ideal investisseur

Le magazine qui donne du sens à votre argent

twitter @idealinves twitter @idealinves twitter @idealinves twitter @idealinves
ideal-investisseur.fr
Menu ideal-investisseur.fr

Comment acheter des NFT ? Voici 9 des principales plateformes



Le marché des NFT promet une forte croissance en 2022. Si ce secteur vous intéresse, voici comment acheter ces jetons numériques.

Temps de lecture : 6 minute(s) - | Mis à jour le 25-07-2022 10:42 | Publié le 10-02-2022 14:54
Photo : Shutterstock  

Vous lisez cet article sur
logo ideal investisseur

Où trouver des NFT à vendre et comment acheter ?

Contrairement aux sites d'e-commerce classiques sur lesquels les Internautes achètent un bien et reçoivent chez eux, les plateformes de NFT permettent d'acheter un droit de propriété sur une œuvre ou un objet virtuel unique. Ce certificat est enregistré dans une blockchain, et conservé de façon dématérialisée. Autrement dit, il ne faut pas s'attendre à la livraison d'un objet ou d'une œuvre d'art à exposer chez soi. Tout est virtuel.

Beaucoup de ces marketplaces fonctionnent sur le réseau Ethereum. Ainsi, un même NFT peut être mis en vente sur plusieurs plateformes, un peu comme si les œuvres exposées dans une seule galerie d'art étaient visibles depuis plusieurs vitrines.

Les ventes sont réalisées à prix fixe ou au moyen d'enchères qui durent souvent plusieurs jours. Chaque NFT est présenté sous forme d'une "fiche produit", semblable à n'importe quel catalogue. Son titre est accompagné du visuel, d'une description, de ses principales caractéristiques et de son prix. Le paiement s'effectue au moyen de cryptomonnaies, notamment l'Ether. Pour acheter, le prérequis est donc de disposer d'un portefeuille, par exemple via MetaMask.

>> A LIRE : Bitcoin, cryptomonnaies, actifs numériques : quelle fiscalité ?

Attention : acheter des NFT est très risqué. Le secteur est jeune, les plateformes peuvent être amenées à fermer brutalement, et les frais sont parfois lourds. De même, la revente de ces tokens pourra être difficile et une baisse entre le prix d'achat et le prix de revente peut mener à perdre tout ou partie de l'argent dépensé. Beaucoup considèrent que cette tendance n'est qu'un effet de mode.



OpenSea : la plateforme leader

Créée en 2017, la plateforme américaine OpenSea est actuellement la plus populaire. Valorisée 13 milliards de dollars après seulement 4 ans d'existence, elle permet d'acheter et de vendre toutes sortes NFT : œuvres d'art, noms de domaine, musiques, photos, objets virtuels à collectionner...

OpenSea fonctionne sur les blockchains Ethereum, Polygon et Klatyn. Les paiements s'effectuent surtout en Ether, même si la plateforme accepte beaucoup d'autres cryptomonnaies. Pour acheter un NFT, il faut donc d'abord ouvrir un compte sur la plateforme et y verser des Ether grâce au bouton « Add Funds ». Il est possible de déposer de l'argent par carte bancaire ou par virement depuis un wallet de cryptomonnaie détenu chez une plateforme comme Coinbase ou Binance.

Les NFT acquis sont ensuite conservés dans la section « My Collections », qu'il est possible de partager sur ses réseaux sociaux.

>> A LIRE : Comment acheter du Bitcoin ou des cryptomonnaies ?


Rarible : la jeune mais populaire généraliste

Créée en 2020 aux États-Unis, Rarible est aussi l'une des plateformes généralistes de NFT les plus en vogue actuellement. Comme pour OpenSea, les catégories proposées sont plutôt larges : art, photos, jeux, métaverse, musique, noms de domaine, memes... Les achats se font aux enchères ou à prix fixe.

La marketplace fonctionne sur les blockchains Ethereum, Tezos et Flow. Chaque NFT est présenté au moyen d'une fiche où le prix peut être exprimé en FLOW, ETH (Ether) ou XTZ (Tezos). Avant de pouvoir acheter, il faut ouvrir un compte et y verser des fonds dans la cryptomonnaie adéquate.

Il est aussi possible de vendre ses propres NFT sur la plateforme. Dans ce cadre, les vendeurs peuvent définir une redevance de 10 à 30%, qui leur sera reversée à chaque fois que leur NFT sera revendu.

>> A LIRE : Dans quelle cryptomonnaie investir ? 12 alternatives au Bitcoin à suivre en 2022



Binance NFT : un nouveau service lancé par Binance

Lancée depuis Singapour à l'été 2021, Binance NFT est une émanation de la plateforme leader d'échange de cryptomonnaies Binance. Par rapport aux deux précédentes, elle a l'avantage de disposer d'une section en Français.

Cette marketplace est, elle aussi, généraliste. Elle regroupe des catégories assez larges comme les œuvres d'art, le sport, le divertissement, les collections mais aussi les jeux vidéo. Binance NFT semble d'ailleurs miser particulièrement sur ce secteur : elle lance par exemple « IGO » (Initail Game Offer), un projet qui propose aux Internautes de créer des « collections » de NFT liées à des jeux de premier plan.

La plateforme propose aussi d'acheter des « boîtes mystères » contenant un « NFT surprise ». Après achat, revendre directement sa boîte sans l'ouvrir, l'ouvrir et revendre le contenu ou conserver le token.

Les ventes se déroulent aux enchères ou à prix fixe. Les NFT sont présentés avec une description et un prix en Ethereum, en Binance USD (BUSD) ou en Binance Coin (BNB). Pour acheter, il faut disposer au préalable d'un compte sur la plateforme de cryptomonnaies Binance.



>> A LIRE : Cryptomonnaies : 3 raisons d'abandonner le Bitcoin... ou pas


SuperRare : la galerie d'art virtuelle

Créée en 2018, SuperRare est une plateforme de vente de NFT spécialisée dans « l'art digital ». Ce qui frappe d'emblée sur cette plateforme, c'est le design haut de gamme qui donne l'impression de visiter une vraie galerie d'art. Chaque NFT présenté est présélectionné par la plateforme, comme s'il s'agissait d'une œuvre physique exposée dans un lieu dédié. Artistes et collectionneurs peuvent obtenir un badge qui prouve leur niveau d'activité.

Pour acheter, il vous faudra d'abord détenir un portefeuille d'Ether, puisqu'elle fonctionne sur Ethereum. SuperRare a vendu pour plus de 200 millions de dollars de NFT. Elle a aussi lancé son propre jeton, le $RARE au milieu de l'année 2021. Elle est cependant souvent critiquée pour ses frais élevés.




Mintable : on trouve de tout, mais attention au foulli

À l'origine, Mintable était une app qui permettait de créer des NFT avant d'aller les vendre sur une marketplace comme OpenSea ou SuperRare. Avec l'essor du marché, elle s'est finalement transformée elle-même en plateforme d'échange. Les Internautes peuvent parcourir les tokens à vendre dans plusieurs catégories : art numérique (jpeg, gif, tweets...), musique, vidéos, éléments collectionnables, sport, noms de domaine, etc.

Contrairement à d'autres plateformes, Mintable permet à tous ceux qui ont créé un NFT avec ses outils de vendre leur travail en ouvrant une « boutique ». Le choix est donc assez vaste, et la qualité très variable.

Mintable propose des NFT sur la blockchain Ethereum. Les paiements s'effectuent donc en ETH. Les Internautes doivent au préalable avoir un wallet connecté, même s'ils paient par carte bancaire.

Foundation : une sorte de collectif d'artistes

Créée en 2020, Foundation est une plateforme de NFT dédiée à l'art. Pour vendre, les artistes doivent se faire inviter par d'autres, déjà présents sur la plateforme. Cette démarche instaure une certaine sélectivité. Du moins pour le moment.

La marketplace propose des images, des vidéos et de l'Art 3D, c'est-à-dire des œuvres interactives qui peuvent être regardées sous toutes leurs coutures en changeant l'angle grâce à sa souris.

Les ventes fonctionnent sous forme d'enchères qui durent 24 heures une fois le prix plancher atteint. Chaque enchérisseur doit proposer un prix supérieur d'au moins 10% à l'offre précédente. Seuls les paiements en Ether sont acceptés. Là encore, il faut s'armer d'un portefeuille de cryptomonnaies.

Point négatif : la plateforme ne propose pas de galerie pour conserver pas les NFT acquis. Ceux-ci doivent être transférés dans le portefeuille de cryptoactifs de son propriétaire.

Nifty Gateway : la pionnière de l'art numérique

Nifty Gateway est l'une des plateformes pionnières dans l'art numérique. Comme une galerie classique, elle n'expose que des œuvres choisies et vérifie qu'elles ont bien été produites par ceux qui s'en prétendent auteurs. Son objectif est de créer des collections en éditions limitées.

Fin 2021, Nifty Gateway s'est distinguée en réduisant les frais liés aux transactions en ETH grâce à la gestion du système de garde des œuvres. Le système permet, selon la plateforme, de faire économiser 70% sur les frais de transaction. Une méthode qui reste cependant critiquée puisqu'elle nécessite plus de centralisation.

Ethernity : la plateforme sport et Entertainment

Ethernity est une marketplace spécialisée dans le sport et le divertissement qui fonctionne beaucoup sur la base de licences officielles. Elle est notamment célèbre pour avoir mis en vente une série de NFT nommée « Messiverse » fruit du partenariat entre le footballeur Lionel Messi et l'artiste BossLogix, et plus récemment une collection sur Bruce Lee.

Pour acheter, les utilisateurs doivent se procurer des ERN, tokens spécifiques à la Ethernity. Ces jetons sont censés limiter les frais de transaction.

Quartz : la plateforme Play to Earn d'Ubisoft (en gestation)

Quartz est une nouvelle plateforme de NFT dédiée aux jeux vidéo. Lancée par Ubisoft en 2021 en version Beta, elle propose aux joueurs d'acheter des objets à utiliser dans les jeux, baptisés les Digits (vêtements, armes et armures, véhicules...). À terme, Quartz leur permettra aussi de revendre ces tokens une fois qu'ils n'en auront plus besoin. Pour le moment, ils doivent se rendre sur d'autres plateformes, comme Ojkt ou Rarible.

L'éditeur de jeux vidéo voit ici la première brique du métaverse qu'il souhaite développer dans les années à venir.

Pour acheter sur Quartz, les joueurs doivent détenir un portefeuille Tezos, la blockchain sur laquelle est basé le projet.

Contenu sponsorisé :
Les NFT sont achetés en cryptomonnaie

NFT signifie « Non Fungible Token », que nous traduirions par actifs non fongibles. Fondamentalement, ce sont des certificats d'authenticité numériques. C'est donc un atout unique qui permet d'authentifier la propriété unique d'un objet numérique. Ce type de certificat peut être étendu par exemple à des images (jpg, gif...), des vidéos, des dessins, des chansons, des mèmes ou des tweets.

L'identité numérique des propriétaires successifs peut être suivie à l'aide d'une chaîne de blocs publique. Pour cette raison, les NFT sont liés aux cryptoactifs, puisque la technologie utilisée par les deux est la même, la Blockchain.
Les NFT sont achetés sur des sites acceptant les paiements en cryptomonnaies.
Ces tokens sont considérés comme des jetons « non fongibles », car les NFT ne peuvent pas être modifiés ou échangés contre un autre actif de valeur égale, en raison de leur caractère unique et non répétable. Par exemple, un artiste, tel qu'un illustrateur, crée une image numérique et la met en vente à un prix qu'il juge correct. L'image devient alors un NFT. Si les gens sont intéressés, ils l'achètent. Les NFT sont ainsi en train de prendre de l'ampleur sur le marché de l'art, mais ils en subissent aussi les aléas.
Quel site pour acheter de la crypto ?




Partagez sur les réseaux sociaux !
Sources et références complémentaires    
afficher sources




merci magazine ideal investisseur


Mieux comprendre l’article
Les mots marqués d'un * ou soulignés dans l'article sont brièvement définis ici.

Blockchain :
La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations fonctionnant sans organe central de contrôle. C'est une base de données partagée qui contient l'historique de toutes les transactions effectuées entre ses utilisateurs depuis son origine. Elle est réputée sécurisée car son partage à grande échelle la rend infalsifiable.


Envie de donner votre avis, de partager un commentaire ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !




Coinhouse