ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Les avantages fiscaux d'un investissement à l'international

| Publié le 05-08-2020 18:07 | Mise à jour le 05-08-2020 18:17
J Daverny
Crédit(s) photo(s) : (c) Shutterstock  

En cette période de crise et d'incertitudes économiques, l'immobilier de luxe reste une valeur refuge et investir dans un bien dans des destinations de rêve comme Saint-Barth, Porto Cervo, ou au Portugal présente des avantages fiscaux. L'investissement immobilier international exige cependant de prendre en compte les règles administratives, fiscales et successorales.

Plus que jamais, dans ce contexte de crise économique liée à la pandémie de Covid-19, les investisseurs sont à la recherche de valeurs sûres. Parmi celles-ci, l'immobilier de luxe figure en bonne place. Il continue d'offrir de réelles opportunités aux Français. Et si les destinations exotiques comme les Antilles continuent de faire rêver, la mer, les plages de sable fin, la chaleur, les marinas et les villas de luxe restent disponibles à quelques milliers de kilomètres pour investir une partie de son patrimoine.


NEWSLETTER ideal-investisseur.fr :
Abonnez-vous ici !


Des avantages fiscaux pour l'achat d'une villa au Portugal ou en Italie

Lorsqu'il s'agit d'acheter, bon nombre de pays européens comme l'Italie, le Portugal, et l'Espagne offrent un droit de propriété avec des titres officiels, tout comme en France, et faire un investissement immobilier international permet d'obtenir des avantages fiscaux.

Au Portugal, par exemple, le statut fiscal des résidents non-habituels (RNH) permet aux citoyens européens résidents de ne pas avoir à payer d'impôts sur leurs revenus de source étrangère (pour une période de dix ans). Ceci à condition, cependant, de ne pas avoir été résident fiscal dans le pays pendant les cinq années précédentes. Les retraités du secteur privé en profitent, ainsi que les entrepreneurs et les artistes. Les actif indépendants (avec une profession à valeur ajoutée), ne sont imposés que de 20 % sur les revenus salariaux.

L'Italie, de son côté, encourage la venue des retraités étrangers dans huit régions du sud, dont la Sardaigne, avec le dispositif de flat tax qui plafonne à 7 % pour les retraités et autres revenus de source étrangère. Instauré l'an dernier, et en vigueur pour 5 ans, il est accessible pour ceux qui disposent d'une retraite ou d'un revenu provenant de l'étranger, qui s'installent dans une ville du sud comptant au maximum 20.000 habitants et qui n'ont pas été résident fiscal italien au cours des 5 dernières années précédentes.

Dans ces cas-là, on comprend que le Portugal figure parmi une destination-phare des Français désirant s'installer dans un autre Etat européen : chaleur, coût de vie bien moindre qu'en France (30 % inférieur), proximité avec l'Hexagone pèsent aussi en sa faveur. Certains privilégiés à la recherche d'une île ensoleillée jettent leur dévolu sur la Sardaigne. La station balnéaire ultra chic du nord, Porto Cervo, offre ainsi des biens d'exception avec piscine et vue sur mer particulièrement tentants. Pour une villa de luxe dans une destination à la fiscalité attractive, Saint-Barthélemy, dans les Antilles, est un petit paradis sur terre à la qualité de vie unique.

A lire : Investir à l'international : attention au risque de change



Les limites à l'investissement d'un bien à l'international

Avant de se lancer dans un investissement de luxe à l'international, il convient de bien se renseigner, et de se faire accompagner dans tous les aspects de son projet par un acteur de l'immobilier de luxe incontournable comme Barnes. En effet, les lois locales en matière d'immobilier varient beaucoup d'un pays à l'autre, et ces questions fiscales sont complexes. Des surprises peuvent notamment survenir au moment de la cession, ou en cas de décès et de succession.

A lire : Les prix fous des appartements sur la Croisette à Cannes

Article sponsorisé