Disponible sur Google Play
Download on the App Store 
ideal investisseur
ideal investisseur
Annonce




🏠 Accueil   ➤    Impôt & droits


Impôts : la taxe foncière va augmenter d'au moins 3,9% en 2024



Cette année, les communes ont modéré l'augmentation de leurs taux. Mais les valeurs cadastrales, indexées sur l'inflation, ont progressé de près de 4%.

Temps de lecture : 1 minute(s) - Par | Mis à jour le 28-05-2024 10:22 | Publié le 28-05-2024 10:09  Photo : Adobe Stcok  
Impôts : la taxe foncière va augmenter d'au moins 3,9% en 2024

La plupart des communes ont modéré la hausse de leurs taux

La suppression de la taxe d’habitation et la revalorisation des valeurs cadastrales avaient fait craindre une flambée des taxes foncières par effet de rattrapage. Après une progression spectaculaire en 2023, comme à Paris où le taux a bondi de 52%, les communes ont montré plus de modération cette année.

En moyenne, l’augmentation devrait se situer à 1,2% dans les villes de plus de 100 000 habitants, selon une étude du cabinet FSL. 81% d’entre elles ont voté une stabilité pour 2024, comme Montpellier, Nîmes, Caen, Angers ou Grenoble. À l’inverse, d’autres enregistrent des augmentations notables, dont Nice (+19,2%), Saint-Étienne (+15%), Nancy (+14,5%), Annecy (+14,1%) et Villeurbanne (+10%).

Ces hausses, bien qu'importantes, restent des exceptions. Les villes moyennes, qui abritent entre 40 000 et 100 000 habitants, font preuve d’une nette modération. Selon FSL, leur taux va progresser en moyenne de 0,6%, soit moitié moins qu’en 2023.
Annonce
Assurance Vie

Une taxe indexée sur l'inflation

Si les particuliers peuvent globalement se réjouir de la relative stabilité du taux des communes, ils vont tout de même subir une hausse d’au moins 3,9% due à la revalorisation des valeurs cadastrales à l’échelle nationale.

Pour rappel, le montant de la taxe foncière repose sur plusieurs éléments. La valeur locative cadastrale du bien immobilier, qui correspond au revenu théorique annuel que ce bien pourrait générer s'il était loué, sert de base de calcul. Cette valeur est ajustée pour tenir compte de la surface, de la catégorie du logement, de son état et de sa localisation.

L’inflation joue également un rôle crucial : chaque année, la valeur locative est réévaluée en fonction de l'indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) européen, ce qui entraîne une augmentation uniforme de la taxe pour tous les propriétaires. Certains abattements peuvent cependant être appliqués dans des cas spécifiques.
Pour obtenir le montant de l’impôt à payer, cette valeur est multipliée par les taux votés annuellement par chacune des collectivités locales (communes, intercommunalités et départements).

C'est donc par ce mode de calcul que les propriétaires subiront une nouvelle hausse d'imposition cette année.





La rédaction vous suggère :

-> La taxe foncière va-t-elle vraiment exploser ?

-> Impôts : les pièges de la déclaration des revenus locatifs


Annonce Coinhouse

Votre avis, vos débats, vos questions

* Information obligatoire
10000

Commentaires (28)

Super, encore une augmentation... On dirait que nos portefeuilles sont devenus des cibles à abattre.

... C'est quoi la prochaine étape ?

Encore une augmentation des impôts ! C'est un coup dur pour les propriétaires. Comment peut-on encourager l'investissement immobilier avec des taxes qui augmentent sans cesse ?

Encore une augmentation de la taxe foncière, ça commence à faire beaucoup !

Encore une hausse de la taxe foncière, c'est pas possible ! Ça va finir par dissuader d'investir dans l'immobilier. Pourquoi les communes ne trouvent-elles pas d'autres sources de financement ?