ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Qu'est-ce qu'une obligation en finance ?

| Publié le 27-03-2019 11:06 | Mise à jour le 30-03-2019 13:24
Qu'est-ce qu'une obligation en finance ?
Crédit photo : © pixabay  

En finance, une "obligation" correspond à un titre financier qui représente une partie de l'emprunt d'un État, d'une collectivité ou d'une entreprise. Les particuliers peuvent en détenir et percevoir des intérêts chaque année.

Qu'est-ce qu'une obligation ?

Une obligation est un titre financier matérialisant un bout de la dette d'une entreprise, d'une collectivité ou d'un État. Lorsque l'une de ces entités souhaite obtenir des financements, une de ses possibilités est d'émettre des « obligations » auprès d'investisseurs, qui vont devenir créanciers de l'opération.

En plus de restituer le capital à une échéance fixée dès le départ (généralement entre 2 et 30 ans), l'emprunteur s'engage formellement à rétribuer périodiquement l'investisseur (tous les ans ou tous les trimestres), selon un taux d'intérêt fixe ou variable, lui aussi déterminé à l'avance.

Vocabulaire des obligations :
- Le capital de départ est appelé « valeur nominale »
- La durée de la dette correspond à sa « maturité »
- Le taux d'intérêt qui vous rémunère est appelé un « coupon ».

Comment obtient-on une obligation ?

Une obligation peut être émise sur le marché primaire (directement auprès de l'émetteur) ou bien sur le marché secondaire, c'est-à-dire en bourse, auprès d'investisseurs qui revendent des obligations achetées sur le marché primaire.

Ainsi l'investissement dans une obligation est possible à l'émission de celle-ci par l'emprunteur, ou en rachetant ce titre financier auprès d'une personne qui la détient déjà. Les intermédiaires financiers, tels que les conseillers bancaires ou les conseillers en gestion de patrimoine, peuvent aider les particuliers qui souhaitent effectuer cette démarche.

A lire également : La France emprunte à taux négatif : pourquoi les investisseurs paient-ils pour prêter ?

Quel est le prix d'une obligation ?

Il n'y a pas de prix fixe. Celui-ci est défini en fonction de l'offre et de la demande des investisseurs qui anticipent les potentielles performances futures d'une société et de l'économie.

Quels sont les avantages et les risques des obligations ?

Le premier avantage est que ces titres permettent une diversification du portefeuille. En cas de recul des actions, les obligations restent généralement stables : la valeur qui sera remboursée à échéance ne varie pas. Par ailleurs, en cas de problème, les personnes qui détiennent des obligations sont prioritaires sur les actionnaires pour la récupération de fonds.

Néanmoins, les risques de perdre tout ou partie de son capital sont bien réels. Il en existe plusieurs, dont les principaux sont :

- Le risque de défaut : dans cette situation, l'emprunteur ne rembourse pas la somme qu'il doit. La probabilité de remboursement d'un émetteur est mesurée par des agences de notation qui étudient la situation économique et financière de chaque émetteur et attribuent une note à chaque produit financier, dont les obligations.

- Le risque de liquidité : ici, c'est le risque qu'un investisseur pourrait prendre en détenant une ou plusieurs obligations dont le volume de transactions sur les marchés est faible. S'il décide de vendre son obligation, il court le risque de liquidité s'il ne trouve pas de contrepartie prête à la racheter. Plus le volume de transactions d'une obligation est élevé et plus le risque de liquidité est faible.

- Le risque d'inflation : si l'inflation augmente, la valeur et les revenus d'un investissement diminuent. C'est pourquoi certaines obligations sont indexées sur le taux d'inflation. Elles garantissent à leurs détenteurs un réajustement quotidien de la valeur de leur investissement en fonction de l'évolution de l'inflation.

- Le risque de change : certaines obligations sont souscrites dans des devises différentes. Si un investisseur possède des bons du Trésor américains, il s'expose par exemple à un risque de change puisque le taux de conversion entre Euros et Dollars peut changer. L'évolution du taux de change peut être favorable ou défavorable pour l'investisseur.

Article noté  4.7/5 (6 avis) -
 
Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site