Disponible sur Google Play
Download on the App Store 
ideal investisseur
ideal investisseur
Annonce




🏠 Accueil   ➤    Placements & épargne


Investissement éthique : les pistes pour placer de l'épargne selon ses valeurs



Les épargnants qui souhaitent investir éthique peuvent trouver des supports conformes à leurs valeurs dans toutes les catégories de placement.

Temps de lecture : 3 minute(s) - | Mis à jour le 26-09-2023 10:20:00 | Publié le 26-09-2023 10:12  Photo : Shutterstock  
Investissement éthique : les pistes pour placer de l'épargne selon ses valeurs

Investir éthique, c'est choisir un placement aligné sur ses propres convictions

Un nombre croissant d'épargnants souhaitent que leurs placements aient de l'impact. Plus qu'un rendement, ces particuliers cherchent à investir leur argent sur des supports « éthiques ».

L'exercice peut être difficile. D'abord parce que la définition de « l'éthique » varie en fonction des individus. Nous parlons ici de l'ensemble de principes moraux qui sont propres à une personne. L'investissement éthique relève donc des convictions personnelles : l'épargnant doit estimer le support choisi comme conforme à ses propres valeurs.

Les principes moraux et priorités diffèrent en fonction des individus. Certains penseront d'emblée l'éthique comme l'investissement dans des activités favorables à la protection de l'environnement. D'autres s'orienteront plutôt vers des activités sociales, favorisant le respect des salariés et les bonnes conditions de travail… Le point commun entre ces objectifs reste l'envie que l'épargne soit utilisée pour améliorer le monde, à sa propre échelle. Tantôt en mettant en avant une volonté de porter une activité économique de manière éthique, tantôt en privilégiant ses réalisations ou son impact.
Annonce
Assurance Vie

Comment investir éthique ? L'épargne de précaution

L'éthique ne pouvant pas être définie de manière universelle, il n'existe pas d'investissement éthique par excellence. Charge aux épargnants de trouver des placements qui respectent leurs propres convictions et valeurs morales.

Reste que pour investir éthique, les particuliers peuvent envisager plusieurs solutions en fonction de leur budget et de leurs objectifs patrimoniaux. D'abord, ils peuvent placer leur épargne de précaution sur un livret A ou un LDDS. Pour le premier, l'argent déposé finance en partie la construction de logements sociaux. Le second est destiné à financer des projets solidaires ou liés au développement durable.

Ces deux placements réglementés, dont les gains ne sont pas soumis à l'impôt, sont particulièrement intéressants : ils permettent de rémunérer l'épargne tout en la laissant disponible pour un retrait à tout moment.

Ces deux placements particulièrement connus sont loin d'être les seuls à pouvoir répondre à la demande de placements éthiques des épargnants.


Investir éthique : les pistes de placements


L'investissement éthique va suivre les mêmes principes que l'investissement classique.

L'épargnant va d'abord dresser un bilan afin de déterminer le montant qu'il souhaite placer, l'objectif de ce placement (développer son patrimoine, créer un revenu complémentaire...), son horizon de sortie et le degré de risque qu'il est prêt à prendre avec ces sommes.

Cette réflexion pourra le mener vers un ou plusieurs types de placements. Une fois ces enveloppes choisies, il pourra s'atteler à chercher des supports qui répondent à son éthique personnelle.


Les fonds d'investissement éthiques

Parmi la myriade de supports existant, il existe des milliers de fonds d'investissement (SICAV, FCP, ETF, SCPI...). Ceux-ci sont notamment accessibles au travers des assurances-vie, plans d'épargne retraite ou contrats de capitalisation. Il est aussi possible d'investir au travers de compte-titres ordinaires.

Pour guider l'épargnant dans son choix, certains fonds ont choisi de solliciter un label. Le plus connu est le label « ISR », dit « Investissement Socialement Responsable ». Les particuliers les plus pointus devront toutefois se pencher sur les activités de chacun des fonds avant d'investir. Les critères d'investissement « ISR » restant très larges, les stratégies peuvent être très différentes d'un fonds à l'autre.

Par exemple, certains vont exclure des activités qui leur semblent « non-éthiques », comme l'industrie de l'armement ou les énergies fossiles. D'autres vont au contraire avoir pour philosophie d'inclure un pourcentage plus ou moins élevé de supports « responsables » dans leurs investissements, sans rien exclure.

Investir en bourse dans des entreprises « éthiques »

Une autre solution est d'investir sur les marchés financiers dans des entreprises dont les valeurs et l'activité sont conformes à l'éthique personnelle de l'épargnant. Dans ce cas, ce dernier devra observer les projets de l'entreprise ciblée, la manière dont elle exerce son activité, le bilan extra-financier des dernières années, sa réputation... Cela afin de déterminer si les titres correspondent à ses valeurs.

La bourse ne comprend pas seulement de grandes entreprises. Les particuliers qui souhaitent soutenir des projets peuvent participer à des introductions en bourse (IPO) ou miser sur des compartiments de jeunes entreprises en développement. Évidemment, comme pour tout placement financier, le risque de perte en capital reste élevé en cas d'échec.

Soutenir des projets de PME en direct ou grâce au crowdfunding

La recherche d'éthique peut prendre la forme d'une volonté de soutenir la réindustrialisation ou le développement de certains produits ou services locaux. Dans ce cadre, les particuliers peuvent investir directement au capital de petites et moyennes entreprises ou leur prêter de l'argent. Si certaines PME lèvent des fonds en cercle restreint, de plus en plus utilisent le levier du financement participatif pour trouver des investisseurs.

Le financement participatif est développé au travers de plateformes dédiées à la mise en relation d'épargnants avec des porteurs de projets. Tout l'intérêt repose sur la possibilité de prendre part au financement de projets souvent locaux, favorisant l'emploi en France ou le développement de produits ou services avec un impact souvent sociétal ou local. Les investisseurs sont ici à même de déterminer rapidement si un projet est conforme à leur éthique.

Il existe de nombreuses manières de soutenir des projets grâce au crowdfunding : prêt, prise de participation au capital, don...

Dans tous les cas, il faut bien prendre conscience que l'investissement comporte un risque de perte du capital investi, notamment lorsque l'entreprise visée est fragile ou en développement. Il ne faut pas sous-estimer non plus les potentielles difficultés de sortie de l'investissement, et étudier en amont la manière dont les épargnants peuvent récupérer leur argent.

La rédaction vous suggère :

-> Néobanques : adaptées aux jeunes, elles concurrencent les banques traditionnelles

-> Label ISR, Greenfin, Finansol, Relance... Comment s'y retrouver pour « investir responsable » ?

-> ISR : les SCPI « responsables » sont plus performantes, mais...


Annonce Trading

Votre avis, vos débats, vos questions

* Information obligatoire
10000

Commentaires (1)

Pourquoi pas, faisons donc ça