ideal investisseur
Le magazine qui donne du sens à votre argent
twitter @idealinves instagram Facebook @idealinves
SOUTENIR LE MAGAZINE
(don défiscalisé)
ideal-investisseur.fr
Le magazine qui donne du sens à votre argent
Menu ideal-investisseur.fr

🏠 Accueil   ➤    Économie

Salaires : voici les métiers les mieux payés (mais moins pour les femmes)

L'APEC a analysé 43 fonctions de cadres. Leur salaire médian de 3280 euros nets par mois cache beaucoup de disparités et une inégalité hommes / femmes omniprésente.

Temps de lecture : 20 minute(s) - | Mis à jour le 16-10-2021 09:17 | Publié le 15-10-2021 16:05
Photo : Shutterstock  

Vous lisez cet article sur
logo ideal investisseur

Les fonctions de direction dans l'industrie sont celles qui paient le mieux

Dans son étude intitulée « le salaire des cadres dans 43 fonctions » publiée en septembre, l'APEC a analysé les rémunérations des cadres en poste (fixe + variable) selon de multiples critères.
Ce baromètre n'a toutefois pas pris en compte les autres éléments de rémunération qui peuvent parfois venir s'ajouter, comme l'intéressement (36% des cadres), la participation (32%), le plan d'épargne entreprise (22%) ou les stock-options (2%).

Le salaire médian, c'est-à-dire celui pour lequel 50% des personnes sont payées moins et 50% payées plus (voir notre explication), s'établit à 50.000 euros bruts par an. Selon la calculette du ministère du Travail disponible ici, cela correspond à environ 3280 euros nets par mois. Ce niveau est stable depuis 2018 et n'a pas été fragilisé par la pandémie.

Le secteur industriel est celui qui offre les meilleurs salaires avec environ 3600 euros nets mensuels, suivi du commerce (3350 euros) et de la construction (3280 euros). Ce sont les personnes qui exercent des fonctions de direction qui gagnent le mieux leur vie (4616 euros de salaire médian), suivies des fonctions de production (3550 euros), des cadres marketing et commerciaux (3400 euros nets) et des cadres informatique et financiers (3350 euros nets).

>> A LIRE : Salaire médian / salaire moyen : quelle différence ?





L'omniprésente des inégalités salariales entre hommes et femmes

Au-delà de ces généralités, l'étude révèle de grandes disparités. Les cadres qui travaillent en Ile-de-France gagnent près de 15% de plus que ceux qui sont établis en province. L'âge joue sans surprise aussi un grand rôle dans la rémunération du fait de l'expérience.

Le baromètre met aussi en lumière l'omniprésence des inégalités salariales entre les hommes et les femmes dans toutes les fonctions de cadre. Aucune des 43 fonctions analysées n'arrive à la parité, les femmes percevant un salaire médian entre 34% et 3% de moins que les hommes selon leur fonction. L'écart général ressort à 13,2%. Sur la fiche de paie, cela se traduit par environ 480 euros de moins par mois.

Voici le classement des salaires médians des cadres (décroissant selon la rémunération).

>> A LIRE : Salaire brut, salaire net... comprendre sa fiche de paie

Selon l'INSEE, les femmes touchent en moyenne 16,8% à volume de travail équivalent.


1. Directeur / Directrice générale : 5.953 euros nets par mois

Le poste de directeur général sort grand gagnant des fonctions les plus rémunératrices. Son salaire médian est de 5.953 euros nets par mois (fixe + variable hors autres avantages éventuels).

Les dirigeants ayant une dimension internationale, ceux qui travaillent en Ile-de-France et ceux qui exercent dans l'industrie ont les meilleurs salaires (6620 euros nets par mois). La disparité entre les régions reste forte : en province, leur rémunération tourne plutôt autour de 5280 euros nets par mois.

Le poste de directeur général arrive également en tête des écarts de salaires entre les sexes. Les femmes qui occupent cette fonction touchent un salaire inférieur de 34% à celui des hommes : 4.081 euros nets par mois, contre 6.220 euros pour la gent masculine. Elles représentent 23% des effectifs.

>> A LIRE : Salaire brut, net, chargé... Quel est le vrai coût d'un salarié ?




2. Directeur / Directrice des ressources humaines : 5.765 euros nets par mois

La fonction de direction des ressources humaines se hisse à la deuxième place des postes les plus rémunérateurs. Deux-tiers de ceux qui l'occupent eux ont une part de variable, la plupart du temps une prime sur objectifs. Les meilleurs salaires sont trouvés dans l'industrie, avec 6620 euros nets mensuels, soit 100.000 euros bruts par an.

Si les femmes sont nettement majoritaires, elles touchent en moyenne environ 17% de moins que les hommes dans cette fonction. Leur salaire médian ressort à 4950 euros contre 5953 euros nets par mois pour les hommes, selon les données de l'APEC.



>> A LIRE : Salaire : les Français aimeraient gagner 375 ? de plus par mois


3. Directeur / directrice commerciale et marketing : 4950 euros nets par mois

Les fonctions de direction du marketing et direction commerciale sont les 3èmes les plus rémunératrices. Les deux-tiers de ces dirigeants ont une responsabilité hiérarchique et la charge de la gestion d'un budget. 75% ont une part de variable dans leur salaire, majoritairement une prime sur objectif.

La moitié d'entre eux ont une dimension internationale, ce qui leur permet d'augmenter leur salaire à 5151 euros nets par mois en médiane.

Là encore, l'Ile-de-France est la région où les salaires sont les plus élevés. Les cadres des grandes entreprises de plus de 500 salariés peuvent espérer un salaire autour de 5.300 euros nets par mois.

La profession reste peu féminisée, puisque selon le baromètre seules 28% de femmes l'occupent. L'écart de salaires entre hommes et femmes est ici très élevé, puisqu'il atteint 17%. Ainsi, le salaire médian des femmes ressort à 4282 euros par mois contre 5084 euros pour les hommes. Sur la fiche de paie, c'est donc environ 800 euros nets de moins.

4. Directeur / Directrice d'unité industrielle : 4950 euros nets par mois

Ces cadres ont la charge d'une unité de production, de la localisation à la fabrication des produits. La moitié d'entre eux ont une dimension internationale. Une fois encore, les disparités de salaire entre l'Ile-de-France et la province sont criantes : ceux qui travaillent près de la capitale ont un salaire médian supérieur de 1000 euros nets par mois aux autres.

Si les femmes sont peu nombreuses à ces postes (10% des effectifs), les disparités de salaires les rattrapent : une femme gagne 17% de moins qu'un homme (4282 euros contre 5150 euros).

5. Directeur / Directrice informatique : 4616 euros nets par mois

L'informatique a pris un poids prépondérant dans toutes les entreprises. Les cadres en charge de ces services figurent donc parmi les mieux payés. La région et la taille de l'entreprise jouent un rôle prépondérant dans la rémunération. Travailler en Ile-de-France ou dans une entreprise de plus de 500 salariés permet d'espérer toucher la rémunération médiane de près de 5300 euros nets mensuels.

C'est aussi la fonction pour laquelle l'écart de salaire entre hommes et femmes est le plus faible (2,9%), même si les effectifs féminins sont peu nombreux (11%).

6. Directeur / Directrice recherche et développement : 4.282 euros nets par mois

La recherche et développement revêt une dimension stratégique dans de nombreuses sociétés et leurs directeurs et directrices figurent parmi les cadres les mieux payés.

Le secteur a peu d'influence : les rémunérations pratiquées sont très proches que ce soit dans l'industrie ou les services. Mais elles progressent fortement avec la taille de l'entreprise : le salaire médian passe de 3280 euros pour celles qui emploient moins de 100 salariés à 4900 euros nets pour celles qui en comptent plus de 500.

Cette fonction compte près de 20% de femmes, dont le salaire reste inférieur de 8% à celui des hommes (3950 euros nets contre 4300 euros).

7. Cadre de commerce international : 4082 euros nets par mois

Comme la plupart des commerciaux, ces habitués aux contextes multilingues et multiculturels sont 74% à avoir une part de variable dans leur rémunération. Celle-ci s'élève à 4082 euros nets par mois. Avoir une responsabilité hiérarchique ou travailler en Ile-de-France fait augmenter le salaire médian jusqu'à plus de 4600 euros.

Après la direction générale, c'est la fonction qui présente le plus grand écart de rémunération entre les hommes et les femmes. Celles-ci sont payées près de 30% de moins que leurs homologues masculins (3280 euros nets contre 4616 euros). Elles représentent 36% des effectifs de cette fonction.

8. Directeur financier / Directrice financière : 3948 euros nets par mois

Ce professionnel gère la partie financière de l'entreprise, définit des budgets et analyse les recettes et les dépenses pour améliorer la performance. Ce personnage clé est souvent responsable hiérarchique et un sur deux a une dimension internationale dans son métier. Sa rémunération médiane frôle les 4000 euros nets par mois. Pour trouver les meilleurs salaires, il faut encore une fois chercher du côté de l'Ile-de-France (4600 euros nets par mois) ou des entreprises de plus de 500 salariés (4950 euros nets).

Là encore, l'écart de rémunération entre les hommes et les femmes est important. Le salaire médian passe d'environ 3600 euros nets par mois pour les femmes à près de 4300 euros pour les hommes, soit plus de 16% d'écart.

9. Directeur adjoint / directrice adjointe : 3948 euros nets par mois

Les bras droits des dirigeants les aident dans leur charge de travail et dans tous les aspects de la gestion de l'entreprise, de la filiale ou du service. Leur salaire médian frôle les 4000 euros nets par mois.
La moitié des postes incluent une responsabilité hiérarchique, la gestion d'un budget et/ou une dimension internationale. Ces éléments peuvent d'ailleurs faire progresser la rémunération de près de 900 euros nets par mois.

Il s'agit de la 3ème fonction dans laquelle les femmes sont les plus désavantagées par rapport aux hommes en termes de rémunération. Le baromètre de l'APEC constate 22% d'écart de salaire bien qu'elles représentent 40% des effectifs.

10. Directeur / Directrice des services techniques : 3948 euros nets par mois

C'est la personne responsable du bon fonctionnement des services supports, de la fabrication et/ou de la maintenance. Cette responsabilité la hisse parmi les cadres les mieux rémunérés au sein des entreprises, avec un salaire médian de près de 4000 euros nets par mois.

70% ont également la charge de gérer un service et environ 50% ont une dimension internationale. Celle-ci fait d'ailleurs progresser le salaire (4200 euros nets), comme le fait de travailler en Ile-de-France, dans l'industrie (près de 4600 euros nets) ou dans une entreprise de plus de 500 salariés (4300 euros nets).

Les femmes sont peu nombreuses (11%) mais l'écart de salaire figure parmi les moins élevés des fonctions de cadre observées par le baromètre. Il est de « seulement » 5%.

11. Directeur / Directrice régionale ou d'agence : 3613 euros nets par mois

Les cadres qui sont les mieux payés dans cette fonction travaillent en Île-de-France, dans les entreprises 2 5000 salariés (4000 euros nets), ou dans l'industrie (4300 euros nets).

Les femmes représentent 24 % des effectifs, mais leur salaire médian est inférieur de 22 % à celui des hommes. Elles touchent environ 3100 euros nets contre près de 4000 euros pour les hommes.

12. Cadre à la direction des achats : 3.480 euros nets par mois

La fonction achat permet à l'entreprise de se fournir en matières premières, services et autres fournitures. Les personnes qui l'exercent sont de fins négociateurs pour obtenir les meilleurs prix et conditions. 70 % d'entre eux traite avec l'international.

Selon le baromètre de l'APEC, une personne exerçant le métier de cadre à la direction des achats perçoit un salaire médian d'environ 3500 euros nets par mois. Là encore, les disparités entre les femmes subsistent : le salaire médian des femmes est inférieur de 15 % à celui de leurs homologues masculins.

13. Cadre logistique : 3413 euros nets par mois

Ces professionnels gèrent la chaîne d'approvisionnement et les livraisons pour optimiser le coût, la qualité et les délais de production. Leur salaire net médian dépasse 3400 euros par mois. Les rémunérations sont à peu près homogènes quels que soient le secteur, la zone géographique ou la taille de l'entreprise.

Il s'agit aussi de l'une des fonctions dans lesquelles la discrimination salariale existe le moins : l'écart de salaire selon le sexe est inférieur à 4 %.

14. Cadre en droit ou fiscalité : 3280 euros nets

Les fonctions juridiques sont transversales dans les entreprises. Elles aident à ficeler les contrats, démêler les contentieux, ajuster la fiscalité. Leur salaire médian est de près de 3300 euros nets par mois.

75 % des cadres de ces fonctions ne sont pas responsables d'autres salariés. Néanmoins l'ajout de cette dimension fait fortement progresser leur rémunération : le salaire médian atteint alors 4350 euros nets par mois. Travailler dans le secteur industriel peut aussi faire progresser le salaire (3880 euros nets par mois en médiane).

Bien que cette profession soit parmi les plus féminisées (60% des effectifs), l'écart de salaire reste de 17 %. Le salaire médian des femmes s'élève à 3180 euros nets par mois, tandis que celui des hommes dépasse 3800 nets.

15. Administration des ventes et SAV : 3280 euros nets

Les services clients prennent en charge la gestion des ventes une fois les contrats signés ainsi que le service après-vente. L'expérience clients devient une priorité au sein de nombreuses entreprises, et la fonction prend donc de plus en plus d'importance. Les cadres d'administration des ventes ou de services clients perçoivent un salaire médian de 3280 nets par mois. Les salaires progressent avec les responsabilités, mais moins que d'autres fonctions. Ils sont assez homogènes sur le territoire et quelle que soit la taille de l'entreprise ou son secteur.

Les femmes représentent plus de la moitié des effectifs, mais l'écart de rémunération entre les sexes frôle tout de même les 13%. Le salaire médian des femmes et de 3150 euros par mois, celui des hommes de 3600 euros.

16. Cadre audit et contrôleur de gestion : 3280 euros nets

Le contrôle de gestion est monté en puissance ces dernières années pour améliorer la performance des entreprises. Ces cadres travaillent souvent en autonomie. La moitié des postes a une dimension internationale. Les rémunérations sont assez homogènes, à l'exception de ceux qui gèrent d'autres salariés : la rémunération médiane passe alors à 4000 euros nets par mois.

Les femmes sont présentes en nombre dans cette fonction (39% des effectifs), et l'écart de salaire avec les hommes, s'il existe bel et bien, est réduit à moins de 4 %.

17. Cadre commercial : 3280 euros nets

Le cadre commercial est chargé de fixer des stratégies pour trouver des clients et faire entrer le chiffre d'affaires. Plus de 70 % de ceux qui occupent cette fonction ont une rémunération assise sur une partie variable, la plupart du temps une prime sur objectif ou une commission sur le chiffre d'affaires. Ils travaillent souvent en autonomie. Leur salaire médian ressort à 3280 euros nets par mois, fixes et variables inclus, soit l'équivalent de la rémunération médiane des cadres quelle que soit la fonction.

Malgré la diversité des produits et services qu'ils peuvent vendre, les salaires des commerciaux varient peu en fonction du secteur sauf dans l'industrie (3680 euros nets) et l'informatique (3800 euros).

Les femmes représentent 34 % des effectifs, et leur salaire médian est inférieur de 13 % à celui des hommes.

18. Maîtrise d'ouvrage informatique : 3280 euros nets

Les cadres de maîtrise d'ouvrage sont chargés du pilotage des projets informatiques. Leur salaire médian est de 3280 euros nets par mois. Toutefois il existe de grandes variations en fonction de l'âge. Les moins de 30 ans sont plus proches des 2500 nets tandis que les plus de 50 ans ont une rémunération médiane de plus de 3750 euros. Lorsqu'ils ont une responsabilité hiérarchique, le salaire monte même à 4200 euros nets par mois.

Les femmes représentent 31 % des effectifs en maîtrise d'ouvrage informatique, leur salaire médian est inférieur de 10 % à celui des hommes.

19. Chargé(e) d'affaires / technico-commercial(e) : 3280 euros nets

Ces cadres ont une fonction commerciale. Ils travaillent le plus souvent sans encadrer d'autres salariés. Les salaires médians sont assez homogènes autour de 3280 euros, quels que soient les contours et responsabilités du poste. Il en va de même pour le secteur d'activité, à l'exception du commerce interentreprises et des activités informatiques pour lesquels le salaire médian monte à environ 3500 euros nets mensuels.

Les femmes représentent 22 % des cadres chargés d'affaires ou technico-commerciaux. Leur salaire médian est d'environ 3000 euros nets par mois, soit environ 8% de moins que les hommes de la même fonction.

20. Cadre de production industrielle : 3280 euros nets

Les cadres de production industrielle ont la plupart du temps des responsabilités hiérarchiques et la charge de la gestion d'un budget. Selon le baromètre de l'APEC, leur salaire médian est d'un peu moins de 3300 euros nets par mois. Ceux qui exercent leurs fonctions dans le secteur de la chimie sont les mieux payés, leur salaire médian ressort à 3800 euros nets.

Les femmes sont peu nombreuses à exercer ce métier (14%), et leur salaire médian reste inférieur de 6 % à celui des hommes.

21. Responsable système, réseaux ou données : 3280 euros nets

Avec un salaire net mensuel médian d'environ 3300 euros nets par mois, les responsables de réseau, de systèmes informatiques ou de bases de données sont dans la moyenne de rémunération des cadres. Les différences sont très marquées en fonction de l'âge : les moins de 30 ans affichent un salaire médian d'environ 2500 euros nets par mois tandis que les plus de 50 ans frôlent les 4000 euros nets.

Si les femmes sont peu nombreuses (10%), c'est aussi l'une des fonctions où la différence de salaires est la moins notable (-4% par rapport aux hommes).

22. Maintenance et sécurité : 3212 euros nets

Les responsables de la maintenance ou de la sécurité ont un salaire médian net mensuel d'environ 3200 euros. Là encore, les différences de rémunération sont fortes en fonction de l'âge. Les moins de 30 ans perçoivent 2400 euros nets tandis que les plus de 50 ans touchent près de 3900 euros par mois.
Les 23% de femmes qui composent les effectifs de ces fonctions voient leur salaire inférieur de 12% à celui des hommes, avec un peu moins de 2900 euros nets par mois contre près de 3300 euros.

23. Exploitation et maintenance informatique : 3212 euros nets

Seul un tiers des cadres de cette fonction ont des responsabilités hiérarchiques ou la charge de la gestion d'un budget. Des attributions qui leur permettent de faire beaucoup progresser leur salaire médian, qui passe respectivement à 3950 euros nets par mois et plus de 4500 euros.

Le salaire médian des femmes est inférieur de 8 % à celui des hommes, à 3000 euros nets dans cette fonction.

24. Administration des ressources humaines : 3146 euros nets

Ces fonctions sont particulièrement féminisées, puisque les femmes composent 72 % des effectifs. Si la rémunération médiane frôle les 3150 euros nets, l'écart de salaire entre les sexes reste de 11 %. Le salaire médian des femmes ressort à près de 3100 euros nets, tandis que celui des hommes est de près de 3500 euros.

25. Responsable marketing : 3146 euros nets

Les fonctions marketing sont parmi celles qui présentent les plus gros écarts de salaire en fonction de l'âge et du sexe. Si le salaire médian ressort à environ 3150 euros nets, un salarié de moins de 30 ans perçoit une rémunération proche de 2500 euros nets par mois, tandis que les plus de 50 ans émargent à près de 4300 euros.

Les responsables marketing sont à 56% des femmes, mais leur salaire médian est inférieur de 18% à celui des hommes (2945 euros nets contre 3600 euros nets).

26. Cadre comptable : 3146 euros nets

Les cadres comptables perçoivent un salaire médian d'environ 3150 euros nets par mois. Les différences de rémunération sont peu marquées en fonction de l'âge ou des attributions. Toutefois, un(e) salarié(e) qui exerce son activité sans responsabilité hiérarchique et sans avoir la charge d'animer une équipe affiche un salaire médian nettement inférieur à la moyenne (2811 euros nets).

La proportion d'hommes et femmes est quasiment identique dans cette fonction, mais les femmes ont un salaire inférieur de près de 10 % à celui des hommes (3000 euros nets contre 3280 euros).

27. Contrôleur / contrôleuse qualité : 3146 euros nets

Une personne qui exerce le métier de contrôleur qualité perçoit un salaire médian d'environ 3150 euros nets par mois. Les écarts de salaires sont très marqués en fonction de l'âge, allant de moins de 2500 euros nets pour les moins de 30 ans à près de 4000 euros pour les plus de 50 ans.

Les femmes sont aussi moins bien loties que les hommes à fonction égale : leur salaire médian est inférieur de 13,5% à celui des hommes, ce qui se traduit par 470 euros de moins par mois sur la fiche de paie.

28. Responsable de projet scientifique et technique : 3146 euros nets

Dans ces fonctions proches de la recherche et développement, le fait d'avoir une responsabilité hiérarchique fait beaucoup progresser le salaire. Il passe alors d'environ 3150 euros nets à 4000 euros nets par mois.

Représentant un peu moins d'un tiers des effectifs, les femmes perçoivent 14% de moins que les hommes (2811 euros contre 3280 euros nets).

29. Responsable process et méthodes : 3150 euros nets

Le salaire médian pour un responsable ou ingénieur process et méthodes en France est de près de 3150 euros nets par mois. Le niveau de rémunération est à peu près le même dans tous les secteurs, à l'exception de la mécanique et des services (3000 euros nets).

Les femmes représentent 22% des salariés de ces fonctions. Leur salaire médian est inférieur de 8% à celui des hommes.

30. Informatique de gestion : 3146 euros nets

Les responsables en informatique de gestion s'occupent du développement d'applications dédiées à la gestion et au management des entreprises. Ils travaillent le plus souvent en autonomie, mais doivent parfois animer une équipe de projet. La moitié d'entre eux ont une dimension internationale dans leur poste.

Leur salaire médian varie beaucoup entre l'Ile-de-France et la province où le salaire est inférieur de 18%. Tous les secteurs d'activité donnent des rémunérations comparables, à l'exception des entreprises qui ont une activité dans le secteur des services informatiques (salaire médian de 2945 euros nets) et des banques et assurances (3613 euros nets médians).

Les différences salariales entre hommes et femmes existent aussi dans ce secteur : si l'on se repose sur les données du baromètre de l'APEC, les femmes gagnent environ 267 euros nets de moins par mois.

31. Cadre de chantier : 3146 euros nets

Les responsables de chantier et maîtres d'oeuvre gagnent environ 3150 euros nets par mois. Là encore, les salaires progressent nettement avec l'âge, l'écart entre les moins de 40 ans et les plus de 50 ans étant de plus de 20%.

Les femmes sont peu représentées dans ces fonctions (14% des effectifs). Elles gagnent 2945 euros nets par mois, soit 335 euros de moins que les hommes selon les salaires médians répertoriés par le baromètre de l'APEC.

32. Administration, gestion et organisation : 3079 euros nets

Les cadres en poste dans cette fonction ont un salaire médian de près de 3100 euros nets par mois. Ceux qui ont des responsabilités hiérarchiques voient leur salaire légèrement augmenter, mais globalement les rémunérations sont homogènes quelles que soient les attributions du poste. Ce sont les cadres qui exercent dans l'industrie qui sont les mieux payés, avec 700 euros nets de plus sur leur fiche de paie.

Près de 6 salariés sur 10 dans cette fonction sont des femmes. Leur salaire médian est de 2950 euros. Il est inférieur de 10 % à celui des hommes.

33. Responsable d'études socio-économiques : 3079 euros

Les personnes responsables d'études travaillent majoritairement en autonomie. Peu d'entre elles gèrent un budget et seulement 41 % ont une dimension internationale. Lorsqu'elles prennent des fonctions de responsable hiérarchique, le salaire médian s'envole à près de 4300 euros nets par mois.

On trouve dans ces métiers une différence de salaire de 10% entre les hommes et les femmes.

34. Cadre d'essai ou expert : 3012 euros nets

Le salaire médian mensuel des experts ou des cadres oeuvrant dans les essais, les tests ou les validations de produits, services et procédés gagnent un peu plus de 3000 euros nets par mois. Si peu ont des fonctions d'encadrement, près des deux tiers de ces professionnels ont une dimension internationale à leur poste. Les salaires pratiqués en Île-de-France sont nettement supérieurs à ceux des autres régions (+16%). L'industrie des transports est le secteur qui paye le mieux.

Les différences salariales entre hommes et femmes sont là aussi marquées : 2918 euros nets par mois pour les femmes contre 3146 euros pour les hommes.

35. Informatique industrielle : 3012 euros nets

Les cadres qui exercent des fonctions liées à l'informatique industrielle sont payés 3000 euros nets par mois, selon le baromètre de l'APEC. Les rémunérations sont assez homogènes quelles que soient les attributions du poste. Là encore l'Île-de-France se détache, avec un salaire médian de 3400 euros nets contre 2945 euros dans les autres régions. Le secteur d'activité de l'entreprise n'a que peu d'impact sur la fiche de paie, tout comme sa taille.

Les 10 % d'effectifs féminins de ces fonctions perçoivent une rémunération nette médiane de 2800 euros par mois et les hommes touchent près de 3100 euros. L'écart de salaire est de 8,5%.

36. Développement des ressources humaines : 2945 euros nets

Les responsables du développement des ressources humaines sont payés un peu moins de 3000 euros net par mois selon le salaire médian dévoilé par le baromètre. Il existe de fortes disparités en fonction de l'âge dans cette fonction : les moins de 30 ans ont un salaire médian inférieur à 2500 euros et les plus de 50 ans montent à près de 3300 euros nets par mois. Les cadres avec une fonction de supérieur hiérarchique sont les mieux payés.

Malgré la forte féminisation de ces emplois (les deux-tiers des postes sont occupés par des femmes), l'écart de salaire reste de 10,4%. Sur la fiche de paie, cela se traduit par 335 euros de moins chaque mois.

37. Conception et recherche : 2945 euros nets

Ces cadres responsables de la conception de produits ou de recherches sont payés 2945 euros nets en salaire médian. Peu ont des responsabilités hiérarchiques, mais la gestion d'une équipe fait bondir leur rémunération de plus de 20%. Les mieux payés se trouvent dans l'industrie des transports (automobile, aéronautique...).
Seuls 23% de femmes sont parmi les effectifs de ces professions. Leur salaire médian est de 2770 euros nets par mois, soit 13% de moins que les hommes. Sur une année, l'écart de salaire s'élève à 6000 euros nets.

38. Développement web : 2945 euros nets

Les cadres qui ont une fonction informatique liée au web perçoivent un salaire médian de 2945 euros nets par mois. Les rémunérations perçues en Ile de France sont nettement supérieures au reste de l'hexagone (2680 euros contre 3400 euros nets). Aucun secteur d'activité n'est plus favorable qu'un autre.

L'écart de salaire entre les hommes et les femmes est de 8,7%. Sur la fiche de paie, l'écart mensuel est de 267 euros, selon les données tirées du baromètre de l'APEC.

39. Responsable communication : 2878 euros nets

Le responsable de la communication d'une entreprise a un salaire médian de près de 2900 euros nets par mois. Les écarts de rémunération sont toutefois assez importants en fonction de l'âge : les moins de 30 ans touchent moins de 2300 euros nets par mois tandis que les plus de 40 ans perçoivent plus de 3340 euros. Ceux qui ont la responsabilité d'une équipe voient leur salaire médian progresser jusqu'à 3600 euros nets, comme ceux qui travaillent dans le secteur de l'industrie. Le secteur des médias est le moins rémunérateur (2745 euros nets en médiane).

Bien que fortement féminisé, le métier présente un écart de salaire important en fonction du sexe (14%). Le salaire médian des hommes atteint 3280 euros nets mensuels et celui des femmes 2811 euros.

40. Responsable de formation : 2811 euros nets

Les cadres responsables de formation perçoivent une rémunération médiane mensuelle d'environ 2800 euros nets. Les deux-tiers fonctionnent en autonomie et n'ont pas de fonction d'encadrement. Ceux qui travaillent en Île-de-France sont mieux rémunérés, avec une médiane à plus de 3000 euros contre 2600 euros nets en province. Les entreprises de plus de 2 500 salariés sont celles qui rémunèrent le mieux.

Le métier a atteint la parité en termes d'effectifs, mais pas en matière de rémunération. Sur l'année, les femmes perçoivent un salaire médian inférieur de près de 9%. Sur la fiche de paye, cela se traduit par un écart de 330 euros chaque mois.

41. Cadre de vente en magasin : 2811 euros nets

Les personnes qui exercent des fonctions d'encadrement dans le secteur de la vente en magasin ont un salaire net médian de 2811 euros par mois. 9 sur 10 ont des responsabilités hiérarchiques. Ceux qui ont les meilleurs salaires travaillent en Outre-mer ou à l'étranger (2616 euros nets).

L'inégalité salariale entre les hommes et les femmes s'élève à 330 euros chaque mois sur la fiche de paie (salaire médian), soit 12,5%.

42. Responsable dans les secteurs sanitaire, social et culturel : 2683 euros nets

Le salaire médian des cadres qui exercent dans le secteur sanitaire, sociale ou culturel est de 2683 euros nets par mois. Il y a très peu de différences entre les rémunérations pratiquées en Île-de-France et dans les autres régions.

Bien que près de 7 postes sur 10 soient occupés par des femmes, celles-ci perçoivent 380 euros nets de moins que les hommes chaque mois, selon les données du salaire médian.


Partagez sur les réseaux sociaux !


merci magazine ideal investisseur
merci magazine ideal investisseur

   


Envie de donner votre avis, de poser une question ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !




ideal investisseur magazine banniere

Mieux comprendre l’article
Les mots marqués d'un * ou soulignés dans l'article sont brièvement définis ici.

APEC :
L'APEC, Association pour l'emploi des cadres, est une association française privée financée par les cotisations des cadres et des entreprises du secteur privé.