ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Paris : les habitants de l'ouest et du nord de la capitale sont les plus exposés au bruit

| Publié le 20-11-2019 11:32 | Mise à jour le 20-11-2019 12:09
Paris : les habitants de l'ouest et du nord de la capitale sont les plus exposés au bruit
Crédit(s) photo(s) :  

Vous habitez le 7ème, 16ème, 17ème ou 18ème arrondissement de Paris ? Vous résidez alors dans l'une des zones les plus bruyantes de la capitale. C'est en tout cas la conclusion d'une étude menée sur 1500 logements par Flatlooker, site spécialiste de la gestion locative.

4 arrondissements exposés à des niveaux sonores trop élevés

Selon les résultats de l'étude du site Flatlooker, les arrondissements les plus bruyants sont ceux de l'ouest et du nord de la capitale. Dans les 7ème, 16ème, 17ème et 18ème arrondissements de Paris, le volume sonore auquel vous vous exposez est supérieur à 55 décibels en moyenne. Un niveau pour lequel l'Organisation Mondiale de la Santé considère que des effets sur la santé peuvent se manifester : troubles du sommeil, gêne, risques cardiovasculaires accrus, difficultés de concentration et retards dans les apprentissages.

« Le 18ème arrondissement est le plus bruyant de Paris, notamment du côté des quartiers de la Goutte d'or et de la Chapelle, du fait de la grande concentration de terrasses de restaurants et de bars. Côté 17ème, c'est précisément à Batignolles que l'on trouve l'environnement le plus bruyant dû à l'aménagement de la ZAC Clichy-Batignolles. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le 7ème arrondissement arrive en troisième position. L'intensité sonore se concentre surtout dans le quartier du Gros-Caillou, à cause de quelques artères qui jonchent le Champ de Mars, où les véhicules peuvent circuler avec plus de liberté », note Nicolas Goyet, co-fondateur de Flatlooker.

Pour espérer retrouver du calme, il vous faudra vraisemblablement investir le 2ème ou le 9ème arrondissement. Deux quartiers plus centraux, mais dont la configuration favorise un moindre volume sonore. « Le 2ème arrondissement révèle l'intensité sonore la moins forte car la densité de population y est la plus faible de Paris. Côté 9e, le maillage dense de petites rues favorise une intensité sonore peu élevée. »

Dans le cadre de ses mises en location, Flatlooker effectue systématiquement une mesure du bruit perçu dans l'appartement fenêtres fermées et fenêtres ouvertes. Un critère important pour les clients du site, les locations s'effectuant en ligne.
Les visites sont en effet effectuées grâce à la visite 360° et aux vidéos 4k, que ce soit par le biais d'un casque de réalité virtuelle ou de leur smartphone.


NEWSLETTER ideal-investisseur.fr :
Abonnez-vous ici !


Les bas étages sont les moins exposés au bruit

L'étude révèle également des résultats inattendus, notamment le fait que les étages élevés sont plus bruyants que les étages bas. L'étage le moins bruyant restant de loin... le rez-de-chaussée !

En cause, une probable réverbération des sons sur les façades, selon Nicolas Goyet. « Lorsque l'intensité sonore a été mesurée fenêtres ouvertes, on s'aperçoit qu'elle augmente avec les étages, pour progressivement descendre à partir du 6ème étage. (...) A partir du 7ème étage, le logement est suffisamment haut pour que le bruit de la rue se fasse moins entendre ».

Sans surprise, le bruit auquel les résidents sont exposés dépend également de l'emplacement du logement dans l'immeuble. Ainsi les appartements sur cour ou sur jardin sont beaucoup plus calmes que ceux sur rue. Plus étonnant cependant : l'intensité du bruit est équivalente que ceux-ci donnent sur une rue piétonne ou sur une voie ouverte à la circulation.




Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site