ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

2019 : une année exceptionnelle pour l'immobilier ancien

| Publié le 10-12-2019 15:46 | Mise à jour le 10-12-2019 15:56
2019 : une année exceptionnelle pour l'immobilier ancien
Crédit(s) photo(s) :  

Avec plus d'un million de ventes, l'immobilier ancien va atteindre un record cette année. Les prix continuent de progresser un peu partout, et le pouvoir d'achat des ménages suit grâce à des crédits à taux toujours très bas.

Des prix toujours en hausse, mais pas de surchauffe

Selon le bilan annuel des notaires de France présenté ce 10 décembre, l'année 2019 s'oriente vers un nombre record de ventes immobilières. La barre du million de transactions a été dépassée, avec 1.059.000 ventes enregistrées sur 12 mois à fin septembre. Un volume en hausse de 10,4% sur l'ensemble du territoire. Et sur le dernier trimestre, la dynamique ne semble pas s'essouffler.

Cette hausse s'accompagne d'une progression des prix, qui devrait s'établir « vraisemblablement autour de 5% » en moyenne pour l'ensemble de l'année 2019. Un dynamisme toujours dopé par des taux de crédit au plus bas.

Point de surchauffe cependant. Selon les notaires, l'engouement pour l'immobilier reflète son statut de valeur refuge. Contrairement à certains experts, ils ne considèrent pas qu'il existe une bulle spéculative. « Pour qu'il y ait bulle immobilière, il faut qu'il y ait spéculation. Ce n'est pas le cas aujourd'hui », indique Maître Rozenn Le Beller, notaire à Lanester. Le marché répondrait ainsi au besoin des Français, qui achètent pour devenir propriétaires de leur résidence principale ou pour procéder à un investissement locatif en vue de leur retraite.

Pour 2020, les notaires anticipent par ailleurs la poursuite de la hausse des prix.

NEWSLETTER ideal-investisseur.fr :
Abonnez-vous ici !


Des disparités en fonction des villes

Bien sûr, toutes les villes ne sont pas logées à la même enseigne. Les prix peuvent même être multipliés par 10. Ainsi, de janvier à septembre 2019, les prix médians au m2 se sont établis à 930 € à Saint-Etienne (malgré une hausse spectaculaire de 7,7% sur un an) et 9.890 € à Paris (+6,3%).

Lyon et Nantes se distinguent avec des hausses de prix supérieures à 10% en un an, ceux-ci s'établissant respectivement à 4.320 € et 3.150 €/m2 sur la même période. Reims est la seule ville où l'immobilier baisse (-2,7%), affichant un prix médian de 2.000 € / m2.
Enfin, selon les projections des actes à venir, à fin 2019, Toulon, Grenoble et Reims devraient connaître une stabilisation de leurs prix.

Un pouvoir d'achat immobilier stable sur le plan national

Le bilan annuel des notaires s'est attaché à estimer le pouvoir d'achat des Français en termes de m2 achetables en fonction des villes. Ainsi, pour une mensualité de 800 € sur 20 ans, ils peuvent espérer devenir propriétaire d'un appartement de 56 m2 en moyenne sur l'ensemble du territoire français. Là encore, tout dépend de la ville, ces mensualités correspondant à l'achat de 42 m2 à Nantes ou à Nice, 59 m2 à Strasbourg, 68 m2 à Marseille, 80 m2 à Reims mais seulement 16 m2 à Paris.


Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site