ideal investisseur

Le magazine qui donne du sens à votre argent

twitter @idealinves twitter @idealinves twitter @idealinves twitter @idealinves
ideal-investisseur.fr
Menu ideal-investisseur.fr

Congés 2022 : voici les ponts dont vous allez pouvoir profiter



7 week-ends prolongés attendent les particuliers cette année.

Temps de lecture : 1 minute(s) - | Mis à jour le 04-02-2022 10:49 | Publié le 04-02-2022 10:28
Photo : Shutterstock  

Vous lisez cet article sur
logo ideal investisseur

Pas de chance ! Cette année, les 1er et 8 mai tombent un dimanche. Pour profiter du printemps, les particuliers pourront toutefois compter sur le lundi de Pâques (18 avril) et, selon leur cas, du lundi de Pentecôte (6 juin). Sur le reste de l'année, 2 autres week-ends de 3 jours les attendent grâce au 15 août (lundi) et au 11 novembre (vendredi).

Le jeudi de l'Ascension (26 mai) sera la première opportunité de vrai pont. En posant le vendredi 27 mai, les particuliers pourront profiter de 4 jours de repos. Un choix judicieux pour les parents, puisque les écoles seront fermées les vendredi et samedi. 2 autres jours donneront l'opportunités d'un très long week-end : le 14 juillet pour la fête Nationale (jeudi) et le 1er novembre pour la Toussaint (mardi).

>> A LIRE : Permis bateau 2022 : comment le passer, à quel tarif, quand est-il obligatoire ?

Le printemps 2023 sera celui des ponts : en plus des lundis de Pâques et de Pentecôte et du jeudi de l'Ascension, les 1er 8 mai tomberont un lundi.



Le lundi de Pentecôte : férié ou pas ?

Faut-il travailler le lundi de Pentecôte ? La question revient chaque année. Il faut dire que depuis l'introduction de la « journée de Solidarité » en 2005, la situation n'est pas si simple à comprendre.

Selon le code du Travail, le lundi de Pentecôte fait bien partie des 11 jours fériés. La subtilité, c'est que ces jours peuvent être soit travaillés, soit chômés. En France, seul le 1er mai, jour de la fête du Travail ou des Travailleurs, est obligatoirement un jour « chômé ».

Pour financer l'autonomie des personnes âgées et handicapées, la loi impose à tous une journée supplémentaire de travail sur l'année, non-rémunérée pour le salarié et donnant lieu au versement d'une contribution pour l'employeur. Jusqu'en 2008, cette journée était légalement fixée au lundi de Pentecôte. Depuis, le dispositif a été assoupli et les modalités d'application de la « Journée de solidarité » peuvent être fixées par un accord collectif ou par l'entreprise.

Le lundi de Pentecôte peut donc être travaillé normalement, ou bien remplacé par :
- Une journée de travail placée sur un autre jour férié (hors 1er mai),
- Le don d'un jour de repos comme un RTT,
- ou la répartition de 7 heures de travail en plus sur l'année.

Pour savoir si vous devez travailler le lundi de Pentecôte, il faut donc vous reporter à votre convention collective ou à l'accord de branche ou d'entreprise applicable à votre employeur. Si ce jour est travaillé, il sera payé normalement.

>> A LIRE : Comment se faire rembourser un billet d'avion ?





Partagez sur les réseaux sociaux !


merci magazine ideal investisseur


Envie de donner votre avis, de partager un commentaire ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !