ideal investisseur

Le magazine qui donne du sens à votre argent

twitter @idealinves twitter @idealinves twitter @idealinves twitter @idealinves
ideal-investisseur.fr
Menu ideal-investisseur.fr

Crédits : les taux remontent légèrement en février



Les banques ont relevé leurs taux de 0,10 à 0,35 point. Sans être alarmant, le geste est significatif dans un contexte de hausse probable des taux directeurs.

Temps de lecture : 1 minute(s) - | Mis à jour le 09-02-2022 12:45 | Publié le 09-02-2022 12:37
Photo : Shutterstock  

Vous lisez cet article sur
logo ideal investisseur

Jusqu'à 0,35 point en région

Depuis mai 2019, le taux moyen des crédits immobiliers sur 20 ans est passé sous la barre de 1,5% par an, selon l'historique publié par le courtier Empruntis. Depuis, ils varient doucement entre 1 et 1,35%. En janvier 2022, le taux moyen hors assurance toutes durées confondues s'établissait à 1,07%, d'après l'Observatoire Crédit Logement - CSA. Les emprunteurs pouvaient viser 1% sur 20 ans et 0,88 % sur 15 ans. Avec une inflation à 2,9 % sur la même période, s'endetter pourrait presque faire figure d'aubaine.

En février, les taux d'emprunt tendent cependant à remonter. Rien de spectaculaire : selon VousFinancer, ils ont progressé de 0,10 points en moyenne, voire 0,35 point en région. Cette fois cependant, la tendance pourrait être durable pour plusieurs raisons.

>> A LIRE : Loc'Avantages : un dispositif de défiscalisation pas si avantageux



Des conditions qui changent progressivement

D'une part, les taux des emprunts d'État sont repassés au-dessus de 0% en décembre dernier. Dans le même temps, le retour d'une forte inflation en Europe pourrait pousser la Banque centrale européenne à relever ces taux, action qui pourrait se traduire rapidement par une hausse des crédits.

Enfin, les nouvelles règles du Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) imposent une sélectivité accrue du profil des emprunteurs. Les banques ne peuvent plus prêter pour une durée supérieure à 25 ans et à un taux d'endettement supérieur à 35%. Les apports demandés sont aussi plus élevés, ce qui réduit l'accès au crédit de nombreux ménages.

Malgré cela, aucun acteur n'envisage une hausse brutale des taux pour le moment. Les banques restent en forte concurrence sur les crédits immobiliers, qui leur permettent de gagner des clients et de les fidéliser sur le long terme. Selon Julie Bachet, directrice générale Vousfinancer, les banques « ont toutes des objectifs de production de crédit élevés et devront, pour les atteindre, rester compétitives ». Un phénomène qui pourrait les mener à limiter la hausse des taux. De même, le taux d'usure, niveau légal maximum au-dessus duquel les banques ne peuvent pas prêter, s'est stabilisé autour de 2,40% pour les crédits de 10 à 20 ans.

En attendant, les emprunteurs ont toujours accès à des taux très bas. Selon Meilleurtaux. Les bons dossiers peuvent s'attendre à un taux de 1,16% en moyenne sur 20 ans, les meilleurs profils pouvant même prétendre à 0,60% sur 15 ans.

>> A LIRE : Immobilier : le top des 10 des villes où investir en 2022





Partagez sur les réseaux sociaux !


merci magazine ideal investisseur


Mieux comprendre l’article
Les mots marqués d'un * ou soulignés dans l'article sont brièvement définis ici.

Taux directeur :
Les taux directeurs sont des taux d'intérêt fixés par une banque centrale. Ils permettent de réguler l'activité économique en agissant sur 3 leviers : le taux de rémunération des dépôts des banques, leur taux de refinancement et le taux d'escompte.


Envie de donner votre avis, de partager un commentaire ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !