ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Comprendre la pyramide de Ponzi, système utilisé par Bernard Madoff

| Publié le 18-08-2019 19:39 |
🏠 Accueil   ➤    Economie
Comprendre la pyramide de Ponzi, système utilisé par Bernard Madoff
Crédit(s) photo(s) : Bernard Madoff, WikiCommons  

Pendant des dizaines d'années, Bernard Madoff a construit un empire financier sur une arnaque : la pyramide de Ponzi. Une escroquerie quasiment indétectable pour les investisseurs, qui consiste pour une société financière à payer les intérêts des premiers arrivés avec le capital des derniers souscripteurs. Jusqu'à ce qu'un grain de sable vienne dérégler la machine.

Le système de Madoff, l'arnaque du siècle

Bernard Madoff était un professionnel respecté mondialement. Ancien patron du NASDAQ, il avait créé sa première société financière à l'âge de 22 ans avec seulement 5 000 dollars. Quelques décennies plus tard, il était à la tête d'un des hedge funds les plus importants. En 2008, pas moins de 17 milliards de dollars lui avaient été confiés en gestion par des investisseurs plus ou moins fortunés et des sociétés financières.

A l'image d'une société d'investissement classique, celle de Bernard Madoff avait pour mission d'investir les fonds récoltés dans des titres financiers sur les marchés boursiers. Fait quasiment unique, le gourou de Wall Street promettait toutefois, preuve à l'appui, de servir entre 8 et 12% de rendement chaque année à ses clients. Des taux exceptionnels, qui attiraient de nombreux investisseurs. Mais tout ceci n'était qu'un miroir aux alouettes qui a fini par leur coûter très cher.

C'est la crise financière de 2008 qui aura eu raison du système Madoff. Alors que les bourses du monde entier s'effondrent, de nombreux investisseurs demandent à l'homme d'affaires de récupérer leur argent. C'est peine perdue, car cet argent n'existe plus : il n'a jamais été investi, mais a servi chaque année à payer les intérêts de ces mêmes investisseurs. Il a ainsi été condamné à 150 ans de prison.

Pour un œil de spécialiste, les rendements incroyables de Madoff, l'absence de volatilité de ses fonds et leur liquidité déclarée auraient dû alerter. Mais peut-être que l'aura et le prestige de l'homme d'affaires, ainsi que la durée exceptionnellement longue de cette escroquerie, les aura empêcher d'avoir recours à la raison.

Lisez également : Des footballeurs victimes de fraude immobilière


NEWSLETTER ideal-investisseur.fr :
Abonnez-vous ici !


La pyramide de Ponzi : un système simple mais voué à l'échec

Le système de Ponzi est un montage frauduleux d'une simplicité déconcertante. Il consiste à monter une société financière dont le but officiel est de miser de l'argent en bourse ou dans n'importe quel autre actif. Le fondateur propose ensuite à d'autres personnes d'y investir, en échange d'une promesse de rendement élevé. Mais au lieu de suivre le chemin légal en prenant l'argent déposé par les investisseurs pour l'investir comme promis, la société utilise les montants collectés pour payer des intérêts alléchants à ses propres investisseurs.

Satisfaits du rendement, les investisseurs font alors une bonne publicité à la société. D'année en année, elle se sert de l'argent collecté auprès d'investisseurs entrants pour payer des intérêts toujours plus intéressants aux souscripteurs déjà clients.

Ce système est appelé pyramide, car il nécessite d'augmenter chaque année le nombre d'investisseurs pour pouvoir verser leurs intérêts aux premiers. Ainsi l'argent n'est jamais investi : le capital est dilapidé sous forme de faux intérêts. Au moindre grain de sable, la chute du système est inéluctable.

La pyramide de Ponzi tient son nom de Charles Ponzi, qui a mis en place ce système en 1919 à Boston. Sensé spéculer sur des "coupons-réponses internationaux" pour un rendement de 50% en 90 jours, il a arnaqué 40 000 personnes pour un montant de 15 millions de dollars. Il est devenu millionnaire en 6 mois avant que son système de n'effondre et qu'il ne soit condamné à la prison.

La pyramide de Ponzi par l'exemple

Une société financière vous promet un rendement de 50% par an. Vous y investissez 1 000 euros, vous espérez donc obtenir 500 euros d'intérêts au bout d'un an.

12 mois plus tard, elle vous donne effectivement 500 €. Grâce à ses belles performances, la société prend une belle rémunération, disons 200 €. Ce que vous ne savez pas, c'est que vos 1 000 € n'ont jamais été investis, et que tout l'argent distribué vient de ce montant.

Il ne reste donc plus que 300 € dans les caisses de la société... Cependant l'année suivante, vous vous attendez à recevoir à nouveau 500 €. Ainsi pour tenir son engagement de rendement alléchant, la société a besoin de trouver de nouveaux investisseurs pour renflouer ses caisses et vous payer vos intérêts... Sans oublier qu'elle devra ensuite également payer leurs intérêts.

Si un nouvel entrant met à nouveau 1 000 €, elle pourra se servir des 1 300 € en banque pour vous verser vos 500 € d'intérêts et payer sa rémunération de 200 €. Il restera donc 600 € en caisse pour l'année suivante. Mais elle devra alors verser 500 € à ses deux investisseurs, sans oublier sa propre rémunération. Il lui faudra donc trouver d'autres investisseurs pour obtenir de l'argent frais.

D'année en année, le schéma se reproduit, et la société doit toujours trouver plus d'investisseurs pour payer les intérêts des premiers. Qu'à cela ne tienne, les excellents rendements qu'elle a l'habitude de servir lui donnent une très bonne réputation, qui attire de nouveaux investisseurs.

Le système dure tant que le nombre d'investisseurs croit. Mais lorsque les nouveaux entrants deviennent moins nombreux, ou lorsque beaucoup d'investisseurs demandent à récupérer leur mise comme ce fut le cas dans l'affaire Madoff, la chaîne se brise et la pyramide s'effondre. Chacun se rend alors compte qu'il a perdu tout le capital investi.

Sur le même thème :
Panama Papers : la chasse aux fraudeurs continue
Enrico Macias, victime d'un montage financier risqué


Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site




Mieux comprendre l’article

Les mots soulignés dans l'article sont brièvement définis ici.

Hedge Fund :
Les hedge funds sont des fonds d’investissement qui ne sont pas indexés sur les marchés boursiers. Très risqués, ils sont destinés à investir dans des projets dotés d’un haut potentiel de rentabilité. Ils utilisent l’effet de levier, c’est-à-dire qu’ils peuvent investir à crédit. Ils sont en général réservés aux professionnels.

NASDAQ :
Le NASDAQ, ou "National Association of Securities Dealers Automated Quotations" est la bourse des valeurs technologiques. C’est le deuxième plus important marché d'actions des États-Unis en volume traité, juste derrière le New York Stock Exchange (NYSE).