Disponible sur Google Play
Download on the App Store 
ideal investisseur
ideal investisseur
Annonce




🏠 Accueil   ➤    Immobilier


Lyon : -6,30% sur un an, les prix de l'immobilier décrochent



Lyon voit ses prix immobiliers chuter significativement, en particulier ceux des appartements, tandis que ses loyers connaissent une légère augmentation en un an.

Temps de lecture : 1 minute(s) - Par | Publié le 25-01-2024 15:30  Photo : Shutterstock  
Lyon : -6,30% sur un an, les prix de l'immobilier décrochent

Une nette descente des prix de l'immobilier à Lyon

D'après les données du baromètre de la FNAIM et Clameur, la ville de Lyon a connu une baisse notable des prix de l'immobilier au cours de la dernière année. Elle enregistre même la plus lourde chute pour une grande ville, avec -6,30% en 12 mois. Elle n'est cependant pas la seule grande ville à voir une baisse de cet ordre. Paris et Nantes encaissent -5,70% sur la même période, tandis que Bordeaux glisse de -5,30%.
La tendance à la baisse se confirme également sur les trois derniers mois avec une baisse de -2,50%.

Aujourd'hui, la capitale des Gaules affiche un prix au mètre carré estimé à 4 639€ en moyenne. Concrètement, un studio de 20m2 à Lyon coûte aux alentours de 93.000 €, un deux-pièces de 40m2 s'affiche à 186.000 € et un trois-pièces de 60m2 se situe aux alentours de 278 000€. Bien évidemment, il ne s'agit ici que de moyennes : le prix réel d'un bien dépend par définition de nombreux autres critères, à commencer par son emplacement, son état et ses caractéristiques.
Annonce
Assurance Vie

Une légère hausse des loyers

Malgré ce recul des prix immobiliers, les loyers lyonnais connaissent une légère progression. Le loyer au mètre carré s'élève en effet à 14,2€, ce qui représente une croissance annuelle de 2,40%.

Ainsi, la location d'un T2 de 40m2 revient en moyenne à 568€ hors charges par mois et celle d'un T3 de 75m2 à environ 1 065€. Il est néanmoins important de rappeler que ces chiffres peuvent varier en fonction des quartiers, des surfaces et de la configuration des lieux.

Cette inflation locative peut s'expliquer par l'accès de plus en plus restreint au crédit en raison de la hausse des taux, ce qui augmente la pression sur la demande location.

En termes de rentabilité, selon les calculs du baromètre sur la base de ces données, un investisseur peut viser un rendement locatif brut théorique de 3,70% bruts par an.





La rédaction vous suggère :

-> Prix immobiliers : baisse des grandes villes et stabilisation des villes moyennes

-> Prix immobiliers : baisse des grandes villes et stabilisation des villes moyennes

-> Immobilier : Paris est repassé sous les 10.000 € / m2


Annonce Coinhouse

Votre avis, vos débats, vos questions

* Information obligatoire
10000

Commentaires (3)

C'est une blague ou quoi ? Je viens d'acheter un appart à Lyon l'année dernière, et voilà que les prix chutent. Et en plus de ça, une hausse des loyers, c'est du foutage de figure. Ces experts de l'immobilier peuvent pas prévoir ça un peu plus en avance ?

Bon ben voilà, Lyon, c'est plus la côte hein ! Faut savoir si c'est le moment de vendre ou d'acheter maintenant... Et les loyers qui montent, je vous jure ! C'est plus possible de se loger dans cette ville. C'est inquiétant de voir la situation se dégrader comme ça.

Là, on ne sait plus sur quel pied danser. Les prix de l'immobilier qui baissent, c'est une bénédiction pour les acheteurs, mais cette hausse des loyers, c'est carrément une malédiction pour les locataires. A quand une stabilisation des deux pour que tout le monde s'y retrouve?