ideal investisseur
La synthèse de l'actualité économique et patrimoniale
ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

🏠 Accueil   ➤    Épargne & placements

GameStop : quand des traders amateurs font trembler le système financier

Des internautes se sont ligués contre des fonds d'investissement ayant spéculé sur la baisse de l'action GameStop, leur faisant encaisser des pertes colossales.

Par | Publié le 29-01-2021 19:59, Mis à jour le 29-01-2021 20:11
Photo : Adobe Stock  

Des internautes se révoltent contre la spéculation autour de la maison-mère de Micromania

Certains fonds d'investissement ont décidé de parier sur la baisse des actions GameStop, société qui détient notamment l'enseigne Micromania en France. Pour cela, ils ont utilisé une de leurs techniques habituelles : la vente à découvert. Cette stratégie spéculative consiste à vendre des titres financiers qu'ils ne possèdent pas encore, mais qu'ils achèteront plus tard. L'objectif étant de vendre les actions au prix fort et de les payer quand leur cours aura baissé, afin d'encaisser une plus-value.

Cette fois, la stratégie n'a pas fonctionné. En s'attaquant à une société de jeux vidéo et de matériel électronique, ces hedge funds se sont attiré les foudres de nombreux internautes. L'histoire a démarré sur le réseau Reddit, au sein de la communauté WallStreetBets qui réunit près de 6 millions de traders amateurs. Fâchés de voir des sociétés financières spéculer sur l'entreprise, les internautes ont décidé d'agir.

Le forum, au ton généralement sarcastique, s'est embrasé. Ces particuliers investisseurs ont décidé de se liguer contre les fonds d'investissement, appelant à acheter en masse des actions GameStop afin d'empêcher la baisse de leur valeur. D'autres entreprises, visées elles aussi par des ventes à découvert, ont aussi été ciblées (AMC Theatres, Nokia, Blackberry...).

>> A LIRE : Bourse : le tweet à 3,8 milliards de dollars d'Elon Musk



Plusieurs milliards de dollars de perte en quelques jour

Le projet, qui semblait loin de pouvoir faire bouger les lignes, fait l'effet d'un séisme à Wall Street. Le 13 janvier, le prix de l'action GameStop a progressé de 57%. 9 jours plus tard, son cours avait doublé. Entre le 25 et le 27 janvier, le mouvement s'est amplifié : la valeur du titre a été multipliée par 20 en moins d'un mois.

Les fonds d'investissement se sont alors retrouvés pris au piège de leur stratégie de spéculation. Pour limiter la casse, la seule solution est de racheter les actions en urgence. Certaines sociétés financières ont donc encaissé des pertes colossales. Selon le Financial Times, Melvin Capital aurait ainsi perdu 3,75 milliards de dollars. Une transaction catastrophique, qui a poussé le fonds à se faire en partie renflouer par deux concurrents pour ne pas sombrer.

>> A LIRE : John Hamon lance sa propre monnaie, dans un projet artistique et cryptomonétaire


Une suspension vécue comme une trahison

Le 28 janvier, face à l'envolée des cours et parfois confrontées à des difficultés financières liées aux compensations, les plateformes de trading favorites des membres de WallStreetBets, Robinhood, Charles Schwab, TD Ameritrade, Interactive Brokers et E-Trade, ont suspendu quelques heures l'achat des titres visés. Le titre GameStop a alors perdu 44% en une seule journée.

Cette réaction n'a pas laissé les internautes de marbre, celle-ci étant même qualifiée de « trahison ». Même si les restrictions ont depuis été relâchées, des actions en justice ont été lancées par des utilisateurs, estimant que l'objectif était de protéger l'investissement institutionnel au détriment des clients de détail.

>> A LIRE : Prix de l'immobilier : vers une baisse modérée ?


Une déclaration de guerre à la finance

A l'ouverture de Wall Street ce 29 janvier, le cours de l'action a rebondi de 63%, après sa spectaculaire chute de la veille. Le raid massif des particuliers contre les fonds d'investissement continue. Il prend aussi une tournure politique. De nombreux internautes déclarent clairement sur le forum que leur objectif est de faire perdre de l'argent aux hedge funds, quitte à tout perdre eux-mêmes.

« J'achète des actions GameStop, je me fiche de tout perdre et je continuerai à investir dans des entreprises attaquées en ventes à découvert par des fonds investissements criminels jusqu'à ce qu'il fasse faillite », explique Ethan Klein, Youtubeur au 6 millions d'abonnés, dans un tweet relayé sur le forum.

Les échanges sur WallStreetBets se rapprochent désormais de l'élaboration de stratégies guerrières. Les internautes imaginent les prochains mouvements des fonds d'investissement pour les mettre en échec. « À tous ceux qui ont acheté des actions GameStop : si le prix chute aujourd'hui, NE VOUS INQUIÉTEZ PAS. Nous avons survécu à toutes leurs attaques précédentes, ils sont plus que désespérés maintenant. (...) TENEZ BON QUOI QU'IL ARRIVE ! », écrit un membre du forum.

>> A LIRE : Football : des Bitcoins pour payer l'arrivée du joueur David Barral


Inquiétudes autour du système financier

Cette situation a fini par attirer l'attention de la Maison Blanche, de la SEC (le gendarme de la bourse américaine), et de différentes instances politiques et financières. La mise en mouvement coordonnée des internautes en vue de faire monter le cours d'un titre financier est en effet à la limite de la légalité.

Les règles boursières interdisent d'agir de manière à manipuler les cours, mais cette situation est si inédite que la frontière entre ce qui est autorisé ou non est difficile à établir. D'autant que la vente à découvert est un procédé très risqué auxquels s'exposent volontairement les fonds d'investissement. Mercredi, Alexandria Ocasio-Cortez, élue démocrate à la Chambre des Représentant, tweetait ironiquement « il faut admettre que c'est quelque chose de voir les financiers de Wall Street, qui ont l'habitude de traiter notre économie comme un casino, se plaindre que des internautes sur un forum traitent aussi le marché comme un casino ».

Mais la situation pourrait être grave : l'exposition d'acteurs financiers majeurs à un tel niveau de pertes potentielles fait courir un risque de transmission à l'ensemble du système financier. Selon les chiffres publiés le 28 janvier par la société d'analyse Ortex, les pertes accumulées par les investisseurs ayant pris des positions de vente à découvert sur le marché américain s'élèvent à plus de 70 milliards de dollars depuis le début du mois de janvier. Sans nul doute, cette crise va laisser des traces. Elle atteste aussi de la montée d'une colère de la population à l'égard du système financier.


Un commentaire

H

Helon 31/01/2021 21:48

Le truc est quand même incroyable : la réaction des financiers, qui pleurnichent, parce qu'ils sont pris à leur propre piège et perde de l'argent qu'ils avaient risqué ! Ce serait quand même à eux de lisser leur risque et d'investir raisonnablement... Mais ils sont toujours dans la théorie "on encaisse les bénéfices tout seul mais par contre on partage les pertes"

Répondre

Poster un commentaire

Commentaire

Nom

Adresse e-mail

Votre adresse e-mail n'est pas publiée lorsque vous ajoutez un commentaire.
Tous les champs sont obligatoires pour soumettre votre commentaire.

S'abonner à la newsletter