ideal investisseur
Le magazine qui donne du sens à votre argent
ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

🏠 Accueil   ➤    Économie numérique

La Chine interdit les cryptomonnaies, le Bitcoin chute encore

Les institutions financières du pays ne sont plus autorisées à proposer des services liées aux cryptomonnaies. L'annonce entraîne une nouvelle chute du Bitcoin.

Temps de lecture : 1 minute(s) - Par | Publié le 19-05-2021 14:28, Mis à jour le 19-05-2021 17:02
Photo : Adobe Stock © Eagle  

Partager

Quelques mois après avoir saisi 3,5 milliards de dollars en Bitcoins dans une affaire d'escroquerie aux cryptomonnaies, la Chine vient d'interdire leur usage à ses banques ainsi que les ICO (levées de fonds en cryptomonnaie).

Les sociétés financières et de paiement du pays ne seront désormais plus autorisées à fournir des services liés aux cryptomonnaies, tels des moyens de paiement ou des produits d'épargne ou financiers. Pour le moment, les particuliers sont toujours autorisés à en détenir, mais les autorités les mettent en garde contre les risques élevés des cryptoactifs qu'elles considèrent spéculatifs, « non soutenues par une valeur réelle » et dont la valeur est « facilement manipulable ».

« Récemment, les prix des cryptomonnaies ont grimpé en flèche et chuté, et le commerce spéculatif des cryptomonnaies a rebondi, portant gravement atteinte à la sécurité des biens des personnes et perturbant l'ordre économique et financier normal », ont déclaré 3 institutions financières dans un communiqué conjoint (National Internet Finance Association of China, China Banking Association and Payment and Clearing Association of China).

Alors qu'elle teste son Yuan numérique (le e-Yuan), la Chine fait donc un pas de plus vers le bannissement des monnaies virtuelles de son sol. En 2017, elle avait mis fin aux bourses locales de cryptomonnaies. 2 ans plus tard, la Banque centrale* chinoise avait déclaré qu'elle bloquerait l'accès à toutes les plateformes d'échanges de cryptomonnaies et ICO, locales et étrangères.

Cette nouvelle n'est pas sans conséquences à court terme sur le prix des cryptomonnaies, dont la tête de proue reste le Bitcoin. Après avoir dépassé les 52.000 euros mi-avril, la cryptomonnaie star a amorcé une spirale descendante. Le 18 mai, son prix n'était plus que de 35.000 euros (-33%). Ce revirement brutal fait aussi suite aux annonces du constructeur automobile Tesla, qui est revenu sur sa décision d'accepter la cryptomonnaie comme moyen de paiement, celle-ci étant considérée comme trop polluante.

>> A LIRE : 10 cryptomonnaies alternatives au Bitcoin à suivre en 2021





Cet article vous a été utile ?

      
  Dîtes-nous en plus dans les commentaires !



Partager

A propos de l'auteur
Caroline Courvoisier est titulaire d’un master de Gestion de patrimoine et a suivi des formations économiques et financières spécialisées dispensées par l’université de New York (Real Estate Finance) et l’INSEAD (spécialisation « blockchain revolution in financial services »). Elle a travaillé 10 ans dans l’univers du financement et de la gestion de projets immobiliers avant de se consacrer au journalisme économique.
Linkedin Caroline Courvoisier



Envie d'ajouter un commentaire ? De poser une question ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !