ideal investisseur

Le magazine qui donne du sens à votre argent

twitter @idealinves twitter @idealinves twitter @idealinves twitter @idealinves
ideal-investisseur.fr
Menu ideal-investisseur.fr

Réussir sa reconversion grâce à la formation professionnelle



Le temps où l'on pratiquait toute sa vie le même métier dans la même entreprise est révolu. Les changements professionnels sont désormais fréquents dans une carrière. La formation peut aider à changer de voie.

Temps de lecture : 2 minute(s) - | Mis à jour le 25-10-2022 07:14 | Publié le 25-10-2022 07:10
Photo : Adobe Stock  

Vous lisez cet article sur
logo ideal investisseur

Commencez par établir un « état des lieux »

Annonce

Si vous souhaitez vous lancer dans une reconversion, c'est que vous avez senti que quelque chose ne fonctionnait plus dans votre vie professionnelle actuelle. C'est le moment de dresser le bilan : qu'est-ce qui ne vous convient plus ? Pour quelles raisons ? Que vous manque-t-il ? Qu'est-ce qui vous plaît vraiment ?

Une fois ces questions listées, et afin d'y répondre avec honnêteté et précision, réalisez un bilan de compétences. Il vous permet, comme son nom l'indique, d'analyser toutes vos compétences professionnelles, mais aussi vos aptitudes et vos motivations. Bilan de compétences à l'appui, vous pourrez ensuite projeter plus précisément la suite de votre carrière, mais surtout savoir de quelle formation vous avez besoin pour y parvenir.

Toute personne active ou demandeuse d'emploi peut établir un bilan de compétences, pendant ou en dehors du temps de travail selon les cas.

>> A LIRE : Le droit appliqué aux nouvelles avancées des secteurs phares de l'économie

La formation professionnelle continue est l'un des piliers d'une carrière. Elle permet à chacun de se perfectionner, de suivre les évolutions de son métier (nouvelles techniques ou technologie, nouvel environnement juridique...) et donner des atouts pour obtenir une promotion. Sachez que vous avez la possibilité de suivre une formation continue pour développer vos compétences sans forcément vous reconvertir, comme une formation en management.



Trouver sa nouvelle voie

La durée d'un bilan de compétences est variable d'un salarié à l'autre, d'une situation à l'autre. Chaque phase est importante et à ne pas négliger. La dernière vous permet d'obtenir des résultats détaillés dans un document de synthèse.

C'est avec l'aide de ce bilan que vous pourrez comprendre quelle peut être votre voie, établir une Validation des Acquis de l'Expérience (VAE) ou demander la formation dont vous avez besoin pour votre nouveau métier.

Une fois cette étape réussie, vous allez évaluer les conditions d'accès à cette nouvelle profession et son engagement financier. Pour ce faire, renseignez-vous tout d'abord sur les conditions et le coût de la formation choisie. Aurez-vous un revenu pendant cette formation ? Si votre projet inclut la création d'une entreprise, quelle sera la somme à prévoir ?

>> A LIRE : Amiens : les atouts de l'investissement locatif


Choisir la bonne formation

La bonne formation est celle qui est la plus en adéquation avec vos besoins. Elle doit bien sûr correspondre au futur emploi que vous avez choisi, mais aussi à votre niveau d'études, à vos compétences et aux connaissances que vous avez besoin d'acquérir pour les compléter : management, à un savoir-faire particulier... Afin d'être reconnu sur le marché du travail, il faudra néanmoins préférer se tourner vers des formations certifiantes ou diplômantes.

Le choix de l'organisme de formation est très important. Il doit offrir les pleines garanties de qualité et être référencé. N'hésitez pas à les rencontrer et à poser toutes les questions nécessaires.
En ce qui concerne les dépenses liées à votre formation, il reste une dernière étape qui consiste à trouver les financements qui peuvent vous aider. Ils sont de plusieurs ordres.

Tout d'abord, le Compte Personnel de Formation (CPF) est utilisable tout au long de votre vie professionnelle, y compris en période chômée. Il vous permet de financer une formation certifiante ou qualifiante, également établir votre bilan de compétences ou une VAE. Il peut également vous aider à financer votre permis de conduire.

Sans le CPF, vous pouvez vous diriger vers la région ou votre employeur, les OPérateurs de COmpétences (OPCO), ou encore le Compte Professionnel de Prévention (C2P).

Vous pouvez également avoir droit à un crédit formation ou signer avec votre futur employeur un contrat de professionnalisation. Vous serez salarié à part entière tout en apprenant votre nouveau métier.

>> A LIRE : Comptabilité d'entreprise : comment optimiser le recouvrement ?




Annonce


Partagez sur les réseaux sociaux !


merci magazine ideal investisseur


Envie de donner votre avis, de poser une question ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !




Corum