ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Elections européennes : que prévoient les candidats pour les institutions ?

| Publié le 09-05-2019 13:56 | Mise à jour le 09-05-2019 17:26
🏠 Accueil   ➤    Politique
Elections européennes : que prévoient les candidats pour les institutions ?
Crédit(s) photo(s) : (c)Pixabay  

Les institutions de l'Union Européennes sont souvent pointées du doigt. Pour faire votre choix et voter aux élections européennes, nous vous proposons de comparer les programmes des 11 listes principales sur 7 grands thèmes. Ici, ce que les candidats proposent quant aux rôles et pouvoirs des institutions européennes.

La République En Marche - liste Renaissance (Nathalie Loiseau)

Réduire le nombre de commissaires européens. Rendre publiques les rencontres avec les lobbies. Contrôler les frais des députés européens et baisser le plafond de rémunération des fonctionnaires européens.
Créer un organe indépendant sur les questions d'éthique.

A lire également : Quel est le rôle du Parlement Européen ?


NEWSLETTER ideal-investisseur.fr :
Abonnez-vous ici !

Le Rassemblement National (Jordan Bardella)

Supprimer la Commission Européenne et réviser les traités pour rééquilibrer le pouvoir des institutions et redéfinir le pouvoir du Parlement.

Les Républicains - les Centristes et le Nouveau Centre (François-Xavier Bellamy)

Accélérer le processus de décision de l'UE. Recentrer le rôle de l'Europe pour laisser plus de flexibilité aux États. Limiter son pouvoir normatif et interdire la surtransposition des normes.
Rendre l'examen d'une Initiative Citoyenne Européenne obligatoire par le Parlement.
Rationaliser le coût de fonctionnement de l'UE.

La France Insoumise (Manon Aubry)

Demander la renégociation des traités, s'extraire des règles du pacte de stabilité et du budget.
Reconnaître un droit à la désobéissance aux règles européennes et refuser que les fonds européens soient conditionnés à l'application de réformes structurelles.
Obliger la Commission européenne à donner des suites législatives aux Initiatives Citoyennes Européennes.
Exiger que le Parlement vote publiquement l'investiture du futur président de la Banque Centrale Européenne. Renforcer les pouvoirs de contrôle du Parlement.

Europe-Ecologie-Les-Verts (EELV, Yannick Jadot)

Créer une justice européenne pour les écocides et reconnaître les droits de la nature.
Réformer la Banque Centrale Européenne pour garantir le droit à l'Euro et celui de racheter la dette des États. Rédiger une nouvelle Constitution européenne qui élargisse les droits des femmes, des jeunes, des réfugiées et des territoires.
Créer une haute autorité de la transparence pour les institutions, les agents publics et les élus.
Mettre en place un référendum européen.

Parti Socialiste - Place Publique (Raphaël Glucksmann)

Faciliter le recours à l'Initiative Citoyenne Européenne en donnant lieu systématiquement à un débat.
Renforcer le rôle du Parlement face au Conseil de l'Europe et à la Commission Européenne.
Encadrer les lobbies et favoriser la transparence des activités des élus.

Debout La France (Nicolas Dupont-Aignan)

Supprimer la Commission Européenne. Garantir un droit de veto au 5 pays qui représentent 66% de la population du continent (dont la France fait partie).
Affirmer la supériorité des lois et de la justice nationales sur celles de l'Union Européenne, garantir la souveraineté des États sur leur politique intérieure.
Supprimer les privilèges fiscaux des hauts fonctionnaires européens.

Parti Communiste (Ian Brossat)

Placer la BCE sous contrôle démocratique. Renforcer l'implication des citoyens dans les décisions. Redonner de la souveraineté aux nations et aux peuples.

Génération.s (Benoît Hamon)

Rédiger une nouvelle Constitution Européenne.
Renforcer le rôle des collectivités locales.
Instaurer un tiers de confiance pour surveiller les lobbies et garantir l'éthique dans les discussions, organiser le lobby citoyen.

Les Patriotes (Florian Philippot)

Sortir de l'Union Européenne.

UDI (Jean-Christophe Lagarde)

Fin des droits de veto qui paralysent l'Europe, au profit d'un vote à la majorité qualifié sur les sujets économiques et sociaux.
Élections démocratiques des commissaires européens et du président de la Commission européenne.
Mise en place d'un référendum citoyen.
Création d'un organisme européen pour riposter face aux sanctions américaines.

Article noté  4.7/5 (6 avis) -
 
Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site