Disponible sur Google Play
Download on the App Store 
ideal investisseur
ideal investisseur
Annonce




🏠 Accueil   ➤    Vie perso, vie pro


Crédit : quel impact du taux et de la durée sur votre capacité d'emprunt ?



Le calcul d'un prêt se fait majoritairement à partir de 4 variables : le taux d'emprunt, la durée, le capital total emprunté et la capacité de remboursement mensuelle maximum. Explications.

Temps de lecture : 2 minute(s) - Par | Mis à jour le 09-02-2023 14:48:00 | Publié le 09-02-2023 14:35  Photo : Shutterstock  
Crédit : quel impact du taux et de la durée sur votre capacité d'emprunt ?

Le taux d'emprunt varie en fonction du dossier et de la banque

Les taux d'emprunt dépendent avant tout de la conjoncture économique. Leur niveau moyen est calé en fonction du taux de refinancement des banques, qui dépend lui-même des taux directeurs définis par la Banque Centrale Européenne.

Pour un même emprunteur, le taux d'emprunt peut cependant fluctuer à la hausse ou à la baisse en fonction de nombreuses variables. Celles-ci sont principalement liées au risque théorique que prend la banque à lui faire crédit. Moins ce dernier est élevé, plus le taux proposé sera bas. Ainsi, les emprunteur avec des revenus confortables ou ayant des professions sans risque de chômage obtiendront des propositions plus favorables.

Pour une même personne, le taux peut aussi varier d'une banque à l'autre en fonction de la politique commerciale de chaque établissement. Ceux-ci ont des objectifs plus ou moins importants en termes de volumes de crédit à octroyer et de population ciblée (primo-accédants immobiliers, investisseurs, crédits à la consommation...). Il ne faut donc pas hésiter à comparer les banques, sans se focaliser son son propre établissement.

Découvrez les caractéristiques de Cofidis, le spécialiste du crédit en ligne.

Annonce
Assurance Vie

Le coût total du crédit va aussi dépendre de la durée et de la capacité de remboursement

Pour les crédits les plus courants, chaque mensualité est composée d'une partie de capital à rembourser et des intérêts. Pour déterminer le montant des intérêts à payer, le taux va être appliqué sur le montant du capital restant dû à chaque échéance du prêt. Autrement dit, si le taux reste fixe, le montant des intérêts va baisser au fil du temps à mesure que le capital est remboursé.
Ainsi, à taux égal, plus la durée de remboursement est longue et le montant emprunté élevé, plus le total des intérêts payés est important.

Autre pilier du crédit : la capacité de remboursement de l'emprunteur. Aujourd'hui, chaque échéance doit être au maximum de 33% des revenus mensuels. Ainsi, pour un salaire de 3000 € par mois, le montant du remboursement comprenant le capital et les intérêts sera, au plus, d'environ 1000 € par mois.

La capacité de remboursement et le taux vont imposer d'emblée un plafond au montant empruntable pour chaque durée d'emprunt envisageable.


L'impact d'une variation de taux peut être important


S'il est instinctif de penser que pour un même montant emprunté, plus la durée d'emprunt est longue plus le total des intérêts à payer va être élevé, les variations de taux ont des conséquences tout aussi importantes.

Ainsi, une augmentation du taux de seulement 1 point peut amoindrir la capacité d'emprunt de manière conséquente. Si l'on considère un crédit sur 20 ans et 1000 € de remboursement mensuel, une évolution de taux de 3 à 4% par an ampute la capacité d'emprunt d'environ 15.000 €. Pour compenser cette perte de pouvoir d'achat, les emprunteurs doivent alors augmenter la durée de leur crédit ou leurs mensualités, ce qui n'est pas toujours possible.


Comment choisir une banque pour son crédit ?

Le meilleur établissement bancaire est celui qui va proposer la meilleure offre de financement. Celle-ci s'apprécie notamment en fonction du taux d'intérêt du crédit et de la complexité du montage du dossier (garanties, engagements...).

Si la notion de taux d'intérêt annuel est importante, le vrai indicateur qui permet de comparer les banques est le taux annuel effectif global, ou TAEG. Celui-ci intègre non seulement le taux d'intérêt propre au capital emprunté, mais aussi tous les frais obligatoires. On y retrouve le coût de l'assurance décès invalidité, des frais de dossier, des frais de garantie comme l'hypothèque ou Crédit logement et les frais bancaires lorsque l'établissement exige que l'emprunteur ouvre un compte dans ses livres.

Ce TAEG doit toujours être inférieur au « taux d'usure », un niveau défini par la Banque de France au-delà duquel les banques ont interdiction de prêter de l'argent. Il est déterminé chaque mois en fonction du montant emprunté et du type de prêt (crédit à la consommation, prêt immobilier...).

La rédaction vous suggère :

-> Comment lire son échéancier de prêt immobilier ?

-> Crédit immobilier : comment changer d'assurance emprunteur ?

-> Crédit immobilier : des conditions plus strictes pour l'investissement locatif, mais des solutions


Annonce Coinhouse

Votre avis, vos débats, vos questions

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !