Ouvrir
Ouvrir
Disponible sur Google Play
Download on the App Store 
ideal investisseur
ideal investisseur
Annonce
Assurance Vie



Annonce Assurance Vie
🏠 Accueil   ➤    Économie & Politique

Les Français pessimistes sur leur pouvoir d'achat



Les Européens sont particulièrement marqués par l'inflation, les hausses des taux d'intérêt et la pénurie d'énergie, selon le Baromètre Observatoire Cetelem. Même si la pression inflationniste tend à baisser, les sentiments restent particulièrement mitigés et le moral en berne, notamment en France.


Temps de lecture : 1 minute(s) - | Publié le 07-02-2024 13:30  Photo : Shutterstock  

Un moral qui stagne face à la situation économique

Selon le rapport, le moral des Européens est resté relativement stable malgré un contexte politico-économique difficile. En effet, la note moyenne attribuée par les personnes interrogées pour décrire la situation de leur pays ainsi que leur situation personnelle était respectivement de 5 et 6 sur une échelle de 1 à 10, soit une légère hausse de 0,1 point par rapport à l'année précédente.

L'Allemagne et la France font exception à la tendance générale, avec des notes en baisse pour les deux indicateurs.
Annonce
Assurance Vie

L'inflation : le principal sujet d'inquiétude pour les ménages en Europe

L'inflation est fortement ressentie par les ménages en Europe, avec 88% des Européens affirmant que les prix ont augmenté en 2023. Par conséquent, près de 9 sur 10 considèrent l'inflation comme leur principal souci, bien avant la situation géopolitique internationale (83%).

Si l'inflation tend à baisser, elle reste à un niveau bien plus élevé qu'à la fin des années 2010. En France, elle était de 4,9% en 2023 contre 5,2% en 2022. Entre 1992 et 2021, elle avait globalement oscillé entre 0 et 2,5% par an.

Tension sur le pouvoir d'achat malgré une légère amélioration


Malgré une légère amélioration, le pouvoir d'achat des Européens reste sous pression. Ainsi, 48% des personnes interrogées pensent que leur pouvoir d'achat a diminué au cours des 12 derniers mois, tandis que 19% estiment qu'il a augmenté.

Les sentiments négatifs sont particulièrement répandus au Portugal et en France, où respectivement 58% et 55% des personnes interrogées affirment que leur pouvoir d'achat a diminué.


Augmentation des intentions d'épargne malgré la situation économique

Les intentions d'épargne sont en hausse dans presque tous les pays en raison de la baisse de l'inflation et de la hausse des taux d'intérêt. Ainsi, 53% des Européens prévoient d'épargner davantage en 2024, soit une augmentation de 2% par rapport à l'année précédente. Par contre, l'Allemagne et la Suède font exception à cette tendance avec une diminution des intentions d'épargne.

Sévères arbitrages financiers dans le budget des ménages européens

L'inflation élevée a forcé de nombreux Européens à faire des arbitrages difficiles dans leur budget. Par exemple, 62% ont dû renoncer à des dépenses liées aux loisirs et 58% à des vacances. De plus, 83% des personnes interrogées affirment avoir réduit le gaspillage alimentaire et 81% font plus usage de promotions et de prix bas.
Selon les données de l'INSEE, l'indice des prix à la consommation a augmenté de 18% depuis 2015 en France. Cette donnée cache cependant de fortes disparités, avec +57% pour les prix de l'énergie, +32% pour les prix de l'alimentation. Ces deux dernières années ont été particulièrement éprouvantes, avec 30% de hausse sur l'énergie et près de 30% sur l'alimentaire.

La rédaction vous suggère :

-> Les Jeux Olympiques 2024 peuvent-ils être rentables pour la France ?

-> Linxea : que vaut le courtier en ligne ? Notre avis

-> Les entreprises entre optimisme et inquiétudes pour 2024, selon une étude


Annonce Trading

Et vous, qu'en pensez-vous ?

*Informations obligatoires. L'email n'est pas requis. Si l'entrez, vous acceptez que cette donnée soit collectée et traitée dans le strict cadre de la section commentaire de ce site.
10000

Vos avis, vos débats, vos commentaires...

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !







x


Newsletter ideal investisseur
Pas encore abonné(e) à la Newsletter ?

Rejoignez la communauté Idéal investisseur !

Merci d'entrer votre mail
Merci d'accepter les conditions pour vous inscrire J'accepte de recevoir la newsletter, je pourrai me désabonner quand je veux. Mon adresse ne sera pas communiquée à des tiers.