ideal investisseur
L'information économique libre et indépendante
ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

🏠 Accueil   ➤    Immobilier

Les taux des crédits immobiliers devraient encore baisser

Alors que certains anticipaient une hausse à l'été, les taux ont encore baissé : il est désormais possible d'emprunter à 0,85% sur 25 ans, et la banque Centrale Européenne (BCE) vient d'évoquer une potentielle nouvelle baisse à venir.

Par | Publié le 29-07-2019 11:56, Mis à jour le 30-11-2019 19:12
Photo : (c)Shutterstock  

Jusqu'à 0,85% sur 25 ans

Il est plus que jamais tant d'emprunter si vous avez un projet immobilier. Selon l'observatoire Crédit Logement CSA, les taux sont tombés à 1,25% en moyenne en juin (hors assurance). Les Français empruntent aujourd'hui en moyenne à 1,20% sur 15 ans, 1,40% sur 20 ans et 1,60% sur 25 ans.

Le courtier Credixia vient d'annoncer avoir négocié jusqu'à 0,85% par an sur 25 ans. Ce taux exceptionnellement bas a été obtenu pour un couple de trentenaires, primo-accédants, qui achète sa résidence principale à Paris (15e arrondissement). Le couple dispose d'un apport personnel couvrant les frais de notaire, les frais de garantie et les frais d'agence, et d'un revenu annuel de 100 000 Euros.

A lire également : Lyon : les prix de l'immobilier ralentissent



Des taux qui pourraient continuer à baisser

D'après Crédixia, une grande partie des banques indiquent que ce taux exceptionnel de 0,85% par an devrait devenir la norme pour tout type d'emprunteur, dans le cas où les conditions d'emprunt d'État resteraient faibles.

Et c'est ce qui a de fortes chances de produire sur la fin d'année 2019. La Banque Centrale Européenne (BCE) vient d'annoncer une possible nouvelle baisse des taux. Un des rôles de la BCE est d'être « la banque des banques ». Autrement dit, les banques qui ont des liquidités peuvent les placer auprès d'elle contre rémunération. Or, il se trouve qu'à l'heure actuelle les taux sont négatifs : si les banques placent de l'argent auprès de la BCE, elles se retrouvent à devoir payer des intérêts.

Ainsi, les banques préfèrent prêter de l'argent même à un taux très faible, que de le placer auprès de la Banque Centrale. En parallèle, elles se livrent une concurrence féroce pour gagner de nouveaux clients en proposant des taux de crédit très avantageux.
Si elles gagnent peu, voire pas d'argent sur les crédits, elles pensent conquérir des clients qui leur resteront fidèle sur une longue période, la renégociation à un meilleur taux étant très improbable à l'avenir. Leur objectif est donc de rentabiliser en leur vendant des produits annexes, à savoir des comptes épargne, des assurances-vie etc.

Sur le même thème : A Rennes, le marché immobilier atteint des sommets


Emprunter sur une longue période ?

Si les crédits sur 25 ans étaient rares il y a quelques années, les banques font aujourd'hui des prêts sur 25, 30 voire même 35 ans. Ces prêts sont plutôt destinés à de jeunes actifs (moins de 35 ans). Ils leur permettent de bénéficier de mensualités moins élevées, tout en anticipant une future hausse de salaire qui rendra possible un ajustement des mensualités à la hausse et de la durée du crédit à la baisse.

Découvrez notre simulateur d'investissement locatif




Poster un commentaire

Commentaire

Nom

Adresse e-mail

Votre adresse e-mail n'est pas publiée lorsque vous ajoutez un commentaire.
Tous les champs sont obligatoires pour soumettre votre commentaire.

S'abonner à la newsletter




Mieux comprendre l’article
Les mots marqués d'un * ou soulignés dans l'article sont brièvement définis ici.

Banque centrale :
La banque centrale émet la monnaie d'un pays (ou d'une zone comme la zone Euro) et exécute la politique monétaire définie.