ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Le confinement a modifié le comportement immobilier des Français

| Publié le 06-07-2020 09:39 | Mise à jour le 06-07-2020 10:25
Le confinement a modifié le comportement immobilier des Français
Crédit(s) photo(s) :  

Pendant deux mois, la France a évolué à un rythme ralenti. Le confinement, devenu nécessaire pour lutter contre l'épidémie de Coronavirus, a rebattu les cartes dans de très nombreux secteurs. Le monde de l'immobilier tout comme d'autres pans de l'économie a dû composer avec une baisse violente de l'activité. Mais, entre quatre murs, les Français ont eu le temps de réfléchir à leurs envies immobilières. Une étude de l'IFOP pour Optimhome baptisée « Impacts de la crise sanitaire et du confinement sur les comportements immobiliers et sur l'état d'esprit des Français » nous permet de comprendre ce qui a changé. Voici les principales conclusions.

Des Français chamboulés, un marché de l'immobilier dynamisé

Le Covid-19 a modifié les habitudes professionnelles des ménages. Nombreux sont celles et ceux qui furent contraints de télétravailler, et de se conformer à l'utilisation de nouveaux outils digitaux. La cyber-pause a remplacé la machine à café. La visioconférence est devenue la nouvelle réunion. On a ainsi pu noter une montée en puissance du digital. Le confinement a aussi accentué le recours au numérique... dans les démarches immobilières. Selon l'étude IFOP, ce sont notamment l'intérêt pour les vidéos de présentation du bien immobilier et l'intérêt pour la signature électronique qui ont le plus progressé.

Le télétravail s'est démocratisé avec le confinement et peut avoir une incidence sur les comportements immobiliers à venir. Sur une année, le nombre de personnes interrogées qui pratiquent le télétravail a gagné 15 points, passant à 47% contre 32% en 2019. Mieux, 16% des actifs en poste ont recours au télétravail de façon officielle et contractualisée, soit une hausse de 7 points sur une année. Une évolution majeure qui modifie les besoins immobiliers. Beaucoup de ménages veulent se lancer dans un nouveau projet en prévoyant de l'espace (par exemple un bureau ou une chambre de plus).

A lire : Prix de l'immobilier : l'ancien parfois devenu plus cher que le neuf


NEWSLETTER ideal-investisseur.fr :
Abonnez-vous ici !


Des projets nombreux, des enveloppes qui grossissent

Les intentions d'achat sont hautes, le moral est bon, mais les projets sont aussi multiples qu'hétérogènes. On peut évoquer notamment le cas des parisiens, nombreux à vouloir changer de logement. Oui, mais pour aller où ? Investir dans une résidence principale, quitter la métropole, faire un effort d'épargne pour réaliser un investissement locatif ? Les stratégies sont variées, mais l'appétit pour l'immobilier réel. En complément, « on constate un attrait confirmé pour les résidences secondaires probablement dû à l'effet confinement/ crise : télétravail, sortie de secours, recherche de confort, changement de vie à venir ou encore placement » expliquent les auteurs de l'étude.

Parlons chiffres. Confinés, les ménages qui ont un projet d'achat immobilier ont eu le temps de faire leurs calculs. Et leurs budgets sont en forte hausse. 47% des personnes interrogées ont un budget supérieur à 200 000 €, soit une hausse de 3 points sur une année. Les habitants de l'agglomération parisienne sont ceux qui ont le plus boosté leur budget avec 32% des sondés ayant un budget compris entre 150 000 à 200 000 € (soit 11 points de plus en un an. Pour les budgets de 350 000 à 500 000 €, on retrouve 20% des personnes interrogées, soit 16 points de plus ! Clairement, le budget que les ménages sont prêts à consacrer à l'immobilier est en hausse.

« L'impact de cette crise, incontestablement fort sur le marché immobilier, aura pour conséquence de stimuler davantage le marché. En effet, le confinement a révélé une certaine réflexion d'une grande partie des Français à l'égard de leur logement » confie Olivier Colcombet, président d'Optimhome. Des envies de changement qui vont se transformer en actions concrètes ? A suivre dans les tous prochains mois.

A lire : Investir dans l'or : tout comprendre




Soutenez notre indépendance !

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire ideal-investisseur.fr et nous vous remercions. Pour nous aider à vous offrir un contenu gratuit tout en conservant notre indépendance, vous soutien est précieux. Vous pouvez désormais nous soutenir en faisant un don défiscalisé. Cela ne prend qu’une minute !



Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à commenter :


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site