Disponible sur Google Play
Download on the App Store 
ideal investisseur
ideal investisseur
Annonce




🏠 Accueil   ➤    Immobilier


Immobilier : les prix ont chuté et les loyers augmenté en un an



Dans un contexte de baisse généralisée des prix, seules 4 villes continuent de progresser. Paradoxalement, les loyers sont à la hausse. Les deux effets conjugués tirent les rendements potentiels à la hausse.

Temps de lecture : 1 minute(s) - | Publié le 15-01-2024 12:11  Photo : Shutterstock  
Immobilier : les prix ont chuté et les loyers augmenté en un an

De grandes villes en forte baisse, des villes moyennes en nette hausse

Le marché immobilier présente des tendances pour le moins contrastées, selon le dernier baromètre conjoint à la FNAIM et à l'Observatoire des loyers Clameur.

Lyon enregistre une baisse spectaculaire de 6,80% de son prix au mètre carré en un an (-2,70% en 3 mois !). Le prix moyen s'établit désormais à 4661 €. Paris encaisse également un forte recul avec -5,30% sur un an. La capitale reste pour l'instant au-dessus des 10.000 euros /m2 en moyenne, seuil qu'elle avait franchi en 2019. Mais pour combien de temps ? Les autres villes les plus affectées par la baisse des prix sont Limoges (-7,90%) et Avignon (-7,30%).

Mais alors que les prix de l'immobilier ont globalement baissé en France, certaines villes ont connu une forte progression. À Nice, le prix du mètre carré a grimpé de 4,20% sur un an atteignant désormais près de 5000€, dans un marché assez dynamique représentant 8000 ventes ces 12 derniers mois. Reims (+4,50%) et Perpignan (+4,70%) ont aussi vu leurs prix croître de manière notable.
Annonce
Assurance Vie

Les loyers continuent de progresser

Alors que le prix à l'achat connaît une baisse, on observe une tendance inverse sur les loyers. Cette tendance est vraisemblablement liée à l'impossibilité d'acheter pour un nombre croissant de ménages, les conditions des crédits étant devenues défavorables. La conséquence est une augmentation de la demande face à une offre qui elle, ne progresse pas.

Ainsi, 9 des 10 plus grandes villes de France ont vu le montant moyen de leurs loyers au mètre carré progresser en 1 an (Paris : +1,70%, Lyon : +2,40%, Nice : +4,50%). Seule Bordeaux figure parmi les villes qui ont subi une légère baisse, avec -0,50% en 1 an.

Saint-Étienne caracole en tête des hausses de loyers les plus impressionnantes avec +7,1% en un an, le loyer moyen atteignant maintenant 9€ par mètre carré. Sur le reste du podium, on retrouve Brest et Le Mans, dont les loyers ont augmenté respectivement de 5,5% et 5,6% sur les 12 derniers mois.


Le potentiel rendement brut s'envole dans certaines villes


Selon les données des organismes, c'est à Saint-Etienne que l'on observe le meilleur rendement brut théorique. Ce dernier s'établit à 8,3% par an. Suivent Le Havre (5,9%), Grenoble, Nîmes et Clermont-Ferrand (5,7%).

Il est intéressant de noter que malgré des prix au mètre carré élevés, certaines des 10 premières villes du classement continuent d'offrir des rendements intéressants, à l'image de Marseille qui affiche un potentiel de 5,2%, ou encore Toulouse avec 4,3%. Ces chiffres restent cependant des estimations moyennes et ne sauraient être considérés comme une garantie de rentabilité.


La rédaction vous suggère :

-> Immobilier : Masteos, Immocitiz... la crise s'accroît pour les start-up de la proptech

-> Comment évoluent les prix de revente des biens LMNP en résidence gérées ?

-> Les meilleurs placements financiers sans risque de 2024


Annonce Trading

Votre avis, vos débats, vos questions

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !