de BPIFrance. L'établissement de crédit doit en effet avoir signé une convention avec la banque publique. A ce jour, seules la Société Générale, la Banque Populaire, la Caisse d'Épargne, le Crédit Mutuel et le CIC peuvent octroyer un prêt portant la garantie de l'État.

En parallèle, ce prêt n'est pas dénué de potentiels inconvénients. Même s'il porte la caution de l'État, la banque va évaluer le risque de non-remboursement avant de donner son accord. Les dossiers subissent donc une sélection, d'autant que le nombre de garanties octroyées par BPIFrance est limité chaque année.

Certains dossiers de financement sont ainsi refusés lorsque la banque estime que l'étudiant ne sera pas en mesure de rembourser son crédit (filière qui offre peu de débouchés, cursus apparaissant comme inadapté par rapport aux résultats antérieurs de l'étudiant...). Il est donc très important de bien définir son projet professionnel pour convaincre la banque de donner son accord.

Enfin, le taux d'intérêt est fixé librement par la banque. Il peut donc varier en fonction de la cote du cursus et de la réputation de l'établissement supérieur. En clair, une filière qui offre de nombreux débouchés professionnels et une université ou une école de premier rang permettront de payer son crédit moins cher.

A lire également : Les taux des crédits immobiliers devraient encore baisser


Article noté  4.8/5 (9 avis) -
 
Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site