ideal investisseur
La synthèse de l'actualité économique et patrimoniale
ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

🏠 Accueil   ➤    Épargne & placements

Quels sont les critères à suivre pour identifier la meilleure assurance vie du marché ?

L'assurance vie est le placement financier préféré des Français. Deux chiffres pour s'en convaincre : on ne compte pas loin de 50 millions de contrats d'assurance vie en France, et le total des encours avoisine les 1800 milliards d'euros. L'essentiel des encours est investi sur des fonds euros.

Toutes les banques de détail commercialisent des assurances vie. Elles font face à une concurrence nouvelle : les banques en ligne et des courtiers spécialisés proposent eux aussi des contrats aux caractéristiques attractives. Il existe plus d'une grosse centaine de contrats d'assurance vie sur le marché. Face à ce choix important, les épargnants peuvent faire jouer la concurrence et se tourner vers l'offre la plus avantageuse. Mais comment trouver la meilleure assurance vie ? Le choix du meilleur contrat dépend des objectifs de l'épargnant. Le point sur les critères importants à prendre en considération avant d'ouvrir une assurance vie.

Par | Publié le 19-04-2021 14:34, Mis à jour le 19-04-2021 18:09
Photo :  

Frais : de grandes disparités selon les contrats

L'assurance vie supporte des frais à différents niveaux. Commençons par le commencement... Il y a tout d'abord les frais de versement. Certains contrats affichent des frais de versement avoisinant les 5 %. Un taux prohibitif au regard du rendement des placements sans risque, lesquels dépassent difficilement les 1 %. Généralement ces frais sont négociables, d'autant plus si l'épargnant apporte un gros capital. Toutefois, on trouve aussi des contrats sans frais de versement, c'est le cas de presque tous les contrats d'assurance vie commercialisés par les acteurs en ligne (banque en ligne et courtiers spécialisés).

Tout au long de la vie du contrat, des frais de gestion s'appliquent sur l'encours. Ces frais vont presque du simple au double selon les contrats. Comme indiqué par ce classement comparatif des meilleures assurances vie, les frais de gestion sur les unités de compte vont de 0,50 % pour les meilleures assurances vie à près de 1 % pour les contrats les moins compétitifs. Une différence de frais de 0,50 % peut sembler anecdotique mais il faut avoir à l'esprit que ces frais de gestion viennent chaque année ponctionner le capital et représentent donc un montant non négligeable sur plusieurs années.

Les épargnants ayant une gestion très active de leur assurance vie doivent aussi être attentifs aux frais d'arbitrage. Ces frais s'appliquent lorsque l'épargnant demande d'arbitrer le capital entre différents supports (par exemple du fonds euro vers un fonds d'investissement). Certains contrats sont sans frais d'arbitrage, d'autres prélèvent entre 0,50 et 1 %. D'autres acteurs proposent 1 ordre gratuit par an et font payer les suivants.

Les frais viennent directement impacter la performance de l'épargne, ils sont donc à prendre en considération dans le choix d'une assurance vie. Mais les supports d'investissement constituent un autre critère central.

>> A LIRE : L'épargne accumulée pendant la crise est moteur de la relance économique



Supports d'investissement : que faut-il regarder ?

Les épargnants doivent être attentifs à l'offre de supports d'investissement accessibles sur le contrat. Certaines banques commercialisent des contrats d'assurance vie avec seulement quelques dizaines de supports en unités de compte, tandis que les meilleures assurances vie donnent accès à plusieurs centaines de supports d'investissement.

Les bons contrats proposent une architecture dite « ouverte », l'assurance vie permet alors d'investir sur des fonds d'investissement gérés par des sociétés de gestion tierces. Les contrats en architecture « ouverte » s'opposent aux contrats en architecture « fermée » comme on peut en trouver chez certaines banques où le client n'a malheureusement accès qu'à des supports « maisons », c'est-à-dire des fonds gérés par les filiales (gestion de capital/asset management) de la banque commercialisant le contrat. Tous les fonds d'investissement ne se valent pas. Un contrat en architecture ouverte donne davantage de latitude dans le choix des supports.

L'assurance vie multisupport permet également d'investir sur des supports immobiliers (SCPI, OPCI, SCI). Ces supports offrent un compromis intéressant en termes de performances et de volatilité. Malheureusement, peu de contrats proposent un choix étendu de supports immobiliers. Beaucoup de contrats ne donnent accès qu'à une petite poignée de supports immobiliers. Les épargnants devront donc être là aussi très attentifs à l'offre de supports.

Enfin, la performance du fonds euro accessible au sein de l'assurance vie est également un critère à regarder. A fortiori si vous souhaitez sécuriser l'essentiel de vos encours sur ce support offrant une garantie sur le capital investi. La performance va du simple au double selon les contrats. Les meilleurs fonds euros battent l'inflation.

>> A LIRE : Loi de défiscalisation Denormandie : un bilan en demi-teinte


Méfiez-vous des brochures peu transparentes sur les caractéristiques du contrat

Vous connaissez peut-être le dicton suivant : «quand c'est flou, c'est qu'il y a un loup ». Il se prête tout à fait au cas de l'assurance vie. En effet, beaucoup de banques et de sociétés de gestion ne jouent pas le jeu de la transparence dans le sens où les détails des caractéristiques de leurs contrats ne sont pas accessibles sur leur site internet. L'épargnant doit nécessairement entrer en contact avec le conseiller pour obtenir des détails, ce qui complique la comparaison des offres en ligne.

Aussi, certains acteurs de l'épargne mettent en avant les avantages légaux de l'assurance vie (lesquels sont communs à tous les contrats) au détriment des caractéristiques spécifiques du contrat commercialisé. Ce genre de pratique est généralement mauvais signe quant à l'attrait du contrat...

L'assurance vie est un dispositif d'épargne très populaire en France. Une popularité justifiée par les avantages fiscaux et les possibilités d'investissement variées de ce dispositif. Mais tous les contrats ne se valent pas, à la fois en termes de frais et de supports d'investissement. Sachez que les épargnants peuvent détenir plusieurs contrats. Donc il peut être intéressant d'ouvrir plusieurs contrats avec l'objectif de tirer parti des forces de chacun des contrats.

>> A LIRE : A Paris, la baisse des prix de l'immobilier se confirme




Envie d'ajouter un commentaire ? De poser une question ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !



S'abonner à la newsletter




Mieux comprendre l’article
Les mots marqués d'un * ou soulignés dans l'article sont brièvement définis ici.

ACPR :
L'ACPR, Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution, est une institution intégrée à la Banque de France, chargée de la surveillance de l'activité des banques et des assurances en France.