ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Budget européen et fiscalité : la comparaison des projets pour le vote du 26 mai

| Publié le 09-05-2019 13:56 | Mise à jour le 09-05-2019 15:49
🏠 Accueil   ➤    Politique
Budget européen et fiscalité : la comparaison des projets pour le vote du 26 mai
Crédit(s) photo(s) : (c)Pixabay  

Pour faire votre choix et voter aux élections européennes, nous vous proposons de comparer les programmes des 11 listes principales sur 7 grands thèmes. Ici, ce que les candidats proposent concernant la fiscalité européenne et la gestion du budget de l'UE.

La République En Marche - liste Renaissance (Nathalie Loiseau)

Allouer 40% du budget de l'UE à la croissance écologique et rendre le budget 100% compatible avec l'accord de Paris. Taxer le carbone des produits importés et les pollueurs.
Taxer les géants du numérique, renforcer les sanctions contre les paradis fiscaux pour lutter contre l'évasion fiscale, harmoniser l'impôt sur les sociétés pour éviter la concurrence déloyale interne à l'Union Européenne.

NEWSLETTER ideal-investisseur.fr :
Abonnez-vous ici !


Le Rassemblement National (Jordan Bardella)

Refuser un impôt européen, ainsi que les alignements sociaux et fiscaux entre pays membres.
Surtaxer les importations anti-écologiques et baisser de la contribution de la France au budget européen.

Les Républicains - les Centristes et le Nouveau Centre (François-Xavier Bellamy)

Créer des droits de douane « anti-pollution » contre les produits importés.
Taxer les géants du numérique pour financer l'intelligence artificielle.
Tendre vers une harmonisation des règles fiscales pour éviter une concurrence déloyale interne à l'Europe, refuser toute nouvelle taxation européenne.

La France Insoumise (Manon Aubry)

Taxer les transactions financières. Mettre en place d'un impôt universel pour les particuliers afin de mettre fin à l'exil fiscal.
Bloquer le budget européen tant que l'UE aura une politique d'inégalités entre les pays (concurrence déloyale, travail détaché...).
Mettre en place une taxe carbone aux frontières, taxer le carbone et le kérosène.

Europe-Ecologie-Les-Verts (EELV, Yannick Jadot)

Création d'une taxation environnementale transfrontières pour y soumettre les GAFAM, les pollutions générées par le kérosène, les camions ou les paquebots. Mise en place d'une taxe sur les transactions financières.
Instauration de la TVA à 0% pour les produits de première nécessité.
Lutte contre les paradis fiscaux en sortant les pays concernés de l'UE, harmonisation des politiques fiscales européennes.
Orientation de 50% du budget européen vers le climat.

Parti Socialiste - Place Publique (Raphaël Glucksmann)

Création d'un ISF européen, taxation des transactions financières, taxation du kérosène sur les vols internes à l'UE. Création d'une taxe carbone à l'entrée de l'UE, taxation des GAFA, harmonisation d'un taux d'impôt sur les sociétés pour éviter la concurrence déloyale, faire qualifier « d'aide d'état illégale » tout régime permettant à des entreprises d'échapper à l'impôt en les attirant sur leur territoire.
Instauration de la TVA à taux réduit sur les produits bios.
Création d'un budget européen pour le climat et la biodiversité financé par un impôt européen sur les sociétés.

Debout La France (Nicolas Dupont-Aignan)

Récupération de l'excédent que verse la France à l'Union Européenne pour baisser les impôts nationaux, création d'économies à l'échelle européenne pour baisser les impôts des Français.
Récupération de l'argent des fraudes fiscales (notamment à la TVA) permises grâce aux règles européennes.
Instauration d'un droit de douane « anti-pollution » aux frontières de l'Europe pour protéger l'environnement, les emplois et la préserver des importations déloyales.

Parti Communiste (Ian Brossat)

Remise en cause du pacte budgétaire et du pacte de stabilité. Retrait des dépenses d'intérêt général dans le calcul de la dette et du déficit. Lutte contre l'évasion fiscale par la mise en place territoriale de l'impôt et le prélèvement à la source des entreprises.
Lutte contre les paradis fiscaux internes à l'Union, harmonisation vers le haut de l'impôt sur les sociétés.

Génération.s (Benoît Hamon)

Taxation des importations de produits agricoles non bios, mise en place d'une taxe carbone aux frontières de l'UE, création d'un ISF européen, taxation des transactions financières. Harmonisation de la fiscalité entre pays.
Mise en place d'une taxe sur le travail des robots et des algorithmes s'ils remplacent des humains.
Créer un Revenu Universel européen, financé par la Banque centrale européenne et par toute entreprise lors de son introduction en bourse.

Les Patriotes (Florian Philippot)

Sortir de l'Union Européenne et récupérer les 9 milliards d'euros versés par la France à l'UE chaque année.

UDI (Jean-Christophe Lagarde)

Suppression de la contribution des États pour rendre 91 milliards d'euros aux Français. Création d'une taxe sur les importations des produits polluants, d'une taxe sur les transactions financières et d'une taxe sur les visas touristiques.
Harmonisation de la fiscalité des entreprises pour en finir avec l'optimisation et la fraude fiscale.

4. Comparez les projets sur les thèmes de la sécurité, des frontières et de l'immigration


Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site