ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Gestion pilotée, profilée, par horizon... Tout comprendre sur la gestion d'une assurance-vie

| Publié le 16-10-2019 17:17 | Mise à jour le 16-10-2019 17:14
🏠 Accueil   ➤    Quotidien
Gestion pilotée, profilée, par horizon... Tout comprendre sur la gestion d'une assurance-vie
Crédit(s) photo(s) : (c)Shutterstock  

Gestion profilée, gestion par horizon, gestion pilotée ou libre... Vous êtes perdu dans le jargon de l'assurance-vie ou du Plan d'épargne retraite (PER) ? Voici quelques éclaircissements.

Les principes de base de la gestion d'une assurance-vie

Lorsque vous déposez de l'argent sur votre contrat d'assurance-vie multisupport, vous devez choisir les supports dans lesquels vous allez investir. Ceux-ci se nomment les unités de compte (ou « UC »).

Or, ce choix n'est pas simple, puisqu'il s'agit de sélectionner plusieurs actifs dont la rentabilité n'est pas garantie, et qui peuvent conduire à des pertes en cas de baisse de leur valeur. De plus, ce choix reste purement personnel. Il dépend de votre situation patrimoniale, de votre âge, de vos objectifs, de votre aversion au risque, et parfois de vos affinités avec certaines entreprises ou secteurs économiques...

Si vous vous sentez à l'aise avec le monde financier, vous pouvez tout à fait opter pour la « gestion libre ». C'est alors à vous de sélectionner vos unités de compte parmi celles proposées sur votre contrat, de choisir le moment où les revendre, d'en sélectionner de nouvelles... Si au contraire vous souhaitez être aidé dans la gestion de votre épargne, plusieurs modes de gestion peuvent vous être accessibles pour vous faciliter la tâche.
Les principes de base de la gestion d'une assurance-vie

Sur le même thème : Découvrez notre comparateur d'assurances-vie


NEWSLETTER ideal-investisseur.fr :
Abonnez-vous ici !


La gestion par horizon, pour sécuriser progressivement son capital

La gestion par horizon est adaptée à ceux qui souhaite créer une épargne en vue de leur retraite. Elle consiste à déléguer le choix des actifs à un professionnel de la finance, qui va le placer en fonction de votre âge et de la durée qui vous sépare de la retraite. L'objectif est de sécuriser progressivement votre épargne dans le temps, en misant d'abord sur une allocation d'actifs plus risquée mais potentiellement plus rentables, puis en choisissant des supports moins rémunérateurs mais plus sécurisés.

La rentabilité de votre épargne décroît donc potentiellement au fil des ans, à mesure que votre capital est sécurisé.
Plusieurs types de gestion sont proposés par les assureurs, qui prédéfinissent la répartition de l'épargne entre différents supports en fonction de votre âge. Par exemple, la répartition de votre capital à 60% sur des fonds sécurisés et 40% sur des actions pour un assuré de 40 ans ou moins, pour arriver à 65 ans à 85% de fonds en euros et 15% d'actions.

Certains assureurs proposent également des « fonds à horizons », qui se basent sur une date à laquelle vous souhaitez disposer de votre capital, et non sur votre âge. Le gérant répartit alors votre épargne sur le même principe, en fonction de la durée restant à courir d'ici le terme.

Sur le même thème : Comment choisir ses unités de compte ?

La gestion profilée : pour s'adapter à votre choix en matière d'exposition au risque financier

La gestion profilée consiste là encore à déléguer la gestion de votre épargne à un professionnel de la finance. Cette fois, celui-ci sélectionnera les actifs en fonction de votre propension à accepter du risque pour obtenir du rendement. 3 profils sont généralement proposés :

- Le prudent, qui souhaite limiter le risque en favorisant des actifs le moins volatiles, quitte à sacrifier le rendement
- Le dynamique, qui vise la rentabilité maximale tout en acceptant des risques équivalents de perdre du capital
- L'équilibré, qui mixe les deux.

Avec cette gestion profilée, la répartition est sensée être automatique entre plusieurs supports préétablis. Certains contrats proposent également une option de gestion profilée par horizon, évolutive dans le temps, qui tend vers la sécurisation progressive du capital en passant d'un profil à un autre avec l'âge.

A lire également : Faut-il miser sur les fonds Eurocroissance en assurance-vie ?

La gestion pilotée : une gestion personnalisée

Avec la « gestion pilotée », également nommée « gestion sous mandat », le principe est de déléguer la gestion de son épargne à un professionnel. Celui-ci aura la charge de sélectionner pour vous les actifs, parmi les moins risqués mais les moins rémunérateurs (fonds en euros) et les plus risqués et potentiellement plus rentables.

L'expert financier qui aura la charge de gérer votre argent pour vous suivra votre stratégie générale : par exemple, aller chercher du rendement au prix d'un risque de perte en capital, ou une stratégie plus sécurisée qui pourra mêler un fonds en euros, des obligations et des actifs immobiliers (SCPI...).

La gestion pilotée a traditionnellement été réservée aux épargnants disposant d'un capital conséquent. Mais aujourd'hui, elle tend à se démocratiser.

La gestion conseillée

Certains contrats vont proposer une solution hybride, telle que la gestion conseillée. Dans ce cas l'assureur envoie régulièrement des avis sur les arbitrages à effectuer (les choix de supports à acheter ou vendre), et l'épargnant est libre de suivre ces conseils ou non. C'est notamment le cas du courtier en ligne Altaprofits ou de Linxea.

Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site




Mieux comprendre l’article

Les mots soulignés dans l'article sont brièvement définis ici.

Arbitrer :
Arbitrer entre plusieurs actifs signifie faire le choix d'en revendre certains pour en racheter d'autres, afin d'accéder à une situation plus conforme à ses objectifs. L'expression est notamment utilisée par les professionnels de la finance et de l'immobilier.

Unités de compte (UC) :
En assurance-vie, les unités de compte, ou UC, sont des supports d'investissement. Elles peuvent héberger un ou plusieurs actifs financiers : panier d'actions, SICAV, SCPI... Il est possible de souscrire à plusieurs unités de compte au sein d'un même contrat.