ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Forex, trading en ligne... Méfiez-vous des arnaques

| Publié le 17-09-2019 12:33 |
Crédit(s) photo(s) :  

Même si elles sont désormais interdites, les publicités pour le trading en ligne sur le "Forex" continuent à être visibles sur Internet. Ne vous fiez pas à des promesses racoleuses : entre un marché complexe et des sites Internet frauduleux, 9 personnes sur 10 ayant investi ont perdu de l'argent, parfois de façon dramatique.

Le Forex : un marché déconseillé aux particuliers

Qui n'a pas un jour vu une publicité sur Internet, lui proposant de gagner rapidement de l'argent en faisant du « trading sur le Forex » ? Méfiez-vous des promesses trompeuses : nombreux sont ceux qui sont tombés dans un piège qui leur a fait perdre beaucoup d'argent.

D'après une étude de l'Autorité des Marchés Financiers effectuée sur 15 000 personnes, 9 particuliers sur 10 qui se sont laissé séduire par le Forex ont perdu de l'argent, en moyenne 11 000 euros. Le gendarme des marchés financiers est donc très clair dans ses conseils aux particuliers : le Forex est « un marché à fuir » pour ceux qui veulent protéger leur épargne.

A lire également : Investissement dans le vin : attention aux fraudes


NEWSLETTER ideal-investisseur.fr :
Abonnez-vous ici !


De quoi parle-t-on ?

Le Forex correspond au marché financier des devises, c'est-à-dire des monnaies (euro, dollar, yen...). En anglais, le terme Forex est la contraction du « FOReign Exchange », « marché des changes ». Ce marché n'est pas organisé comme peuvent l'être les marchés financiers sur lesquels s'achètent et se vendent d'autres titres financiers, comme par exemple des actions.

Un rapport de 2016 de la BRI (Banque des règlements internationaux) estime que les volumes échangés chaque jour sur le Forex dépassent 5000 milliards de dollars. A titre de comparaison, c'est plus de deux fois la richesse produite en une année en France (le « PIB », « Produit Intérieur Brut »). C'est un des marchés le plus volumineux du monde en termes d'échanges.

Les dangers des options binaires
Les options binaires sont des instruments de trading qui sont destinés à spéculer sur une très courte période, pouvant aller jusqu'à quelques minutes. Il s'agit de parier sur l'évolution d'un titre financier, comme une action, une devise ou un indice. Si vous avez bien anticipé l'évolution du cours, vous pouvez gagner une somme déterminée au départ. Sinon, vous perdez toute votre mise. Le problème, c'est qu'il est impossible de prévoir une évolution sur un si court terme, même pour les professionnels. Il s'agit donc vraiment d'un pari sur le hasard qui peut coûter cher.
La commercialisation de ces produits aux particuliers est interdite depuis juillet 2018.

Pourquoi le Forex peut conduire les particuliers à de lourdes pertes ?

Le Forex est dangereux pour les particuliers, car ses mécanismes sont plus complexes qu'il n'y paraît. C'est d'abord un marché spéculatif. La plupart des échanges sont réalisés par des professionnels qui souhaitent couvrir d'autres positions prises sur les marchés financiers, ou parier à la hausse ou à la baisse sur plusieurs monnaies.

Il s'agit aussi d'un marché de « gré à gré » : il n'y a aucun intermédiaire. L'acheteur et le vendeur traitent en direct et les prix fluctuent en permanence, sans que personne ne puisse prédire les évolutions à court terme.

Un professionnel n'investit jamais sans se prémunir un maximum contre les aléas des hausses ou baisses éventuelles. La souscription d'autres instruments financiers lui permet cela. Mais ces systèmes de couverture restent risquées, et leurs subtilités sont loin d'être accessibles au grand public.

Certains épargnants se sont ainsi vu perdre l'intégralité de leur argent en seulement quelques minutes. Le système peut être encore plus pervers lorsque vous utilisez des instruments à « effet de levier », qui consiste à investir plus que l'argent que vous décaissez grâce à un crédit. Ce qui peut évidemment conduire à une multiplication des pertes.

Tous ces risques peuvent être rencontrés dans les conditions normales du Forex, sur des plateformes autorisées à avoir une activité de trading en France. Or, il existe aussi un grand nombre de sites illégaux, qui bien souvent cachent des escroqueries opérées depuis l'étranger.

Sur le même thème : L'investissement dans le diamant : une activité risquée

De nombreuses arnaques sur Internet

La magie d'Internet fait que chacun peut créer un site, où qu'il soit dans le monde. Avec un peu de travail, une plateforme peut rapidement paraître très professionnelle et inspirer confiance (fausses adresses, faux nom, fausses photos, faux numéros d'enregistrement, fausses récompenses internationales...). Ce n'est pas pour autant que son activité est réelle.
Les sites non autorisés sont progressivement recensés par l'Autorité des Marchés Financiers dans une « liste noire ». Mais il s'en créée malheureusement de nouveaux tous les jours.

Les techniques des différentes plateformes frauduleuses pour vous convaincre d'investir sont très bien huilées. La plupart du temps, le site vous propose de vous former au trading en quelques jours, après lesquels vous serez capable de gagner beaucoup d'argent, très rapidement.

Effectivement, après avoir misé des sommes réduites, vous constatez que vous engrangez quelques petits gains. La plateforme vous convainc alors de miser de plus gros montants (par mail, voire par téléphone si vous laissez vos coordonnées).

C'est à ce moment que vous perdez de grosses sommes. Les escrocs peuvent alors revenir à la charge, en vous culpabilisant et en vous incitant à réinvestir pour, cette fois, gagner plus que ce que vous avez perdu. Bien sûr, cela n'aboutira pas et la perte sera d'autant plus lourde.

A lire également : Placements financiers : attention à l'arnaque dite « à la bouilloire »

Les miracles n'existent pas et les pertes sont dans la plupart des cas définitives

En présence d'une véritable escroquerie, les recours sont malheureusement très limités. Notamment parce que la plupart des escrocs opèrent depuis l'étranger.
Le cauchemar peut cependant se poursuivre, car une fois que vous avez perdu de l'argent, de faux professionnels peuvent vous proposer de vous aider à récupérer les sommes perdues. Après une période de mise en confiance (fausse identité notamment), ils vous demandent des informations personnelles (dont il se serviront contre vous) et de verser une somme d'argent pour pouvoir agir.

Si vous considérez avoir été arnaqué, vous pouvez porter plainte sans attendre. Rappelez-vous toujours que les miracles n'existent pas. En matière de trading comme pour n'importe quel investissement ou placement, méfiez-vous toujours des promesses de gains rapides et faciles. Elles n'ont souvent pour but que d'enrichir les personnes qui vous les proposent.

Les escroqueries sur Internet sont nombreuses, notamment sur les produits financiers complexes ou atypiques : bitcoins, cryptomonnaies, diamants, vins, options binaires... En cas de doute ou de promesse trop belle, renseignez-vous avant de risquer votre épargne.
A lire également : Quels frais sur les placements financiers ?


Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site




Mieux comprendre l’article

Les mots soulignés dans l'article sont brièvement définis ici.

Autorité des Marchés Financiers (AMF) :
L'AMF (Autorité des Marchés Financiers) est chargée de réguler les acteurs de la finance. Parmi ses principales missions, l'institution créée les règles à respecter, surveille les acteurs, autorise la mise sur le marché de produits financiers, sanctionne ceux qui ne respectent pas les règles, et informe les épargnants.

PIB - Produit Intérieur Brut :
Le PIB, ou Produit Intérieur Brut, est un indicateur économique qui correspond à la richesse produite dans un pays en un an. Il correspond à la somme des productions de biens et de services par les agents économiques vivant dans le pays dont il est question.