ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

A quoi sert le G7 ?

| Publié le 23-08-2019 08:10 |
🏠 Accueil   ➤    Politique
A quoi sert le G7 ?
Crédit(s) photo(s) : © Shutterstock  

La ville de Biarritz organise du 24 au 26 août le sommet du G7, une rencontre entre les chefs d'États de sept des plus puissants pays de la planète. Cette rencontre informelle est la conclusion de multiples réunions qui se sont déroulées toute l'année entre les ministres des différents pays, mais également entre diplomates et entre experts. Explications.

Le G7, un sommet informel entre 7 des pays les plus puissants

Le G7, ou « Groupe des sept », réunit chaque année les dirigeants des sept États considérés comme les plus puissants de la planète, à savoir l'Allemagne, le Canada, les États-Unis, la France, l'Italie, le Japon et le Royaume-Uni. Ces pays sont réputés détenir 2/3 de la richesse mondiale.

Contrairement à certains sommets internationaux destinés à négocier des accords, le G7 est groupe de discussion informel qui permet aux chefs d'États de se rencontrer et d'aborder des thématiques contemporaines. L'objectif est d'impulser certaines politiques ou coopérations.

Depuis 2009, l'Union Européenne assiste aux réunions du G7. Le président du Conseil de l'UE et le président de la Commission Européenne y sont invités. Les États hôtes peuvent aussi décider de convier des pays tiers, ainsi que des organisations internationales ou des membres de la société civile.

En dehors de l'agenda et de l'ordre du jour officiels, il reste difficile de connaître la teneur des échanges. Le communiqué de presse envoyé à la fin du sommet a pour réputation d'être rédigé quelques jours avant même le début de l'évènement par les conseillers diplomatiques.


NEWSLETTER ideal-investisseur.fr :
Abonnez-vous ici !


Des réunions thématiques entre ministres tout au long de l'année

Le G7 ne se résume pas aux 3 jours durant lesquels les chefs d'États sont réunis. Au contraire, l'évènement dure toute une année. Au fil des mois, le pays hôte organise des réunions entre les ministres, mais aussi entre les responsables diplomatiques de chacun des pays. Là encore, des représentants de pays tiers ou d'organismes internationaux peuvent être invités.

Ainsi, l'évènement est ponctué par une dizaine de G7 thématiques. Le G7 Finances réunit par exemple les ministres de l'Économie des différents pays. On compte également les G7 Éducation et développement, Affaires étrangères, Intérieur et sécurité, Égalité des sexes, Environnement, Numérique, Santé, et Social.

A l'issue de chacune de ces rencontres, un communiqué indique les thématiques qui ont été abordées. Par exemple, le G7 Intérieur et sécurité qui a réuni les ministres de l'Intérieur en 2019 a notamment discuté de lutte contre le terrorisme et contre la traite des êtres humains au Sahel. A cette occasion, le Commissaire européen aux affaires intérieures, le Coordinateur européen pour la lutte contre le terrorisme, le Secrétaire général d'Interpol ainsi que les ministres de l'Intérieur du Niger et du Burkina Faso étaient invités.

Le G7 « Santé » a évoqué la lutte contre les inégalités d'accès aux soins, l'amélioration du partage des connaissances et la lutte contre les pandémies telles que le sida, la tuberculose et le paludisme. Le G7 Finances, organisé à Chantilly, a évoqué la fiscalité internationale (dont la taxe GAFA), les risques du système économique et financier ainsi que les défis émergeants comme la concurrence numérique et le verdissement de la finance. A cette occasion, les gouverneurs des banques centrales ont également été conviés.

Des réunions entre diplomates et entre groupes d'experts

En parallèle de ces évènements, des groupes de travail se réunissent sur des thématiques proches (femmes, travail, jeunesse, business, sciences). D'autres réunions sont organisées entre les « sherpas » (en France il s'agit d'un conseiller diplomatique du président de la République) et « sous-sherpas », qui sont chargés de porter la voix des dirigeants lors de réunion de préparation du G7. Enfin, des experts se réunissent également pour préparer les réunions préparatoires et éclairer les sujets.

A lire également : Pourquoi le CETA inquiète

Un évènement organisé depuis 45 ans

Le G7 prend son origine dans le G5, un évènement lancé en 1974 par Valérie Giscard d'Estaing alors fraîchement élu président de la République. Créé suite au premier choc pétrolier survenu un an auparavant, il était à l'origine destiné à parler uniquement de l'économie mondiale.

Le premier sommet eu lieu en 1975 à Rambouillet. Depuis, les thèmes abordés se sont largement élargis afin de répondre à des enjeux globaux comme la sécurité et paix, la santé, l'éducation, le développement ou l'environnement.

En 1997, le G7 était devenu le G8 en accueillant la Russie. Mais le pays a été suspendu suite à l'annexion de la Crimée en mars 2014.

Le G7 est organisé par chacun de ses membres à tour de rôle

La présidence du G7 est prise de manière tournante dans un ordre bien défini. C'est le pays hôte qui organise l'évènement. En 2019, c'est la France qui a pris la présidence du G7 et qui a donc organisé tous les évènements : le G7 Finances à Chantilly, les G7 Éducation et développement et G7 Intérieur à Paris, le G7 environnement à Metz... le sommet du G7 est quant à lui organisé à Biarritz.

Pour cette édition, Emmanuel Macron a annoncé que la France associerait des « grandes démocraties qui ont une influence régionale majeure ». L'Australie, l'Afrique du Sud, le Burkina Faso, le Sénégal, l'Égypte, le Rwanda, l'Inde et le Chili sont invités. « Le temps où un club de pays riches pouvait définir seul les équilibres du monde est depuis longtemps dépassé », avait indiqué le président de la République dans un discours à l'ONU le 25 septembre 2018.

Le G7 ne doit pas être confondu avec le G20. Ce sommet réunit annuellement 19 pays et l'Union européenne, ceux-ci représentant 90% du PIB mondial. Son objectif est surtout économique et financier.

Un G7 2019 placé sous le signe du changement climatique

La biodiversité et le respect de l'accord de Paris sur le climat devraient être parmi les principaux thèmes abordés lors de ce G7. « Nous proposerons des mesures concrètes pour protéger la planète, en mettant l'accent sur la protection de la biodiversité, du climat et des océans », peut-on lire sur le site de l'Élysée. « Le Chili, qui accueillera la COP25 en décembre 2019, sera dans ce contexte un allié de poids ».

Donald Trump ayant souhaité retirer son pays de l'accord au lendemain de son élection, le sujet pourrait bien provoquer des tensions. En 2020, ce sera au tour des États-Unis d'organiser l'évènement.

A lire également : One Planet, finance verte... Comment l'avenir des épargnants se prépare

La légitimité du G7 est souvent remise en cause par une partie de l'opinion publique. Les rencontres sont souvent ponctuées de manifestations et de heurts.


Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site