ideal investisseur

Le magazine qui donne du sens à votre argent

twitter @idealinves twitter @idealinves twitter @idealinves twitter @idealinves
ideal-investisseur.fr
Menu ideal-investisseur.fr

Prêt d'entreprise : les solutions pour financer sa croissance





Contenu proposé par Brisbane Services.

Face à un besoin de trésorerie ou pour financer leur croissance, les entreprises peuvent se tourner vers le financement bancaire ou les prêts participatifs.

Temps de lecture : 1 minute(s) | Mis à jour le 10-01-2022 13:23 | Publié le 10-01-2022 13:18
Photo : Shutterstock  

Emprunter auprès d'une banque

La plupart des entreprises ont, à un moment donné, besoin de recourir au crédit bancaire. Que ce soit pour financer leur croissance, faire des investissements ou se développer à l'export, les entrepreneurs se tournent en général d'abord vers leur banque.

Les conditions de financement peuvent être assez variables d'un cas à l'autre, mais il existe un socle commun. D'abord, pour une banque, le financement doit servir à investir dans ce que, d'un point de vue comptable, on appelle des immobilisations corporelles. Autrement dit, le financement doit porter sur l'achat de matériel : informatique, machine, immobilier...

Pour bénéficier d'un crédit bancaire, les entreprises vont devoir présenter au moins 3 bilans positifs, voire moins si l'entreprise est plus récente. Ces données seront analysées par la banque qui évaluera la solidité du projet et la capacité financière de l'entreprise à le mener à son terme.

>> A LIRE : CPF compte formation : profitez d'une formation gratuite



Obtenir une garantie pour son crédit

Même lorsque la société présente une bonne solidité financière, rares sont les banques qui octroient des crédits sans garanties. L'obtention d'un accord est en principe soumise à la condition d'apporter de solides garanties à l'établissement, grâce auxquelles il pourra se rembourser le cas échéant.

La principale garantie demandée concerne donc le matériel financé. Mais il arrive aussi souvent que la banque demande la caution personnelle de l'entrepreneur. En cas de non-remboursement des échéances ou si l'entreprise fait faillite, c'est donc cette personne qui devra rembourser le crédit sur son patrimoine personnel.

D'autres solutions de garantie existent. Les entrepreneurs peuvent en premier lieu se tourner vers BPIFrance. La banque publique d'investissement propose une garantie à hauteur de 50 à 60% du montant du crédit pour les PME créées depuis moins de 3 ans. Elle est portée de 40 à 70% pour les autres. Dans les 2 cas, la garantie personnelle de l'entrepreneur est limitée à 50% de la somme empruntée et sa résidence principale ne peut pas être saisie.

>> A LIRE : Quelle est la situation des banques en France ?


Choisir le crowdfunding ou un prêt sur Internet

L'autre solution pour financer son entreprise est de recourir au financement participatif. La différence avec les établissements de crédit est que les garanties demandées ne sont pas les mêmes. Cela ne veut pas dire que les prêts sont octroyés n'importe comment. Les plateformes sélectionnent les projets avec rigueur. Les entreprises doivent là encore apporter leurs bilans précédents et démontrer la viabilité du projet financé.

L'avantage est que ce mode d'emprunt permet de financer une large palette d'investissements, dont des embauches ou des dépenses de marketing et communication. C'est rarement possible avec les établissements bancaires classiques, puisqu'il ne s'agit pas de matériel que la banque peut saisir en cas de non-remboursement ou de faillite de l'entreprise.

Pour savoir si ce type de financement est intéressant dans un cas précis, les entrepreneurs peuvent utiliser un simulateur de prêt en ligne .

>> A LIRE : Comment consulter votre relevé de carrière ?




Ce contenu est proposé par l'un de nos partenaires via Brisbane Services.


Partagez sur les réseaux sociaux !




Envie de donner votre avis, de partager un commentaire ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !