ideal investisseur

Le magazine qui donne du sens à votre argent

twitter @idealinves twitter @idealinves twitter @idealinves twitter @idealinves
ideal-investisseur.fr
Menu ideal-investisseur.fr

CPF compte formation : profitez d'une formation gratuite



Toutes les personnes qui travaillent ou qui ont travaillé disposent d'un budget qui peut servir à suivre la formation de leur choix. Ce dispositif, plafonné à 5000 euros, est indépendant de l'employeur.

Temps de lecture : 4 minute(s) - | Mis à jour le 08-01-2022 14:15 | Publié le 08-01-2022 13:47
Photo : Shutterstock  

Vous lisez cet article sur
logo ideal investisseur

Le compte personnel de formation : c'est quoi ?

Depuis le 1er janvier 2015, le compte personnel de formation (CPF) a remplacé le droit individuel à la formation (DIF). Ce dispositif de formation professionnelle permet à toute personne active d'acquérir tout au long de sa carrière professionnelle des droits à la formation. Ceux-ci sont valables de l'entrée dans le monde du travail à la date à laquelle le salarié fait valoir l'intégralité de ses droits à la retraite.

Exceptionnellement, le CPF peut continuer à être alimenté même après le départ à la retraite de son titulaire. Ce cas survient notamment lorsque ce dernier exerce des activités bénévoles ou de volontariat.

Il y a quelques années, les actifs gagnaient chaque année des droits à la formation sous forme de points. Ce dispositif était cependant peu lisible. Le CPF a permis une simplification : les droits à la formation sont aujourd'hui exprimés en euros.

Chacun peut désormais facilement mobiliser la somme qu'il a accumulée sur son compte CPF pour payer une formation individuelle reconnue comme éligible au dispositif. Dans bien des cas, le CPF permet alors de se former gratuitement ou à moindre frais.

>> A LIRE : Caution bancaire : comment l'obtenir, combien ça coûte ?

Lorsque les particuliers en ont fait la demande, tous les droits acquis grâce au DIF ont été transposés en euros depuis juillet 2021.



Quelles sont les formations éligibles au CPF ?

Pour bénéficier d'un financement via le CPF, nul besoin que la formation ait un rapport direct avec son emploi actuel, ses compétences ou sa formation initiale. Il peut s'agir d'acquérir de nouvelles compétences ou de se réorienter. De même, chacun peut choisir une ou plusieurs formations en totale indépendance de l'employeur.

La seule condition pour utiliser le budget acquis est que la formation soit reconnue par le dispositif CPF. Il en existe actuellement plusieurs milliers dans toutes les régions, en présentiel et en distanciel. On trouve principalement :

- des formations certifiantes ou qualifiantes (pour élargir son champ d'action ou s'inscrire dans une réorientation),
- l'apprentissage d'une nouvelle langue,
- la création ou reprise d'entreprises,
- le passage d'un permis B ou d'un permis poids lourd...

Le compte personnel de formation peut également servir à réaliser un bilan de compétences.

Attention toutefois, toutes les formations ne sont pas éligible au CPF. Si vous trouverez une formation qui vous intéresse en dehors de la plateforme Mon Compte Formation, il faut vérifier qu'elle y est bien répertoriée et s'inscrire par ce biais depuis son espace personnel.

>> A LIRE : Comment consulter votre relevé de carrière ?

Et si le montant de la formation dépasse le budget du compte CPF ?
Si le budget nécessaire à la formation dépasse les crédits disponibles, plusieurs solutions sont possibles :
- Négocier le montant avec l'organisme de formation pour qu'il rentre dans le budget,
- Financer le dépassement sur ses deniers personnels
- Trouver une source complémentaire de financement, par exemple les aides régionales ou celles de Pôle Emploi


Compte personnel de formation : pour qui ?

Le CPF formation s'adresse à différents profils de personnes âgées de 16 ans et plus. Les jeunes de 15 ans en contrat d'apprentissage ou de professionnalisation peuvent également en bénéficier, et ce par dérogation.

Tous les travailleurs disposent d'un compte CPF :
- les salariés du secteur privé (en CDD, CDI, à temps partiel ou en intérim),
- les agents de la fonction publique, qu'ils soient titulaires ou contractuels,
- les travailleurs handicapés.

Bien que les périodes de chômage ne permettent pas d'accumuler des droits, le CPF peut être mobilisé par les demandeurs d'emploi, qui peuvent se faire accompagner par leur conseiller Pôle emploi pour construire leur projet de formation.

>> A LIRE : Barème kilométrique 2022 : pour rembourser ses déplacements professionnels



Comment fonctionne le CPF ?

Au début de chaque année, le CPF de chaque personne est alimenté automatiquement. Les droits acquis en 2021 par exemple seront disponibles au premier trimestre 2022. Ils demeurent une prérogative de l'employé en cas de changement d'employeur ou de perte d'emploi.

L'alimentation du CPF pour les salariés à temps plein se fait à hauteur de 500 euros par année de travail pour un plafond de 5 000 euros. Pour ceux qui sont peu ou pas qualifiés et qui ne disposent pas d'un diplôme classé au niveau 3 (CAP ou BEP), le montant annuel du CPF est de 800 euros, pour un plafond de 8 000 euros.

De nombreux autres cas particuliers existent et concernent notamment les travailleurs indépendants, les agents publics, les personnes à la recherche d'emploi ou les travailleurs reconnus handicapés.

C'est la Caisse des dépôts qui gère le site Mon Compte Formation et alimente les 33 millions de comptes CPF, mandatée par le ministère du Travail. Le financement du dispositif est assuré par 4 milliards d'euros, dont la moitié sont issus des versements obligatoires des entreprises. La Caisse des dépôts finance ainsi 2 millions de formations CPF chaque année, et gère les 72.000 organismes de formation accrédités.



>> A LIRE : Prime de fin d'année : êtes-vous éligible ?

L'employeur : quelle contribution ?
L'employeur peut également verser de l'argent sur le CPF de ses salariés dans différentes situations. C'est par exemple le cas si un accord le prévoit ou si le salarié est licencié à la suite d'un refus de modification de son contrat de travail. Il en est de même lorsque les droits ne suffisent pas pour suivre une formation.


Comment utiliser le CPF ?

Pour vérifier le montant de leurs droits ou s'inscrire à une formation, les particuliers doivent impérativement se connecter sur le site Mon Compte Formation qui est un service public. La plateforme est aussi disponible grâce à une application pour téléphone mobile.

Il est inutile de passer par un autre site Internet ou prestataire qui prétend offrir le même service, sous peine de s'exposer à des arnaques. Seul le site moncompteformation.gouv.fr est compétent en la matière.

Les particuliers peuvent se connecter en s'inscrivant sur la plateforme ou en utilisant leurs données France Connect (connexion grâce au numéro de sécurité sociale ou numéro fiscal par exemple). Une fois connectés, ils peuvent rechercher les formations éligibles dans l'onglet "rechercher". Ils découvrent alors, selon le sujet souhaité, des formations à distance ou en présentiel avec un nombre d'heures variable.

Les personnes qui le désirent peuvent s'inscrire à la formation de leur choix en sélectionnant l'onglet « s'inscrire à cette formation » depuis leur compte CPF.

La démarche peut différer selon que la formation se déroule pendant le temps de travail du professionnel ou en dehors. Dans le premier cas, le salarié doit demander une autorisation à son employeur au moins 60 jours avant le début d'une formation de moins de six mois et 120 jours le cas contraire. Cette formation est en général effectuée dans le cadre d'une évolution professionnelle.

Si la formation a lieu en dehors du temps de travail, le salarié n'est cependant pas tenu de demander l'accord de son employeur. Il est en effet libre de mobiliser ses droits comme il l'entend. Par contre, il ne sera pas rémunéré, ce qui est le cas lorsqu'il se forme pendant son temps de travail.

L'employeur ne peut pas obliger un salarié à utiliser son compte CPF !

Le CPF peut uniquement être mobilisé par son titulaire ou son représentant légal. Aucun employeur n'a donc le droit de forcer son salarié à utiliser son CPF et le refus de ce dernier ne constitue aucunement une faute.


Arnaques au CPF : comment les éviter ?

L'essor des formations professionnelles durant la crise du covid a donné des idées à des escrocs. Ne vous laissez pas abuser ! De nombreux cas d'arnaque à la formation CPF ont été enregistrés.

Le plus souvent vous recevez un appel, un SMS ou un mail d'une personne qui prétend travailler pour la plateforme Mon compte formation ou un organisme affilié. Elle vous demande ensuite votre numéro de sécurité sociale et peut vous inscrire à une formation factice sans votre consentement afin de vider votre compte de formation.

Afin d'éviter d'être une victime de ces cas d'arnaque, il est recommandé de raccrocher tous les appels qui proviennent soi-disant de mon compte formation. De même, si vous recevez des mails ou un SMS, évitez de cliquer sur le lien inclus. Quoi qu'il en soit, évitez de communiquer vos identifiants personnels et passez toujours par le site officiel pour suivre vos formations.





A propos de l'auteur
Hélène Rossi est rédactrice spécialiste des finances personnelles, de l'assurance et l'économie.


Partagez sur les réseaux sociaux !


merci magazine ideal investisseur


Envie de donner votre avis, de partager un commentaire ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !