ideal investisseur
La synthèse de l'actualité économique et patrimoniale
ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

🏠 Accueil   ➤    vigilance

Escroquerie : attention à l'usurpation du nom des conseillers et produits financiers

Des escrocs se font passer pour des sociétés officielles notamment sur Internet, et pressent les particuliers d'investir rapidement. Le préjudice moyen est de 45.000 euros par victime.

Par | Publié le 05-03-2021 12:30, Mis à jour le 05-03-2021 12:41
Photo :  

Des usurpations de noms, notamment SCPI et sociétés de placements

L'Autorité des Marchés Financiers et plusieurs associations de professionnels de la gestion d'actifs et du patrimoine* viennent d'émettre une alerte afin de sensibiliser les épargnants à une arnaque de plus en plus fréquente. Celle-ci concerne l'usurpation du nom de produits financiers ou d'intermédiaires autorisés, dans le but d'extorquer des fonds aux particuliers. Les escrocs utilisent le nom, l'adresse, le logo et le numéro d'agrément d'acteurs officiels, notamment des SCPI et des sociétés de placements dans les parkings d'aéroport.

Les autorités signalent une recrudescence de ce phénomène, qui représenterait 44 % des montants déclarés perdus par les particuliers en 2020. Selon le communiqué, le préjudice moyen est très élevé : il s'élève à 45 000 euros par personne.

>> A LIRE : Formations à l'investissement immobilier sur Internet : attention



Tout le monde peut être touché

Les investisseurs et épargnants sont invités à la plus grande prudence, notamment lorsqu'ils prennent contact depuis Internet pour investir. Les escrocs reproduisent les sites officiels à la perfection, et fournissent même de faux contrats reproduisant le nom, le logo, le numéro d'agrément d'un véritable organisme ou intermédiaire financier.

Les victimes sont piégées par l'intermédiaire de formulaires sur Internet, ceux-ci faisant miroiter des placements aux revenus attractifs. Les escrocs collectent leurs données personnelles, puis les rappellent au téléphone en se faisant passer pour des conseillers. Ils se montrent alors très persuasifs, et pressent l'épargnant d'investir sans délai (placement « unique », opportunité à saisir très vite...).

Les autorités précisent que même des investisseurs chevronnés peuvent tomber dans le piège.

>> A LIRE : Fraude : le site Wish est suspecté d'abriter des arnaques


Vérifier les informations et prendre le temps de la réflexion

Les autorités et professionnels recommandent de « ne pas donner suite aux sollicitations de personnes se réclamant de ces acteurs ou produits régulés sans avoir procédé aux vérifications minutieuses permettant de s'assurer de l'identité des personnes qui leur proposent des investissements ». Les épargnants sont par exemple invités à contacter par eux-mêmes la société dont l'interlocuteur se revendique, afin de s'assurer que l'offre est bien proposée par ses services.

Dans tous les cas, l'AMF conseille de ne jamais communiquer ses données personnelles à des sites dont la véracité n'est pas attestée, de toujours vérifier les informations données par un interlocuteur au téléphone, de ne jamais céder à l'urgence d'investir et de ne pas s'affranchir d'un délai de réflexion. Enfin, il est rappelé qu'il faut toujours se méfier des promesses de gains rapides et garantis sans la contrepartie d'un risque élevé.


*L'AMF (Autorité des marchés financiers), l'AFG (Association française de la gestion financière), l'ASPIM (Association française des Sociétés de Placement Immobilier), France Invest (Association française des investisseurs pour la croissance), l'Anacofi (Association professionnelle des entreprises de courtage et conseil en banque, finance et assurance), la Cie CIF, la CNCGP et la CNCIF (organisations de professionnels de la gestion de patrimoine et du conseil financier)




Envie d'ajouter un commentaire ? De poser une question ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !



S'abonner à la newsletter