ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Le compte à terme : une solution pour rémunérer sa trésorerie

| Publié le 11-02-2020 11:58 | Mise à jour le 01-04-2020 18:15
Le compte à terme : une solution pour rémunérer sa trésorerie
Crédit(s) photo(s) :  

Si la rémunération des comptes courants est autorisée en France depuis 2005, peu de banques la proposent. Pour ceux qui disposent de liquidités, le compte à terme peut être une bonne solution alternative.

Qu'est qu'un compte à terme ?

Vous avez sans doute déjà entendu parler des comptes à terme. Votre banque vous a peut-être déjà proposé d'en ouvrir un. Un conseiller bancaire soumet ce type d'offre à son client lorsque celui a beaucoup d'argent disponible sur son compte courant.

Quoique la rémunération d'un compte à vue soit autorisée en France depuis 2005, cette mesure n'est quasiment pas appliquée. Ainsi, laisser vos disponibilités sur un compte chèque ne vous rapporte rien. Or le compte à terme génère des intérêts. Il peut donc être opportun de transférer une somme d'argent sur un compte à terme pour en obtenir une rémunération.

Le compte à terme est souvent désigné sous la forme abrégée CAT. Il est également d'usage de l'appeler dépôt à terme (DAT). Il s'agit avant tout d'un produit d'épargne. Son fonctionnement est très différent de celui d'un compte courant dont les dépôts sont réputés « à vue ». Les sommes versées sur un compte à terme sont en effet bloquées jusqu'à une échéance convenue d'avance. En contrepartie de cette indisponibilité des fonds, ceux-ci sont rémunérés à un taux également convenu. En cas de nécessité il sera toujours possible de récupérer sa mise avant l'échéance. Mais la rémunération servie subira alors une pénalité. Les intérêts payés par l'établissement teneur du compte sont calculés au jour le jour selon la formule :

Montant du capital bloqué x taux d'intérêt x nb de jours / 365

Lorsque votre compte à terme arrive à échéance, vous récupérez votre capital augmenté des intérêts. Mais vous pouvez également faire le choix de renouveler votre CAT indéfiniment jusqu'à ce que vous ayez réellement besoin de vos fonds. Le taux de votre CAT devra en revanche être renégocié avec votre banque à chaque renouvellement en fonction des conditions de marché.

A découvrir : Interview d'Angelsquare, des business angels spécialistes dans l'amorçage des PME


NEWSLETTER ideal-investisseur.fr :
Abonnez-vous ici !


Comment les banques rémunèrent elles votre compte à terme ?

Lorsque vous souscrivez un CAT auprès d'une banque, celle-ci place l'argent que vous lui confiez sur le marché interbancaire. Elle recevra donc une rémunération basée sur l'EURIBOR qui correspond au taux interbancaire offert en euros. La banque vous reversera un intérêt en prenant sa marge sur celui qui lui a été servi. Mettons que l'EURIBOR 3 mois soit à 0,30 %, on parle alors de 30 points de base. La marge de la banque pourra être de 10 points de base et elle vous servira un intérêt de 0,20 %.



La durée d'un compte à terme et l'affichage du taux servi

Si vous demandez à votre banquier quelle est la rémunération d'un compte à terme, celui-ci vous communiquera un taux nominal et un taux actuariel. Quelle différence entre ces 2 indicateurs ? Le taux nominal est celui qui vous est effectivement servi et qui correspond à la période pendant laquelle vous placez votre argent. Le taux actuariel correspond à la rémunération dont vous auriez bénéficié si vous aviez renouvelé votre placement jusqu'à atteindre une durée d'un an. Les intérêts sont en effet soumis au phénomène d'anatocisme. Cela veut dire qu'ils sont eux-mêmes productibles d'intérêts lorsqu'ils sont capitalisés. Pour bien comprendre la nuance entre taux nominal et taux actuariel, il faut retenir 3 scénarios :

• Si vous placez une somme pour une durée inférieure à un an, alors le taux nominal sera inférieur au taux actuariel
• Si vous placez une somme pour une durée égale à un an, alors le taux nominal sera égal au taux actuariel
• Si vous placez une somme pour une durée supérieure à un an, alors le taux nominal sera supérieur au taux actuariel

A lire également : Les principes de l'investissement immobilier en Floride

Quels sont les différents types de compte à terme ?

Il existe plusieurs formules de compte à terme. Mais les 2 plus fréquentes sont le compte à terme à taux fixe et le compte à terme à taux progressif. Le CAT à taux fixe se conçoit pour un placement sur une durée définie d'avance parce que l'on a absolument besoin de récupérer les fonds placés à l'échéance.

Lorsque l'épargnant peut se permettre de laisser durablement ses fonds indisponibles, le CAT à taux progressif sera sans doute un meilleur choix. Le principe est que plus vous laissez votre argent à la disposition de l'établissement financier, plus le taux augmentera. Attention toutefois à anticiper le besoin de clore votre compte à terme. Les banques exigent en effet un préavis pouvant aller jusqu'à 32 jours. À défaut de respecter ce délai, il vous en coutera des pénalités.

Quelle fiscalité pour les comptes à terme ?

Les comptes à terme sont soumis au même régime fiscal que les valeurs mobilières de placement. Les intérêts subissent donc un prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30 %, autrement appelé la « FLAT TAX ». Le contribuable peut toutefois opter pour un assujettissement à l'impôt sur le revenu si cette formule lui est plus favorable.

Où souscrire un compte à terme ?

Toutes les banques sont susceptibles de proposer à leurs clients des comptes à terme. Eu égard la baisse des taux depuis quelques années ces produits d'épargne n'ont pas aujourd'hui un grand succès. Leur rémunération est en effet très proche de 0. Mais des courtiers en ligne proposent également des comptes à terme sur l'ensemble des banques de la zone euro. Et il s'agit généralement d'une sélection des meilleures rémunérations offertes.

A lire :
Les principes de la gestion de fortune
Créer sa start-up sans lever de fonds


Soutenez notre indépendance !

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire ideal-investisseur.fr et nous vous remercions. Pour nous aider à vous offrir un contenu gratuit tout en conservant notre indépendance, vous soutien est précieux. Vous pouvez désormais nous soutenir en faisant un don défiscalisé. Cela ne prend qu’une minute !



Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à commenter :


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site